Océan Indien

Madagascar : Le FMI demande aux autorités d'engager des réformes en échange de fonds

Mardi 14 Avril 2015 - 10:15

Des réponses concrètes du gouvernement en échange du déblocage d'une nouvelle ligne de crédit pour le pays. C'est ce que demande le Fonds monétaire international (FMI) aux autorités malgaches, qui discuteront tous les deux à la mi-avril des conditions possibles de l'octroi d'un crédit supérieur à 45 millions d'euros.

Le FMI n'avait pas été convaincu lors de sa dernière visite de terrain, malgré des entretiens avec le président malgache, Héry Rajaonarimampianina, le Premier ministre jean Ravelonarivo, le ministre des Finances François Maurice Gervais Rakotoarimanana ou encore le gouverneur de la Banque centrale malgache, Alain Rasolofondraibe.

L'institution financière souhaite que le gouvernement malgache fasse plus d'efforts concernant les rentrées fiscales, la lutte contre la corruption, la réduction du déficit budgétaire ou encore les réformes structurelles dans le secteur de l'énergie, l'économie de la Grande île étant paralysée avec les délestages récurrents.
.
Lu 1110 fois



1.Posté par R I P O S T E le 14/04/2015 14:29

la lutte contre la corruption , on en parle depuis des décennies à MADAGASCAR

Tant que la pourriture existera du haut de cet état , difficile d'aller de l'avant

2.Posté par Gloseur sensE le 14/04/2015 18:27

Les réformes à l'infini et les injustes mesures d'austérité touchent de nombreux Etats, personnes physiques et entreprises, sauf manifestement les institutions financières internationales et mondiales.
Ainsi, il conviendrait en priorité de réformer les institutions financières et de libérer les Etats misérables comme Madagascar de l'emprise de la finance.

Par ailleurs, considérant que Dieu YaHWeH est le meilleur en économie et en fiscalité, il conviendrait d'appliquer ses principes qu'il nous révèle dans sa Sainte Bible.

Cela commencerait par une application, dans les meilleurs délais, du principe biblique du jubilé (La Sainte Bible, Lévitique 25), signifiant l'annulation de toutes les dettes des Etats, des personnes physiques et morales.

Puis, de la mise en place d'un autre principe biblique qu'est le prêt sans intérêt, c'est-à-dire à 0 % (hors frais de dossier), toujours selon La Sainte Bible, laquelle énonce : « Tu n'exigeras de ton frère aucun intérêt, ni pour de l’argent, ni pour des vivres, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. » (Deutéronome 23,20).

Ensuite, au plan fiscal, la mise en place d'un autre principe biblique qu'est la dîme (La Sainte Bible, Deutéronome 26), c'est-à-dire un taux d'imposition et de taxe limité à 10 % sur les produits (marchandises et services), sur les revenus et les sociétés.
Suivant le juste et bon exemple biblique : « La troisième année, l'année de la dîme, lorsque tu auras fini de prélever toute la dîme de tes produits, tu la donneras au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve. Ils mangeront à satiété dans ta ville. » (Deutéronome 26,12).

Quant à la lutte contre la corruption dans les pays très pauvres comme Madagascar, les établissements financiers se moquent de Madagascar comme l'hôpital de la charité !
En somme, que les établissements financiers commencent d'abord par assainir chez eux.

D'autant que chacun sait que plus il y a d'argent, plus le risque de corruption est élevé.
Et ce, sans omettre la chanson : « Venez chercher votre petit cadeau sur le bateau ».
Car les corrupteurs sont, eux, souvent des requins blancs ou des loups (Le loup de Wall Street) de la City financière de Londres, etc.

3.Posté par Prout le 14/04/2015 20:52

La charia catholique c'est bien, une grosse baffe dans ta gueule, ce serait mieux: Amen...

4.Posté par Raombana le 15/04/2015 23:17

M. Prout mérite bien son nom, pète n'importe où et n'importe comment. Tu montres bien une très monumentale méconnaissance de la Bible, ces principes ne sont pas du tout catholiques mais bibliques, il n'y a pas de nuance car les catholiques ne sont pas vraiment bibliques.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube