Océan Indien

Madagascar : Maputo, "ça bloque"

Jeudi 27 Août 2009 - 18:15

Le deuxième round de sortie de crise de la Grande Ile à Maputo s'annonce difficile. Trois des quatre mouvances revendiquent la présidence du gouvernement de transition.


Copyright : Sobika.com
Copyright : Sobika.com
"Ça bloque" à la réunion de Maputo écrit le Quotidien qui reprend les propos d'une source proche de la médiation. Les quatre mouvances malgaches qui doivent se répartir leurs tâches dans le futur gouvernement de transition ont du mal à se mettre d'accord, surtout sur l'attribution de la présidence du gouvernement de transition.

Et pour cause, d'après les termes de la charte de Maputo signée le 9 août et qui prévoit l'organisation des élections présidentielles d'ici la fin de l'année, aucun membre du gouvernement de transition ne pourra se présenter aux élections, sauf le président, qui doit impérativement être âgé d'au moins 40 ans, selon la constitution malgache. 

Andry Rajoelina, l'actuel président de la HAT (Haute autorité de transition), semble vouloir garder sa place. De son côté, Didier Ratsiraka aurait déclaré être prêt à présider la transition, d'après le Quotidien. Quant au président déchu Marc Ravalomanana, il s'oppose formellement à voir Andry Rajoelina à nouveau à la tête de l'État.

Selon les membres de la médiation internationale, le sommet de Maputo devrait se terminer ce soir vers 22h. Les quatre ténors de la scène politique malgaches auront jusqu'au 9 novembre pour s'attribuer les postes et établir les différents organes de transition.
Karine Maillot
Lu 1014 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues