Océan Indien

Madagascar: Les habitants craignent une coupure d'eau totale dans la capitale

Mercredi 18 Janvier 2017 - 14:48

Les habitants de Tananarive sont inquiets. Le directeur général adjoint de la société Jirama (compagnie nationale d'eau et d'électricité) a en effet invité les abonnés à limiter leur consommation en eau, une coupure totale de la distribution étant envisagée. 

"Le niveau de l’Ikopa est déjà en exponentiel, selon notre constat. Prochainement, il sera impossible de pomper l’eau de cette rivière, pour ravitailler Mandroseza", a-t-il indiqué ce lundi dans des propos relayés par l'Express de Madagascar "Les réserves d’eau à Mandroseza sont à peine suffisantes pour approvisionner l’agglomération d’Antananarivo, en quelques jours. D’ici trois ou quatre jours, il tarira également, si aucune goutte de pluie ne tombe" a-t-il encore indiqué à nos confrères malgaches. 

De son côté, le ministre de l'eau a voulu rassurer mardi, indiquant que "le barrage de Tsiazompaniry a été partiellement ouvert pour faire face à la pénurie d’eau dans la capitale", rapporte Midi Madagasikara. Il a souligné qu'il s'agissait d'une solution provisoire, en attendant le retour de la pluie, attendu lundi.

Toutefois, un technicien auprès de la société Jirama s'est montré moins optimiste, comme le relève l'Express de Madagascar. "Espérons que l’eau de Tsiazompaniry soit suffisante pour alimenter Mandro­seza, jusqu’à l’arrivée de la pluie. Vous savez, si la rivière tarit, nous ne pourrons rien faire" a-t-il déclaré. 

Les habitants, eux, se sont précipités vers les réservoirs d'eau. 
Lu 2465 fois



1.Posté par Oscar DUDULE le 19/01/2017 06:38

Pourtant la Jirama gagne suffisamment d'agent pour entreprendre des travaux

2.Posté par Didier le 19/01/2017 09:50

Et dire que certains parlent de Madagascar comme la puissance montante de la région dans les années qui viennent !
C'est plutôt l'impuissance généralisée ! Coupures d'électricité dix heures par jour dans la capitale ( ne parlons pas des campagnes qui ne sont même pas raccordées au réseau...inexistant), réseau d'eau potable déficient, idem pour le traitement des eaux usées, du ramassage des ordures). Sécheresse et famine récurrentes dans le sud. Réseau routier et ferré datant de Mathusalem. Pillage généralisé des ressources minières du pays par les réseaux mafieux malgaches et les compagnies internationales.
Quelle proportion d'analphabètes ? Quel salaire minimum ? Quel budget de l'Etat ? Quelle espérance de vie ?
Quand on a dit cela ? Vient la question : quelles forces sociales ont intérêts et seraient capables de mettre de l'ordre dans ce pays ? Pas celles qui le saignent à blanc ! Alors ? Trouvez vous-mêmes la réponse !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues