Océan Indien

Madagascar : Menaces de prise de contrôle par l'armée

Mercredi 11 Mars 2009 - 07:38

Le président Marc Ravalomanana a annoncé hier une "concertation nationale " pendant trois jours avec tous les partis. Des affrontements entre les partisans des deux protagonistes, le président Marc Ravalomanana et l’ancien maire déchu d’Antananarivo Andry Rajoelina auraient fait cinq morts.


Madagascar : Menaces de prise de contrôle par l'armée
Le président Marc Ravalomanana appelle à la "concertation nationale", alors qu’il avait rompu le dialogue depuis plus d’une semaine.

HIer, des affrontements entre les pro TIM (partisan de Marc Ravalomanana) et les pro TGV (partisan d’Andry Rajoelina) auraient fait cinq morts selon Sobika.com qui annonce également la démission sous la contrainte du ministre de la défense de Marc Ravalomanana, le vice-amiral Mamy Ranaivoniarivo.

Depuis lundi, Andry Rajoelina, le maire déchu d’Antananarivo est sous la protection de l’ONU avec l’accord du président Marc Ravalomanana, qui reconnait avoir fait "des erreurs".

Selon France 24, d’autres camps militaires auraient rejoint le Capsat (Corps des personnels et des services administratifs et techniques), considéré comme le poumon de l’armée malgache situé au cœur d’Antananarivo, qui s’est rebellé avant hier contre le président Marc Ravalomanana pour "se mettre du côté de la population".

L’armée aurait même lancé un ultimatum de 72h pour que Ravalomanana et Rajoelina s'entendent sur une solution politique sinon elle "prendra ses responsabilités" d’après Sobika.com.
Karine Maillot
Lu 1236 fois



1.Posté par Benjamin Franklin le 11/03/2009 11:26

L'armée fait un passage à l’acte extrêmement violent.

2.Posté par darkalliance le 11/03/2009 12:45

Pourquoi une concertation ? Votre départ suffit Monsieur le Président. Plus d'une centaine de morts sur la conscience ... mais vous avez assez d'argent pour entretenir plusieurs générations, alors partez dignement. Merci.

3.Posté par lala le 16/03/2009 04:55

L'armée doit protéger son peuple et non pas les tuer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >