Océan Indien

Madagascar: Les sujets d'examen en retard, vers un changement de date ?

Jeudi 7 Juin 2012 - 17:07

Crédit photo: www.lexpressmada.com
Crédit photo: www.lexpressmada.com
Selon l'Express de Madagascar, les ministères chargés de l'éducation, à savoir le ministère de l'Enseignement supérieur et du Technique, prévoient une rencontre afin de décider du report ou non des calendriers des examens officiels, après trois mois de suspension des cours et les sujets d'examen étant en retard.
 
"On a eu une proposition de discussion entre les ministères et les syndicats de l'éducation, dont le Sempama. Peut-être la semaine prochaine, pour décider du maintien ou non des dates des examens ", a annoncé Jules Razakarivony, directeur général du ministère de l'Enseignement technique . 
 
Pascal Rabetahina, secrétaire général du ministère de l'Éducation, estime que c'est au ministre de tutelle, Régis Manoro, d'identifier les établissements qui n'ont pas encore repris les cours ou qui l'ont fait mais sont en retard. "Le report des examens dépend du ministre", a t-il lancé sans donner plus de détails.

Pour le CEPE, Certificat d'Etudes Primaires Elémentaires, un concours pour accéder en classe de 6ème dans les collèges publics, il est fort probable que la date du 10 juillet soit maintenue. 
 
"L'impression du sujet pour le CEPE débutera la semaine prochaine. Pour le BEPC, Diplôme national du breve, le filtrage du sujet est fait aujourd'hui. Le ministre et son équipe décideront ensemble des sujets d'examen à choisir", explique Pascal Rabetahina.
 
Retard du baccalauréat
 
"Nous allons faire un appel à candidature pour les surveillants, pendant les examens. Certains se sont déjà portés volontaires", rassure la même source.
 
Beaucoup d'établissements publics, surtout les Collèges d'Enseignement Général et lycées, ont suspendu leurs cours, à quelques semaines du deuxième trimestre, à cause de la grève des enseignants. De ce fait, les sujets du baccalauréat accusent du retard. 
 
Selon une source proche du dossier, à l'heure actuelle la priorité serait donnée à la préparation matérielle plus qu'aux sujets d'examen du baccalauréat.
 
Le professeur Solofonirina Ravelomanantsoa, par ailleurs chef de service de l'Office du baccalauréat, a soulevé le problème suivant: "Le sujet du baccalauréat ne relève pas de notre domaine mais celui du ministère de l'Enseignement supérieur. Récemment, on a eu une réunion et actuellement il y a peu de propositions de sujets, ce qui amène le ministère à faire un appel aux enseignants".
 
Notons qu'un délai d'un mois est nécessaire pour ficeler les sujets d'examen.
 
Seul le secrétaire général du Ministère de l'Education Nationale craint un problème de confidentialité concernant les sujets d'examen en cas de report des dates: "Il va y avoir un problème de sécurisation et de confidentialité des sujets, si les dates seront reportées".
Lu 1344 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter