Océan Indien

Madagascar : Marc Ravalomanana absent du palais pris d'assaut par l'armée

Lundi 16 Mars 2009 - 22:50

C’est un point de non retour qu’atteint la crise politique de la Grande Ile. Selon l’état major, l’armée veut précipiter le départ du président Marc Ravalomanana.


Noël Rakotonandrasana, chef d'état major.
Noël Rakotonandrasana, chef d'état major.
Le Palais présidentiel, l’un des hauts lieux de la république malgache, l’endroit même où a eu lieu la tuerie du samedi 7 février, "le samedi rouge", a été assiégé par l’armée qui dit vouloir précipiter le départ du président Marc Ravalomanana lors d'une conférence de presse à l'lintérieur même du palais. "Nous ne voulons pas que Marc Ravalomanana persiste" a déclaré le colonel André Ndriarijaona, chef d'état major.
Marc Ravalomanana se trouve donc encore un peu plus isolé...
Selon un habitant d’Antananarivo, une centaine de militaires accompagnant deux blindés sont arrivés au palais en fin d'après-midi et ont demandé aux gens de se mettre à l’abri dans les hôtels ou chez eux. Trois tirs de mortiers et des tirs de fusils ont été entendus. Le Palais n’a pas riposté.
Andry Rajoelina semble vouloir persister dans sa prise de pouvoir par la force, doucement mais sûrement. Il refuse le référendum et occupe petit à petit les lieux de décision du gouvernement.
Le président Marc Ravalomanana s'est retranché dans sa forteresse située à Iavoloha, à une dizaine de kilomètres au sud d'Antananarivo...
Karine Maillot
Lu 1774 fois



1.Posté par GRENADE974 le 17/03/2009 07:49

Le principal souci de RAVALOMANANA est de se barrer avec "sa fortune" constituée en grande partie par des aides étrangères qui ont profité à son entreprise TIKO...
Quant à l'après RAVALOMANANA !!!!!!! je suis sceptique.....

2.Posté par darkalliance le 17/03/2009 08:16

Que les forfaits de ce futur ex-président soit rendu sur la place publique.

3.Posté par kikose le 17/03/2009 10:45

le combat de deux riches fortunés et ambitieux sur le dos de la population. Triste pitoyable et révoltant. Espérons que la suite sera de meilleure augure, que le nouveau "prince" ne confondra pas la gestion de ses biens avec ceux de l'Etat. Mais combien le peuple doit il être en difficulté pour accepter de faire confiance à un jeune loup,


4.Posté par Trouillomètre au maximum le 17/03/2009 10:43

Le "jeune loup" a bien raison de prendre le pouvoir par la force. Le processus démocratique ne permettrait pas de contrôler les comptes et permettrait à Ravalo de fuir.
Il faut lui interdire toute possibilité de trafiquer les chiffres et de quitter Mada.
Une fois qu'une enquête objective et un éventuel procès seront sur les rails, il sera venu le moment d'organiser des élections libres.

5.Posté par darkalliance le 17/03/2009 12:06

Le vieux renard quant à lui, a tout spolié. Les vaches n'ont plus de pies. C'est dire ... !!! Alors après tout, un bon coup de balai. Je serais d'avis à faire bloquer ses comptes bancaires ; y compris en Suisse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter