Océan Indien

Madagascar : Laurent Fabius souhaite inviter autour de la table Ravalomanana et Rajoelina

Lundi 5 Novembre 2012 - 11:04

Madagascar : Laurent Fabius souhaite inviter autour de la table Ravalomanana et Rajoelina
La crise politique malgache qui couve depuis 2009 et l'éviction du pouvoir de l'ancien président Marc Ravalomanana, pèsent lourdement à quelques encablures de nouvelles élections, programmées pour l'instant à l'horizon de mai 2013.

Laurent Fabius, ministre français des Affaires Étrangères et son homologue tanzanien, Bernard Kamillius Membe, auraient la ferme intention dans quelques semaines, selon des sources non officielles citées par matv.mg, de réunir les principaux acteurs politiques de Madagascar autour de la table pour aplanir le contentieux entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina qui pèse depuise le début de la crise malgache en 2009. Aucune date et lieu de rencontre n’ont encore été définis pour cette entrevue de la dernière chance.

La dernière rencontre entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina date du mois d'août dernier aux Seychelles et s'est soldée par un cuisant échec.
 
Pour le clan Rajoelina, Marc Ravalomanana s'est mis définitivement hors-jeu
 
L'ex-homme fort de Madagascar, Marc Ravalomanana, réfugié en Afrique Sud et qui a dû laisser son fauteuil à la magistrature suprême à son adversaire Andry Rajoelina, n'en démord pas. Le président déchu veut toujours être candidat dans le cadre de la prochaine présidentielle malgache.

Pour le clan Rajoelina, Marc Ravalomanana s'est mis définitivement hors-jeu de la course, puisque la justice sud-africaine lui demande des comptes sur sa responsabilité présumée concernant la tuerie du 7 février 2009, où sa garde prétorienne n’avait pas hésité à faire feu sur les partisans d'Andry Rajoelina. La justice sud-africaine l’empêche théoriquement de quitter son exil de Johannesburg depuis mi-septembre.
 
Les règles organiques des élections de la Grande Ile requièrent également la présence physique de tous les candidats sur le sol malgache, six mois avant la tenue du vote. La date butoir est fixée au 18 octobre dernier.
 
Le scrutin présidentiel de mai 2013 s’annonce crucial pour l'avenir politique de la Grande Ile, empêtrée par un climat malsain entretenu par les deux mouvances rivales qui ne cessent d'attiser les tensions populaires sur le terrain et de bloquer toute tentative de sortie de crise pacifiée.

Les émissaires de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) prônent l'apaisement entre les deux camps, condition sine qua non à la tenue d'élections crédibles et démocratiques.

Source: http://www.indian-ocean-times.com/
Lu 5379 fois



1.Posté par Quel pôv c** ce F***** le 05/11/2012 13:02

Il faut être c** de politicard pour vouloir faire trouver un compromis à Rava et Rajo !!!
D'un coté il y a un milliardaire assassin et un pilleur de l'économie de son pays, et de l'autre coté il y a un homme qui n'est rien de tout ça ...
Il faudrait donc pardonner l'assassin voleur et lui donner des chances de recommencer ??? Ca c'est bien de la doctrine socialo-fabiusienne.
Quel pôv c** ce F*****. Si il pouvait, il foutrait dans une même cage la brebis et le loup.

2.Posté par Gajik le 05/11/2012 17:24


" Le scrutin présidentiel de mai 2013 s’annonce crucial pour l'avenir politique de la Grande Ile, empêtrée par un climat malsain entretenu par les deux mouvances rivales qui ne cessent d'attiser les tensions populaires sur le terrain et de bloquer toute tentative de sortie de crise pacifiée. "

Cà ce n'est pas du journalisme d'information objective, c'est une affirmation politique partisane que relaye Fabrice François qui voudrait nous faire croire que sa source (le times Océan Indien comme son nom anglophone l'indique est une émanation du clan Ravalo) est une lettre d'informations déontologiquement journalistiques, alors qu'il n'en est rien.

Cette affirmation de "deux rivaux qui attisent les tensions populaires", c'est justement le cheval de bataille des autres politiciens mafieux masqués alternatifs à Ravalomanana et anti souverainistes, du genre Ranjeva, tapis dans l'ombre à l'affût d'une invalidation éventuelle des deux candidatures par la SADC (à quel titre ?) pour se lancer à la conquête du pouvoir à la solde soit des français soit des américains, et en tous cas à la solde du FMI et des multinationales qui les soutiendront le moment venu, avec des espèces sonnantes et trébuchantes.

Mais de quoi se mêle ce Fabius, lui qui est entré avec Hollande au club des assassins en finançant les terroristes salafistes en Syrie, en en faisant ses mercenaires supplétifs des troupes néo-coloniales françaises ? Fabius mérite le grade de chef des ordures, car la politique internationale de Hollande est une des pires trahisons que ce parti de lavettes et de criminels ait fait jusqu'à ce jour.


3.Posté par Ranto le 05/11/2012 20:24

Allez un peu voir ce site ( www.tananews.com ) au lieu de raconter n'importe quoi, que ce soit Fabrice François et les 2 huluberlu qui commentent cet article. Voyer qui est le criminelle? ce n'est nullement Ravalomanana mais ce DJ qui n'est pas élu mais qui a pris le pouvoir par la force. Qui est ce qui pille les richesses du pays (bois de rose, or etc..) ce n'est nullement Ravalomanana qui est en Afrique du sud mais plutot cet incompétent qui prétend être notre président. Qui est ce qui signe des contrats qui engagent le pays alors qu'il n'a pas eu l'aval du peuple et en plus en période transitoire, ce n'est pas Ravalomanana mais ce pion de la FRANCE A FRIC
Alors arrêtez de raconter n'importe quoi.

4.Posté par Gajik le 06/11/2012 00:14

Tu es très mignon Ranto à te proclamer le seul parmi nous à posséder la Vérité absolue sur la vraie nature de Ravalomanana, mais ton site évidemment c' est celui de ton Ravalomanana, c'est un journal aux ordres qui ne vaut rien de plus qu'un journal à la gloire de ton Dada chéri.

Autant lire l'évangile selon Saint-Marc, aza matahotra (fa hitodi- doha ho any antanindrazana i Dada). Minoa fotsiny ihany ! on connaît la chanson !

5.Posté par LeMakiMaské le 06/11/2012 07:43

S'il faut reconnaître que Marc RAVALOMANANA a été le président le plus progressiste et efficace de Madagascar durant son premier "mandat" (déc 2001- déc 2006), la deuxième partie de sa présidence, fut un véritable pillage en règle (avec la complicité des multinationales anglo-saxonnes) et une main mise totale sur l'économie de la Grande Île ce qui lui a valu la crise politique de 2009 !

Quant au "petit" combat par "médias" (si on peut appeler ces torchons des médias...) interposés, il n'est destiné qu'à entretenir les rivalités et faire perdurer cette crise au détriment du peuple malgache.... UNE FOIS DE PLUS !

Aucune solution à Madagascar ne se trouvera dans le passé, ni parmi les hommes du passé quels qu'ils soient !

6.Posté par Ranto le 06/11/2012 13:31

La seul solution pour sortir de cette crise c'est que premièrement la France s'occupe de ses chômeurs, de ses intégristes, de ses citées et laisse les malgaches régler leurs problèmes eux mêmes et qu'elle arrête de faire le gendarme du monde. Secondo, laisser le peuple malgache choisir librement son président, laissons tous le monde ce présenter et que le peuple choisisse. Point barre

7.Posté par menatra le 07/11/2012 16:32

Je n'ai pas plus confiance en Ravalo qu'au petit DJ. Les 2 sont corrompus jusqu'au os, arrêtez de défendre votre Dada ou de défendre votre DJ ils n'en valent pas la peine.

Gajik et ranto, vous pensez tous les 2 avoir la science infuse et la vérité absolue. En vérité vous vous voilez la face derrière vos belles paroles...

On n'accepte pas le retour de Ravalo pour X raison et on accepte le retour de Ratsiraka!!! mais franchement de qui se moque t-on dans ce pays??!!

Vous me faites rire à supporter l'un ou l'autre. Se sont les Malgaches eux mêmes qui ont sabordé leur propre pays. Ratsiraka malgré avoir fait tirer sur son peuple est réélu par les malgaches, puis expulsé par ravalo et aprés ravalo qui se fait lui même éjecter par le coup d'etat de rajoel...Mais jusqu'à quand va continuer cette mascarade? Le DJ va t-il se faire lui aussi expulser par un autre coup d'état? allez les paris sont ouverts, c'est la mode à mada!!

Franchement quand on voit le résultat misérable et dramatique, est ce que vous croyez vraiment qu'il était nécessaire de faire un énième coup d'état plutôt que de respecter vos institutions et virer ravalo au prochaines élections. Ça fait 3 ans que ça dure, et en 3 ans Mada à reculer de 20 ans alors qu'il aurait suffit d'attendre les élections.

Ayez le courage de regarder en face le résultat de votre propre façon de gérer votre pays. C'est la corruption des malgaches eux mêmes et entre eux qui est entrain de ruiner ce pays. Arrêter le fantasme qui consiste constamment à dire que c'est toujours la faute des autres!

8.Posté par Gajik le 07/11/2012 23:14

Je renvoie ma réponse à Menatra en deux posts car celui que j'ai envoyé était trop long :

1- Menatra, si Ravalo était allé jusqu'au bout de son mandat, les élections suivantes auraient aussi été truquées, pourquoi ?

Parce que la carte électorale aurait été aussi pourrie qu'en 2002 et en 2007 et il n'y aurait jamais eu le bulletin unique. La Constitution aurait été truquée encore une fois à l'avantage de Ravalomanana ou d'un de ses prête-noms argenté (le clan Ranjeva par exemple, qui est tapi dans l'ombre et d'autres identiques), la Haute Cour de Justice n'aurait jamais été mise en place, les cartes d'électeurs auraient été du n'importe quoi comme depuis la prétendue "indépendance", etc etc ....

Vous faites volontairement l'impasse sur ces progrès acquis pendant la Transition ainsi que l'essai de mettre à l'écart de la politique les religieux avec le FFKM (dont son FJKM dont les têtes sont aux ordres de Ravalomanana et des protestants américains), ce qui est pas mal, car Ravalomanana a été élu et réélu par les bonnes soeurs, curés, pasteurs et pasteuses, pour contrer le marxiste (de pacotille) Ratsiraka, celui, qui a ratsy dans son nom, et qui s'en mordent les doigts aujourd'hui comme Pedro Opeka qui l'avait soutenu au début.

Ne me répondez pas que Rajoeilna a lui aussi truqué la Constitution de la IV° République (qui a été préparée de façon collégiale et non par le TGV !) pour devenir éligible, car la plupart des pays du Monde a abaissé l'âge d'éligibilité autour de 25 ans. Madagascar en est encore loin. Certes en France c'est 18 ans, l'âge légal pour se présenter, mais il faut être parrainé par des organisations représentatives, ce qui n'existe pas à Madagascar et est une faiblesse à mon avis qu'il faudra rectifier un jour.

Quant au coup d'état que vous prétendez attribuer à Rajoelina, vous faites une faute Historique, car c'est Ravalomanana qui a démissionné de façon inconstitutionnelle en confiant le pouvoir à l'armée, ce que lui a ouvertement reproché son mentor de l'ambassade américaine. C'est la HCC qui a validé la remise du pouvoir par les 3 généraux à Rajoelina et à ouvert une période de TRANSITION en toute SOUVERAINETE POPULAIRE, ce que la dite "communauté Internationale", l'OMC et le FMI, qui tiennent Madagascar en tutelle par leur fric pourri refusent de reconnaître.

La légitimité populaire, vous avez oublié que çà a plus de valeur que tous les systèmes mafieux politico-économiques mis en place depuis l'indépendance par la corruption des présidents successifs et a mis Madagascar sous tutelle permanente des multinationales étrangères pour s' assurer la main mise et la braderie sur ses richesses minières ou agro-industrielles et pour s'assurer que Madagascar ne se développe jamais de façon souveraine, afin d'assurer aussi un taux de salaires minable digne des périodes sombres de l'engagisme, afin de fournir une main d'oeuvre docile et misérable donc prête à tout accepter pour 20 Euro par mois ?

9.Posté par Gajik le 07/11/2012 23:26

Réponse à Menatra :

post N° 2 -
Non, c'est de la mauvaise foi totale de dire que Madagascar aurait reculé de 20 ans en 3 ans. Au lieu de dire çà gratuitement et idéologiquement, prouvez le par une série d'exemples. Moi je vous prouve les avancées malgré la pauvreté de l'Etat malgache accentuée depuis que les aides toxiques étrangères ont été coupées et réduites : les dettes iniques contractées par Tikoman ont été honorées, Madagascar émarge pratiquement à l'EITI désormais même si la suspension n'a été renouvelée que dans l'attente des élections et d'un gouvernement élu, le recensement et les milliers d'heures depuis mars 2009 de travail de commissions successives pour en arriver à la CENIT malgré les embûches permanentes dressées par les clans des anciens "dictateurs élus", quelques réalisations jamais faites en 20 ans, l'hôtel de ville de Tana ou de Toamasina, des avancées dans le domaine des hôpitaux, la transparence sur les commissions de 100M $ de Wisco pour le fer de Soalala, les avenants aux contrats miniers, la transformation sur place du Nickel et Cobalt d'Ambatovy, et surtout le progrès de la lutte contre l'IMPUNITE pour les anciens politiciens corrompus malgré les pressions de l'Af du Sud qui est en contrats mafieux avec Ravalomanana. Pour Ratsiraka, c'est une tactique de l'avoir laissé rentrer mais sans lui laisser la bride sur le cou, car il ne mérite évidemment pas grand chose et aurait mieux fait de se faire petit après ses crimes innombrables. Zafy est un vieux fou qui passe son temps à rallumer le feu du "côtiérisme", un pauvre opportuniste. Roindefo, TRoland Ratsiraka, n'en parlons pas , des parvenus qui paradent avec leurs gros bras ou en Hummer au lieu de s'occuper de développer le pays à leur niveau......

Il ne faut pas oublier que la pauvreté sous Ravalo était à peu près identique. Une baisse de 10% ou une augmentation de 10% d'un PIB aussi minable ne change pas grand chose, il faut être honnête, car au lieu de gagner sous Ravalo 1,10 Euro par jour on a chuté peut-être maintenant à 1 Euro, vous parlez d'une chute ou d'un progrès : merveilleux, isn't it ? VIVE L'ABONDANCE MATERIELLE SOUS RAVALO ! il y a vraiment de quoi être nostalgique !

Oui, les politiciens corrompus qui sont actuellement dans certains ministères, au CT, au CST, ont été imposés par la SADEC et l'Union Africaine pour faire croire qu'on peut imposer aux malgaches ce qui n'existe NULLE PART AILLEURS, c'est à dire un gouvernement de coalition où les chats doivent travailler avec les souris. Imaginez des ministres en France Socialistes et UMP dans le même gouvernement, eh bien, voilà ce que ces politiciens marchands de la Communauté internationale imposent aux malgaches qui acceptent car c'est çà ou aucune reconnaissance de la part des mafias, de la SADEC jusqu'à l'ONU. Il faut bien que Rajoelina joue ce jeu de l'impossible inclusivité (mot débile !) pour satisfaire ces pervers de la SADEC qui visent en réalité à faire pourrir la situation au maximum pour tenter de replacer leur pion ultra-libéral Ravalomanana lorsque Madagascar sera exsangue, pire qu'à genoux. Ce sont eux les ennemis de Madagascar et non pas la Transition qui est sabotée en permanence de puis 3 ans par le clan de la corruption internationale qui tient l'UA, l'Europe, l'ONU ...

Les accords de Cotonou disent que l'auteur d'un Coup d'Etat ne peut se présenter aux élections, mais la feuille de route imposée par la Cté internationale reconnaît le droit de Rajoelina de se présenter à la seule condition qu'il démissionne deux mois avant le 13 Mai 2013. De plus c'est bien Ravalomanana qui est inéligible pour mille raisons que j'ai déjà expliquées ailleurs, dont l'une est qu'il est l'auteur d'une démission inconstitutionnelle en faveur de trois militaires dans l'espoir d'un rappel, c'est donc lui qui a provoqué le coup d'Etat. Et ceci sans parler des cent autres raisons d'invalidation de sa candidature, dont celle du délai de 6 mois de résidence (le 18 octobre 2012 est déjà dépassé), ce qui implique pour lui de tout faire avec ses amis de la SADC et de l'Europe et la complicité évidente de Beriziki, pour bouziller le calendrier des élections. Beriziki joue un sale jeu, il a dû comme d'autre percevoir son enveloppe ! Quand on sait qu'un membre du CT touche environs 1 200 Euro, on voit qu'avec quelques millions de dollar, une misère pour certains Etats ou Sociétés, on peut s'en acheter du monde à Madagascar !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues