Océan Indien

Madagascar : Nouvel enlèvement d'un Français d'origine karana

Dimanche 4 Février 2018 - 18:47

Les abords de la plage de Tamatave
Les abords de la plage de Tamatave
Akyl Cassam Chenai , un Français d'une cinquantaine d'années d’origine Karana, directeur général d’une grosse entreprise malgache, la SCIM, a été enlevé vendredi soir à Tamatave alors qu’il rentrait à son domicile.

Il a été kidnappé vers 18 h, devant sa maison, dans le quartier de Salazamay. Cinq hommes lourdement armés l'ont embarqué de force dans un fourgon Fiat qui a été retrouvé un peu plus tard dans le quartier d'Andranomadio. 

C'est le deuxième enlèvement de chef d'entreprise karana depuis le début de l'année. Le 17 janvier dernier, c'est le propriétaire de la bijouterie Kalidas, âgé de 65 ans, qui était kidnappé en pleine rue à Tananarive par des hommes armés de kalachnikov. Il n'a toujours pas été libéré.

Ces enlèvements risquent d'avoir de lourdes conséquences sur l'économie de la Grande Ile puisque les investisseurs rechignent désormais à s'y installer. D’après le CFOIM (Collectif Français d'Origine Indienne de Madagascar), pas moins d’une trentaine de familles de Français d’origine karana ont décidé de quitter Madagascar ces derniers mois.

Un de ces chefs d'entreprise d'origine karana s'est exprimé sur le site Newsmada.com. Selon lui, "à l’allure où vont les choses, nous, les chefs d’entreprises indiens ou malgaches, courons vers la faillite. On ne peut pas en même temps payer des impôts et verser des rançons aux kidnappeurs. Il ne faut pas oublier non plus que nous avons des obligations envers nos salariés. Nous représentons des centaines de milliers d’emplois et faisons vivre des millions de personnes. Nous courons également vers une autre crise politique rarement égalée. Madagascar sera blacklisté et personne ne viendra investir ici".
Pierrot Dupuy
Lu 5033 fois



1.Posté par GIRONDIN le 04/02/2018 22:19

...... Nous courons également vers une autre crise politique rarement égalée....

C'est une menace ?

2.Posté par cyanure le 05/02/2018 03:55

Et ça continue, dans l'indifférence générale...

3.Posté par Ray son le 05/02/2018 07:36 (depuis mobile)

Faut lacher mada..

4.Posté par JORI le 05/02/2018 08:03 (depuis mobile)

1. Girondin.
On dirait ou c'est bien imité.

5.Posté par Jf le 05/02/2018 08:16

Pour GIRONDIN

Je me demande si vous avez de la famille ,amis ou camarade ....?
Parce que ce n'est pas de cette manière que vous allez en avoir ....( sauf la famille on ne choisi pas, ça doit être lourd pour eux )
Pour finir avec vous, où est le courage (et encore moins l'honneur )de balancer tout monde caché derrière son petit écran............

6.Posté par @Girondin le 05/02/2018 05:46

Sous entend le comme tu le veux!

7.Posté par PECOS le 05/02/2018 09:23

C'est un pays où les vasahas sont la cible des ces bandits armés jusqu'au dents pour obtenir des rançons; Aujourd'hui, le climat général est pourri et vous serez l'objet en tant que touriste de toutes les attentions dans un sens comme dans l'autre dans ce pays pauvre où l'équivalent d'un euro est une belle somme pour beaucoup.Destination à éviter à tout prix si vous tenez à votre vie...

8.Posté par GIRONDIN le 05/02/2018 10:25 (depuis mobile)

4. JORI
Effectivement.


5. Jf
Et à part ça ?

Comme manifestement vous n''avez pas de réponse à ma question,....................

6. @Girondin
Je note que vous vous n''avez pas d''avis. Merci de ce moment de partage.



9.Posté par Alwatani le 05/02/2018 11:10

'Un Français d'origine karana'...
Que voulez-vous dire ?
Exprimez vous correctement et écrivez un 'Français d'origine indienne'...
L'emploi du terme 'karana' est péjoratif, méprisant et insultant pour les victimes, qu'il s'agisse de Monsieur Kalidas ou de Monsieur Cassam Chanay.
En outre, n'oubliez pas qu'il s'agit de personnes de nationalité française, donc de vos concitoyens.
Soyez un peu plus déférents.

10.Posté par Florac le 05/02/2018 11:16

Les autorités malgaches, doivent faire le ménage de ces bandits, avant qu'elle ne sombre dans l'abîme, et si ça continue, là, plus personne n'osera s'invertir à Mada.
C'est vraiment dommage d'en arrivée-là, car c'est une île magnifique, plein de culture et d'espace différent.

11.Posté par 1portois le 05/02/2018 11:43

Post 2: on doit faire quoi selon vous?

"Nous courons également vers une autre crise politique rarement égalée. Madagascar sera blacklisté et personne ne viendra investir ici".

Effectivement on se demande qui finance les coups d'état à MADA.
Madagascar est un pays riche de ressources de toutes sortes: il ne sera jamais blacklisté et tant qu'il y aura de l'argent à gagner il y aura des gens pour investir.

Quand ces "Français d'Origine Indienne de Madagascar" se sont-ils sentis vraiment malgache. Comment sont-ils intégré dans la société malgache? Quelles considérations portent-ils à la population malgache?

"Nous représentons des centaines de milliers d’emplois et faisons vivre des millions de personnes"
Dans quelles conditions?

12.Posté par ti kreol realiste. le 05/02/2018 12:13

"Ces enlèvements risquent d'avoir de lourdes conséquences sur l'économie de la Grande Ile puisque les investisseurs rechignent désormais à s'y installer. "

LOL. La bonne blague. L'économie malgache est déjà inexistante. Mada est le 3 ème pays le plus pauvre au monde.
Le fait que certains se tirent ne changera pas grand chose pour le peuple malgache.

Triste mada qui n a fait que de s appauvrir...

13.Posté par pipoteur le 05/02/2018 13:55

@post9: Français dans quel sens? Car les karanes sont souvent nés à Madagascar et installés depuis plusieurs générations! Mais comme le code de la nationalité malgache est très spécial, la France leur accorde la nationalité française. ça tombe bien ils sont riches! cela fait partie des négociations de dessous la table de l'indépendance.
La France leur sert juste de base arrière mais leur buisness et leur vie est à Mada.
Pour votre gouverne, Kalidas n'est pas karane (musulman) mais banian (hindou).
Et concitoyens ou pas tous les gens sont respectables, je ne vois pas pourquoi j'aurais plus d'empathie pour un citoyen français...

14.Posté par La Cata le 05/02/2018 14:01

Cela continue, encore et encore !!! dire que laFrance donne du fric à ce pays d'invertébrés ???

15.Posté par Alwatani le 05/02/2018 15:12

@13
Maîtrisant un peu mieux que vous les langues et les civilisations indiennes, je me permets de vous corriger sur trois points:
1) La famille Kalidas est d'origine indienne gujératie, de confession hindouiste et de caste vaish. Cette famille est française depuis plus de trois générations.
2) Banian signifie 'commerçant' en hindoustani. A La réunion, qui semblerait être votre pays (?), les Banians sont des Musulmans d'origine gujératie. A titre d'exemple, l'ancien iste Souleiman Banian ou les nombreux Mohammed Banian...Consultez donc un annuaire téléphonique pour vérifier.
3) Karana en malgache désigne une personne d'origine indienne, quelle que soit sa confession ou sa caste, dans un sens péjoratif et xénophobe, deux travers fréquents chez les Malgaches.
4) Sans outrecuidance, je ne puis que vous suggérer d'éviter des digressions linguistiques sur des réalités et des concepts qui vous échappent.
Apprenez aussi que les Kalidas, comme du reste les Qassam Chenai, sont maintenant principalement installés à La Réunion ou en France métropolitaine et qu'ils n'ont nulle besoin de 'Mada' comme base arrière.
Enfin, sur un point au moins vous avez raison: le code malgache de la nationalité est très 'spécial', puisque même l'ancien dictateur corrompu, l'amiral fantoche Didier Ratsiraka, a conservé une nationalité française, alors même qu'il a mené une politique de spoliation des intérêts français (ex: les sort indigne réservé aux Réunionnais de la Sakay).

16.Posté par Marie le 05/02/2018 17:15

ils ne leur reste plus qu'à partir de cette ile qui devient de plus en plus dangereuse pour ceux qui ont des entreprises et ceux qui ont un peu de sous si vous tenez à votre vie!

17.Posté par 1portois le 05/02/2018 21:26

"3) Karana en malgache désigne une personne d'origine indienne, quelle que soit sa confession ou sa caste, dans un sens péjoratif et xénophobe, deux travers fréquents chez les Malgaches."

C sûr que les FOIM eux n'ont aucuns travers, aiment et respectent les malgaches et que leur présence à Mada est purement désintéressée. Ils ne sont là-bas que pour aider les malgaches.

18.Posté par Creogasy le 06/02/2018 00:02

Je suis né, ai grandi et ai vécu la majeure partie de mon existence à Mada.
La désignation de la communauté indo-pakistanaise "karana" n'a jamais été péjorative ou xénophobe ! C'est du grand n'importe quoi ! C'est un jugement extérieur non objective. C'est au même titre qu'on appelle les européens "caucasiens" de "Vazah"; et les asiatiques "sinoua". Personne ne s'offusque de ça !
Je suis attéré de voir que c'est vous, les étrangers qui y voient un caractère péjoratif et xénophobe.
N'empêche, c'est triste de voir tous ces cas kidnappings avec des conséquences bien-entendu néfastes à la fois pour les victimes et pour le pays.
Pourquoi les "karana" sont largement victimes par rapport au reste de la communauté? Tout simplement parce qu'ils sont largement plus riche que les autres. C'est juste proportionnel.
La motivation de ces bandits ne sont que financiers. Karana, vazah, sinoua ou gash, tout y passe avec une proportion conforme à la distribution et détention de la richesse à Madagascar. Ils se foutent royalement de leur appartenance communautaire.
La question que tout le monde devrait se poser au lieu d'opposer les différentes communauté, pourquoi ces bandits sévissent presque impunément à Madagascar? Sont-ils protégés? Encouragés (afin de prendre les lieux et places des éventuels écoeurés dans l'échiquier économique)? Que font les dirigeants de ce pays, à part remplir leurs poches avec des traffics de tout genre?

19.Posté par Alwatani le 06/02/2018 15:23

@17 - Votre post est empreint de racisme anti-indien et de xénophobie et confirme largement ce que j'écrivais.
Vos raisonnement font penser au tyran de l'Ouganda, Idi Amin Dada, qui ruina son pays en expulsant les indiens, avant d'exterminer son peuple.
@18 Effectivement, comment expliquer le naufrage de ? Alors même que d'autres pays africains, pourtant moins dotés (comme Maurice, le Botswana, la Namibie, le Kénya, voire le Mozambique...) sont désormais sur la voie du développement.
Quant aux crimes, ils visent toutes les communautés et pas seulement les 'riches' karana ou sinua.
Un vazaha bé, ou riche vazaha, on le kidnappe contre rançon.
Un 'vazaha' pauvre, ou vazaha tai, on le tue purement et simplement, souvent d'une manière horrible.
Seule la présence de l'Armée française a empêché en 1975 le massacre des Réunionnais de la Sakay.
En 1982, à Majunga, des centaines de Comoriens ont été massacrés lors d'un gigantesque pogrom...

20.Posté par 1portois le 30/05/2018 20:56

"On ne peut pas en même temps payer des impôts et verser des rançons aux kidnappeurs."

La plus grande blague de l'année.

Pour tous les maloki: si MADA était un pays de droit avec tous les richesses qu'il y a là-bas c'est toutes les petites iles autour dont nous qui feraient la queue pour y aller.
Le problème c'est qu'il n'y a pas d'unité malgache dans le but de faire grandir le pays. Non la mentalité est de prendre ce qu'on peut tout de suite.
Si les puissances étrangères y sont pour quelques choses à dresser les ethnies les uns contre les autres.
Les premiers responsables sont les malgaches eux même.

21.Posté par 1portois le 30/05/2018 21:05

Alwatani tous les karanes: ismaliens, bhoras, cody ou autres quelques soient leur lieu résidence ( comores, mayotte,mada ou réunion) méprisent les populations locales qu'ils considèrent commes inférieures à eux. Seul l'argent compte.
Ils n'ont le passeport français que pour la protection que cela leur procure.
Les enlèvements de MADA ne sont pas forcément tous commandités par des malgaches.
Le crime le plus horrible qu'a subi ces communautés a été le fait d'un des leur: vous avez oublié l'affaire le massacre de la famille REMTOULA.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues