Océan Indien

Madagascar : Le GIC suspendu

Mercredi 16 Décembre 2009 - 16:33

Madagascar : Le GIC suspendu
Le Groupement international de contact (GIC), qui était prévu le 17 décembre prochain, a été annulé et reporté, certainement en début d'année 2010. Ce rendez-vous, qualifié de haut niveau, était censé faire une mise au point sur l'avancée de l'organisation des élections présidentielles.

Une élection qui tarde à venir et pourtant c'est la solution pour que le pays retrouve une stabilité afin de regagner la confiance de la Communauté internationale, principale source d'aides financières et de coopérations économiques.

Selon un communiqué, l'Union Africaine a "été saisie par les autorités malgaches actuelles d'une demande de report de la 4è réunion du GIC sur Madagascar (...) après les fêtes de fin d'année".

Ce report fait suite au blocage des délégations des trois mouvances à Maputo. Le Premier ministre, Eugène Mangalaza, et les deux co-présidents qui représentent les mouvances Ratsiraka et Ravalomanana en font partis. Les autorités de Madagascar ont justifié ce blocage par des raisons de sécurité.
Karine Maillot
Lu 1415 fois



1.Posté par AdyGasy-SystemD le 17/12/2009 17:49 (depuis mobile)

Suspense sur la fin des accords de maputo-I: TGV reserve sa reponse apres la "treve politique" du nouvel an !

2.Posté par Joseph le 20/12/2009 23:55

Je voudrais tenter d' expliquer au lecteur pourquoi une scission irréversible s'est opérée entre les vieux requins et la Jeune Transition Démocratique. Il serait juste de dire que les 3 mouvances ont bénéficié de la complicité très active entre la SADC et Ravalo l'ultra-libéral ex-Pdt-Pdg, et les deux Mozambicains CHISSANO et son Président-PDG Guebuza-bizness, afin de tenter de mettre Rajoelina en minorité et de fomenter un coup d'Etat contre les accords Maputo I et II et Addis-Abbéba.

En effet, les deux ex-requins de la politique Ravalo et Ratsiraka ont refusé d'utiliser la visio-conférence pour discuter à Madagascar même de ce partage du pouvoir de transition. Les trois sont tout de même partis à Maputo et leur premier acte a été d'écrire au Pdt du Danemark et au S Gal de l'ONU pour interdire la présence de Rajoelina comme Président de la Transition. Cet acte contre le plus haut représentant de l'Etat Malgache est une Haute Trahison et une trahison des accords précédents. Ils ont beau jeu de dire que c'est Rajoelina qui s'est exclu, alors que tous les diplomates témoins de ces faits peuvent, de bonne foi, témoigner que ce sont les trois prétendues "mouvances" qui ont trahi les accords lors de leur Maputo III.

De plus, à son retour, Zafy qui est tombé, bien que proche de son départ vers les ancêtres, en amour avec Ravalo et Ratsirk désormais, a commis un discours de haine absolue et de menaces, il a insulté le Président en le traitant de "petit Hitler" etc ... Ces hommes du passé sont en train de commettre une tentative de reprise du pouvoir en fomentant des troubles.

La prétendue "Communauté Internationale", celle dont Ziegler dit qu'elle est "prématurée" porte la responsabilité directe de ces désordres car elle fait depuis mars 2009, de concert avec Louis Michel de l'Europe libérale, sans parler de Marquardt et Cie, du forcing et de l'ingérence à un niveau qu'aucun pays souverain ne pourrait tolérer pour isoler le mouvement populaire contre les dictatures et remettre en piste des personnalités coupables de violences, d'assassinats, de déportations, de vols de terrains, des auteurs de contrats iniques de braderie des richesses nationales contre des pots de vin, coupables de ne faire évoluer le PIB que pour leur Clan, de maintenir volontairement les pauvres qu'ils ont provoqué, dans le dénuement le plus absolu etc ...

La SADC surtout, fidèle à ses maîtres de l'OMC, fomente des troubles graves et profère des menaces directes contre la Première Démocratie Malgache qui tente de se mettre en place. L'Afrique du Sud a déjà permis certains contacts entre ses sociétés de mercenaires et Ravalomanana qui dispose encore de quelques milliards pour financer une dictature. Madagascar devra dénoncer son adhésion à ce club mafieux.

Par chance, l'Armée Malgache n'est pas l'Armée Guinéenne et sa sagesse l'honore. L'aventure mercenariale a donc peu de chances d'aboutir, Ravalo le sait, c'est pour cela qu'il actionne plutôt ses marionnettes comme Chissano ou Jean Ping (qui s'y connaissent en matière de magouilles politico-économiques dans leurs pays respectifs) ou de la SADC (Préga Ramsamy son ami Mauricien par exemple, ancien S Gal de la SADC, membre de sa mouvance).

La IV° République en marche va contre les intérêts de type mafieux de tant de Sociétés Transnationales ou Nationales et au premier chef de celles de l'ex-Président Ravalo, que parmi le Groupe International de Contact des contradictions se font jour. Forts de l'appui inconditionnel de la SADC et d'une petite partie de l'UA, les trois ex-Pdts déchus se sont sentis assez forts pour mettre à bas les accords additionnels d'Addis-Abbéba officialisant Rajoelina comme Président de la Transition, en le rabaissant au niveau d'un simple co-président. Cet acte de traîtrise aux accords passés et de parjures, ainsi que la lettre à l'ONU ont définitivement brisé leurs espoirs de revenir au pouvoir avec la seule bénédiction de leurs adoubeurs occidentaux et Africains Ultra-libéraux. Ils ont lourdement sous-estimé la force morale et politique et le sens de l'Etat du Président Rajoelina. Ils vont s'en mordre les doigts s'ils continuent à créer le désordre et à se moquer ainsi du désir de paix des Malgaches.

D'où les menaces de violences et le désordre qu'ils vont s'efforcer de commettre à compter de ce jour, afin de prolonger la crise institutionnelle encore pendant des mois. Ils espèrent que les Malgaches deviennent tellement plus pauvres encore que l'état dans lequel leurs politiques criminelles corrompues les ont mis va les pousser à réclamer le retour à la dictature de Ravalo ! Mais les poubelles de l'Histoire retiendront leurs trois noms. Ces hommes couverts de sang Malgache et dont les comptes en Banque, officiels ou officieux, regorgent des larcins commis pendant des décennies, doivent se méfier car le Peuple Malgache a pris une conscience aigüe de leur vraie nature.

Ils sous-estiment le désir profond et irréversible de 80% de la population malgache de vivre dans un pays où on ne mourra plus de faim pendant qu' une minorité clanique s'engraisse de sa sueur.

Que tous ces hommes de commerce qui ne voient que leurs intérêts immédiats à défendre, se méfient bien du retour de bâton, le maître-chanteur de l'Europe des technocrates, qui éructe ses menaces indignes et immorales de "couper le robinet" Mr Michel Louis, L'OIF qui joue un drôle de jeu malsain, l'ambassadeur Marquardt "de l'AGOA" exploiteur de la misère des Malgaches, etc ... Si les Malgaches se réveillent, vous pourrez faire vos valises et Madagascar rejoindra malgré vos menaces et chantages au fric malsain de la charité contre minerai et terres bradée, le concert des pays libérés du joug néo-colonialiste. Les contrats équitables du donnant-donnant avec la Chine ou des relations horizontales avec l'Alba ou d'autres pays en développement qui ont dit STOP à l'OMC américano-européenne, par exemple pourront avantageusement remplacer la dépendance criminelle et inéquitable (culture du pillage) Nord-Sud.

Madagascar peut se passer fort bien de ces "aides" paternalistes qui maintiennent volontairement un niveau de pauvreté suffisant pour que JAMAIS Madagascar ne puisse exploiter elle-même ses richesses. La pauvreté est structurelle, voulue, planifiée par la bande des trois depuis l'indépendance. Il faut que çà cesse et çà cessera de gré ou de force. c'est le sens de l'Histoire.

Aujourd'hui dimanche 20 décembre, le Président a nommé comme Premier Ministre le Colonel Camille Albert Vital. Il faut espérer que sa force dans un gant de velours va calmer les ardeurs contre-révolutionnaires des trois requins affamés de pouvoir absolu et que Madagascar va enfin retrouver un peu de sérénité et passer Noël en Paix ?

Cécile Manorohanta, ex Ministre de la Défense de Ravalo, qui a démissionné par écoeurement lorsque Ravalo a fait tirer sur la foule à tirs tendus et a fait assassiner 40 personnes et en a blessé des centaines devant Ambohitsorohitra, dirige la Vice-Primature chargée de l'Intérieur. Elle a donc assuré l'intérim de Mangalaza le "Réunionnais", depuis que ce dernier est allé se mettre au service des trois requins à Maputo et fait cause commune avec Ravalo.

Un militaire aura davantage de force pour taper du poing sur la table et ramener à la raison ces trois factieux chassés à trois reprises du pouvoir par la majorité du Peuple.

Vive le Président Rajoelina ! Vive la Première Démocratie Malgache, Halte à la corruption et à son soutien International !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues