Océan Indien

Madagascar : Les mutins retranchés, le gouvernement demande aux civils d'évacuer les lieux

Vendredi 19 Novembre 2010 - 12:16

Madagascar : Les mutins retranchés, le gouvernement demande aux civils d'évacuer les lieux

Une vingtaine d'officiers malgaches, qui a appelé à la mutinerie mercredi, est toujours retranchée dans une caserne non-loin de l'aéroport, à environ 15 km en périphérie d'Antananarivo. Alors qu'ils avaient annoncé suspendre les institutions malgaches, leur mouvement n'a pas été suivi d'effet.

Dans la matinée, le gouvernement malgache a appelé la population civile à évacuer les environs du camp militaire. "Nous demandons aux familles qui habitent dans le camp militaire d'Ivato et aux habitants des environs de quitter momentanément les lieux et de rejoindre un endroit plus sûr", indique le message du ministère de la Défense, diffusé sur les radios et la télévision publique.

Dans la caserne occupée par les mutins, vivent des familles de militaires dont le quotidien n'a pas été modifié par les récents évènements. Ce matin, seuls quelques badauds se sont rassemblés par curiosité non-loin de la caserne.

Pour le moment, tout est toujours calme dans la capitale malgache, même si cette annonce laisse présager d'une intervention militaire pour déloger les mutins.
Lu 1336 fois



1.Posté par Jean-Louis Gajik le 20/11/2010 22:04

C'est terminé.

Sur Madagascar, depuis la fuite de leur favori ultra-libéral Ravalomanana, l'information est complètement pipée sur les media français. RFI joue un sale jeu néo-colonial au point de propager des fausses nouvelles sans les vérifier (voir les déclarations du député UMP Mancel au sujet de ces mensonges médiatiques).
A la Réunion, un nommé PR pour le JIR, qui n'a pas le courage de signer ses articles, reprend exactement la position pro-ravalo du Collectif des malgaches de la Réunion. Pour le Quotidien, Frédéric Blanc est plus objectif bien que souvent sarcastique sur les intentions de la HAT et trie son café de façon outrageante envers les hommes politiques sincères. Et il y en a, malgré la démagogie populiste de ces journaleux.

De 16h00 à 17h ce samedi les officiers passés au service de leur propre carrière politique et des trois ex présidents déchus et de Monja Roindefo ont été arrêtés et placés en détention. On ne discute pas longtemps avec des terroristes qui ont menacé de mort le président de la Transition.

Le leader des Maires (TIM pour la grosse majorité, installés au temps de Ravalomanana) a été aussi arrêté car il fomentait des troubles au nom de son patron à Analakely.

Ratsiraka a bien entendu remis à plus tard son retour, puisque le coup concerté avec les officiers a échoué. Mr Ranjeva, leur pion se fait tout petit et les Malgaches vont pouvoir respirer un peu et savourer la démocratie qui revient peu à peu malgré les efforts énormes déployés jusqu'à l'international par l'opposition aidée de la SADC, des USA et par la frange droitière des politiciens Européens afin de remettre au pouvoir un ultra-libéral à leur service, quel qu'il soit.

En effet, le reférendum sur la nouvelle Constitution a été une réussite, environs 51% de participation avec 75% pour le oui, et ce malgré l'absence totale d'aide financière de l'OIF, de l'Europe et d'autres organismes prétendus souteneurs des démocraties. C'est surtout une réponse à la sainte alliance entre tous ces néo-colonialistes qui ne veulent de démocratie que servile envers leurs prés carrés respectifs. Une démocratie qui redonne aux Malgaches la maîtrise de leurs richesses minières et de leur souveraineté, çà, aucun pays européen, Canadien ou du Comesa et de la SADC (COI aussi ?) n'en veut. La démocratie oui, mais pour eux, il y a des limites à ne pas franchir. Ils n'admettent le vote libre que s'ils maitrisent la propagande pré électorale : c'est prendre les électeurs pour des couillons.
C'était d'ailleurs la seule raison de leur acharnement à monter un gouvernement de transition prétendument "consensuel", c'est à dire en réalité, refiler des ministères aux mouvances pour financer la propagande électorale.

Le bulletin unique a été inauguré pour la première fois dans l'histoire de Madagascar, ce qui interdit les fraudes par l'apport massif de bulletins d'un bord ou de l'autre ou disparition des bulletins d'un des candidat. les urnes transparentes et sécurisées, l'informatique, tout cela est préparé depuis deux ans, ce qui n'a JAMAIS été fait auparavant.

Comme dans tous les pays démocratiques du monde, y compris à la Réunion, il y a eu quelques petits problèmes marginaux surtout à cause de manques sur les listes électorales ici ou là. Mais n'oublions pas que ce pays est plus grand que la France et a peu de moyens, surtout depuis que les bailleurs de fond ont pris le parti de l'ex président et tentent d'étouffer la jeune démocratie par le chantage à l'argent et actionne un faisceau intense de lobbyistes dans les instances internationales, réseau dont font partie les Collectifs GTT bien entendu.

C'est donc une victoire absolue de la démocratie nouvelle, surtout dans le sud très appauvri où plus de 70% des gens ont voté à 91% pour le oui, au grand dam de Roindefo qui passe son temps en 4X4 hummer et avion privé à dilapider l'argent public et ne fait rien pour les Antandroy. Une honte pour la mémoire de son père Monja Jaona.

Vous pouvez entendre les commentaires de Jean-François Mancel et Yves Censi, députés UMP venus observer les élections sur :

http://tinyurl.com/26zuh5f

Le sénateur Paul Wille, Vice-Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et Vice President du groupe ALDE (Alliance of Liberals and Democrats for Europe) était aussi présent. On attendait Elie Hoarau, je ne sais pas encore s'il est venu ou pas. D'autres observateurs de pays non engagés derrière la coalition internationale pro-Ravalo étaient aussi présents.

On remarque que la tentative de coup d'état avortée a beaucoup plus intéressé cette prétendue "communauté internationale" que le déroulement du referendum.

L'Europe avait mis son espoir dans la pagaille générée par un manque de moyens, et elle est désemparée de voir que tout s'est passé normalement. les malgaches en ont marre de cette assemblée de malfaiteurs qui se prétend être la "communauté internationale" et qui fomente des troubles, financent la CNOSC, achètent les consciences pour empêcher la libre expression démocratique des malgaches. Toutes les entreprises de cette armada ont échoué à ce jour et renforcent l'autorité naturelle de ce gouvernement de Transition.

Longue vie à la IV° République malgache et à sa première démocratie.

2.Posté par nouveau ? le 22/11/2010 09:55

Joseph, puis Joseph II est mort ; vive le roi et longue vie à Jean-Louis Gajik !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter