Océan Indien

Madagascar : Le gendarme suspecté d'avoir tué Jean-Noël Sauvageot arrêté

Vendredi 6 Août 2010 - 15:32

Photo : madagascar-tribune.com
Photo : madagascar-tribune.com
Après deux jours de course-poursuite, les gendarmes malgaches ont réussi à mettre la main sur l'Adjudant Rabesalama, soupçonné du meurtre du français Jean-Noël Sauvageot (Lire : Un ressortissant français assassiné à Mahajanga). Selon Madagascar-Tribune.com, il a été repris à 70km de Mahajanga, en compagnie d'un complice présumé, dans la maison d'une vieille femme de 80 ans a qui il louait des terres agricoles.

Le meurtre d'un français par un gendarme puis le fait que ce dernier se soit évadé de la gendarmerie de Mahajanga dans la nuit de mardi avait secoué la région et ridiculisé les gendarmes malgaches qui avaient mis un point d'honneur à retrouver l'Adjudant Rabesalama. Il a été à nouveau placé dans une cellule de la gendarmerie de Mahajanga mais est très surveillé.
Lu 3204 fois



1.Posté par citoyen le 07/08/2010 10:24

Selon la justice malgache, qu'est-ce qu'il risque à présent (en théorie et en pratique)?

2.Posté par Joseph le 09/08/2010 19:14

dernières nouvelles du 09 08 2010 (La vérité)

Au total, cinq personnes ont été placées sous mandat de dépôt à la Prison de Marofoto (Mahajanga), dont deux Gendarmes et trois civils, en attendant leur procès. Mis à part M. Rabesalama, un autre Adjudant de la Gendarmerie qui a fourni l’arme du crime (Kalachnikov) a été également placé en détention préventive à la Prison de Mahajanga. Notons que l’affaire sur la cavale de l’Adjudant Rabesalama est encore en phase d’enquête. Les résultats des enquêtes permettront de déterminer s’il y a eu complicité ou non entre le fugitif et les quatre éléments des bérets noirs qui assuraient la garde au moment de sa fuite. Du côté des hauts responsables de la Gendarmerie, ils sont déterminés jusqu’au bout à poursuivre… les ripoux. « Si on arrive à prouver qu’il existe vraiment une complicité entre le fuyard et les gardes, ils seront traduits devant la Justice », devait indiquer un haut responsable de la Gendarmerie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >