Océan Indien

Madagascar : Le sommet de l’Union africaine, devient un enjeu politique

Vendredi 23 Janvier 2009 - 07:17

En préparant avec autorité le prochain sommet de l’Union Africaine qui aura lieu du 21 juin au 3 juillet prochains à Tananarive, le président de la République malgache veut démontrer ses capacités auprès de ses pairs africains et s’imposer face à Andry "TGV" Rajoelina le maire de Tananarive, qui est son principal opposant.


Madagascar : Le sommet de l’Union africaine, devient un enjeu politique
Marc Ravalomane lors de son élection conflictuelle en 2002 n'était guère en faveur auprès des membres de la médiation africaine à Dakar. Il espère donc que ce sommet lui permettra de montrer aux présidents africains que sa victoire face à l’ex président Didier Ratsiraka allait bien dans le sens de la démocratie, et qu’il est tout à fait capable de les accueillir.
Ce sommet a exigé la construction d’un centre de conférence à la hauteur de l’événement. L’ensemble des structures comprend également une résidence de 54 villas, une pour chaque chef d’Etat. L’hôtel cinq étoiles a été financé par des partenaires chinois et prendra l’enseigne Sheraton… Ces structures accueilleront en partie le sommet de la francophonie en 2010.
Cependant l’événement se prépare dans un contexte politique tendu. Après les réactions populaires qui ont suivi l’interdiction de la chaine de télévision (Viva) du maire de Tananarive, et la cinglante réponse donnée par ce dernier le jour de l’inauguration de la place de la Démocratie dimanche dernier, il est certain que le bon déroulement de l’organisation du sommet pourrait être compromis. C’est en tout cas ce qu’ont pensé les habitants de Tananarive en voyant les colonnes de fumée qui se sont récemment élevées de l’hôtel cinq étoiles. En fait, l’incendie n’était dû qu’à un incident technique, et a permis de mettre en évidence la nationalité chinoise de l’ensemble des ouvriers…
Face aux difficultés croissantes de la population, et dans un climat politique tendu, l’opposition à beau jeu d’ironiser sur la construction d’un hôtel cinq étoiles et de villas présidentielles.
Karine Maillot
Lu 1685 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >