Océan Indien

Madagascar: Ouverture du sommet de la Francophonie sur fond de crise globale

Samedi 26 Novembre 2016 - 12:42

Madagascar: Ouverture du sommet de la Francophonie sur fond de crise globale
Le 16e sommet de la Francophonie qui se déroule actuellement à Antananarivo est controversé. Des dossiers épineux sont venus compliquer la tâche des organisateurs, comme les questions sécuritaires et l’instabilité politique qui frappe plusieurs pays de la Francophonie. Certains chefs d’État ont d’ailleurs décidé de boycotter purement et simplement ce sommet.
 
 
Absences et malaise
 
Parmi eux, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, son homologue camerounais Paul Biya ou encore le président guinéen Alpha Condé. Pour le second, il avait soutenu le principal adversaire de Michaëlle Jean, lors de la dernière élection il y a deux ans. Compte tenu des absences, les observateurs ne s’attendent pas à grand-chose de ce sommet.
 
Il y a également les crises politiques dans plusieurs pays dont Madagascar. Des manifestations sont prévues se dérouler à Antananarivo, la capitale, à l’appel notamment du Mouvement pour la liberté d’expression (MLE) composé essentiellement de journalistes et de professionnels des médias. Ces derniers réclament des amendements au Code de la communication récemment promulgué par le régime de Rajaonarimampianina, code qu’ils qualifient de "liberticide".
 
Les crises politiques au Burundi, au Gabon ou au Congo compliquent également le grand rassemblement des pays francophones.
 
Sécurité
 
La radicalisation et les risques d’attentats n’arrangent rien pour les organisateurs malgaches. Les tensions sont palpables avec la sortie des véhicules blindés de l’armée qui sont postés un peu partout à Antananarivo.

Pour rappel, une grenade avait été lancée dans la cour d’un hôtel à Ivato, destiné à accueillir une partie des délégations étrangères pour le sommet. Et lors de la célébration de la fête nationale malgache, le 26 juin dernier, un attentat à la grenade avait fait trois victimes.

Néanmoins, l’accès au Centre de conférence internationale (CCI) d’Ivato, où se déroule le gros du sommet, n’a pas été si surveillé, contrairement à ce qui avait été annoncé.
 
C’est dans cette ambiance que François Hollande a débarqué ce matin. Le Président français, très attaché à la Francophonie, effectue un aller-retour express dans l’Océan Indien. Si le thème principal du sommet est la Croissance partagée et le développement responsable, François Hollande ne devrait pas échapper à quelques épineuses questions liées notamment à la problématique des Iles éparses...

Madagascar: Ouverture du sommet de la Francophonie sur fond de crise globale
Lu 1200 fois



1.Posté par Gabriel le 27/11/2016 09:07

Une chose étonne tout le monde , où est il passé Mohamed VI lors de l'ouverture de cette manifestation ? Est ce qu'il y a un chef d'état présent qu'il n'a pas envie de serrer la main ?
Nous attendons les questions des journalistes ce soir concernant les îles éparses . Selon des indiscrétions le président malgache Hery Rajaonarimampianina ne voulait pas qu'on évoque avec François Hollande le problème des îles éparses , mais pourquoi donc cette question le dérange ? Est ce que l'état malgache avait déjà vendu ces (ses) îles à La France ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop