Océan Indien

Madagascar : Le travail des enfants, une situation "plus dure qu'avant la crise"

Mardi 2 Mars 2010 - 09:30

Depuis le renversement du gouvernement de Marc Ravalomanana en mars 2009 par l'ancien maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina, aujourd'hui président de la HAT, (Haute autorité de Transition), le pays est en crise. Certes l'instabilité politique entraîne la désorganisation des services publics et déstructure l'économie, mais on observe aussi une forte hausse du travail des enfants.


Source : C.A
Source : C.A
Selon une étude qui a porté sur un échantillon de 47.000 élèves dans trois grandes villes de la Grande Ile, la capitale Antananarivo, Ambositra et Fianarantsoa, de plus en plus d'enfants combinent le travail et l'école. "La plupart des enfants dans les écoles publiques travaillent avant ou après l’école pour gagner de l’argent, pour acheter leurs livres, et pour le donner à leurs parents", confie Norotiana Randimbiarison, présidente du syndicat des professionnels diplômés en travail social (SPDTS), qui s'exprime sur le journal en ligne Malango-actualité.com. "Les enfants arrivent à l’école en retard, sont fatigués et incapables de se concentrer".

Les aides de la communauté internationale ont fortement diminué. Selon le FMI (Fonds monétaire international), 75% du budget d'investissement du pays provenait des donateurs. Conséquence, la HAT a dû réviser l'attribution des budgets pour les services publics, une restriction budgétaire de 200 millions de dollars, indique un rapport de la Banque mondiale publié le 1er février 2010.

"La crise, tant au niveau politique qu’économique, accélère l’érosion des services essentiels dans l’ensemble du secteur social, et l’impact sur les enfants est sévère", affirme Bruno Maes, le représentant de Madagascar pour le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). "Nous voyons une baisse minimum de 20 à 30% dans le budget pour l’éducation ; il en résulte que les fonds et le matériel n’arrivent pas dans les écoles. Le second impact de la crise est une vulnérabilité accrue des familles déjà pauvres, ce qui signifie que plus d’enfants doivent travailler".

D'après un rapport du SPDTS (Syndicat Professionnel des Diplômés en Travail Social de Madagascar), le nombre d'élève a été divisé par trois dans les écoles privées. Une situation pour les enfants qui est "plus dure qu'avant la crise", affirme la présidente Norotiana Randimbiarison.
Karine Maillot
Lu 4987 fois



1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 02/03/2010 09:54

Les Enfants, nous sommes désolés de ce qu'on vous fait subir, de ne pas être assez forts pour stopper cette folie collective, mais nous continuons a nous battre pour vous, dans le dédain et le mépris de ceux qui abusent de vous, hypothéquent et ruinent votre avenir pour leur intérets personnels...
***************************
Assoc "Paire 2 Coeurs" Enfants, Vous êtes et restez la Priorité de nos Vies

2.Posté par pierrot 974 le 02/03/2010 15:28

bonjour a vous tous moi je vais sou van a Madagascar

et se que je vois cai les enfant ne von pas a école car largan des famille non pas les moilain

nous on na de la chanse dans voilie nau enfant a l'école

car nou a la réunion et an transe se l'e ta qui paye pour con puis an voilie nau enfant a

l'école

car eu il non pas la chansse car se qui ette au pouvoire se son ranpli les poche

et se qui on les moilain il peuvre les an voile a l'école

et baucou de familie se prive pour les an voile a l'école

pour se la des familie on le courge de sortir leur enfant de la miser

que nous les enfant sans fous de l'école mai il aime faire l"école buissonnier

car je demeure a cote d'un colaige et tous le matin je voi se qui se passe voila

a bien taux et bonne journée

3.Posté par Cazaux d'artagnan le 03/03/2010 15:23

On exagère comme toujours! Les malgaches aiment leurs enfants et les respectent, les mères malgaches sont des mères délicieuses et n'ont rien à envier à toutes les autres. Il est normal que les enfants des pauvres aident leurs parents, ces deniers restent rigolards, facétieux, nullement frustrés jouant avec ce qu'ils trouvent. Rien à avoir avec l'exploitation honteuse de l'Inde et autres pays du tiers monde et pour cause à Madagascar, il n'y a pas d'industrie donc pas de travail à la chaîne et je trouve ni frustrant ni dégradant qu'un gosse vende 4 manges sur un coin de chaise pour aider ses parents, d'ailleurs eux-mêmes en sont très fiers! Demandez-leur! Tristes sires de la consommation, c'est nous qui sommes à plaindre, les donneurs de leçons. Les Malgaches vivent comme ils l'entendent "moramora"
Si on laissait le nouveau petit président Andry Rajoelina travailler en paix au lieu de sans arrêt essayer de le déstabiliser, il sortirait le pays de la crise!
Ho ela velona anie Madagascary!

4.Posté par pierrot 974 le 03/03/2010 17:44

bonsoir a vous tous TGV se trouve a majuinga avec la FIFA pour inaugurai le stade de foot avec la faideraction de foot et se de la france voila a bien taux

5.Posté par Zokofaly le 03/03/2010 23:10

Il faut se rendre à l'évidence sur le maltraitement des enfants. Déscolarisés ou enseignement discontinu, pour cause de pauvreté. Mais nous n'en sommes pas au stade de certains pays du Tiers monde...même en Europe certains pays ont été épinglés.

6.Posté par Ded le 11/03/2010 22:14

Il n'y a pas qu'à Mada que la scolarité est un naufrage , pas vrai Pierrot974?
Ou alors tu joues au con...fort possible!

7.Posté par GREY le 27/12/2011 13:48

oui mais tout cela est du à la pauvreté!!!!!! c sa la grande cause !!! c'est ke ce n'est pas la pire ile du tiers monde mais ce n'est pas en le disant qu'on pourra faire quelque chose !!! il faut réagir !!!! je ne suis pas malgache mais je c ke dans cas là c le président de réagir. regarder la crise en europe c ki ki réagit c le président et dautres... bref tout cela pour dire que madagascar à besoin.. d 'aide et de soutien !!!!

8.Posté par job le 27/12/2011 15:59

Faut bien qu'ils apprennent à bosser, je ne vois rien à redire.

PS : (J'ai réagi comme Marine Le Pen et les beaufs)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues