Océan Indien

Madagascar : La police démantèle un réseau de malgaches transformées en esclaves en Arabie Saoudite

Vendredi 17 Juillet 2015 - 15:38

La police de la Grande Ile a dernièrement mis fin aux agissements d'un réseau qui avait envoyé vingt-cinq jeunes ressortissantes malgaches en Arabie Saoudite pour un séjour en enfer. Trois suspects ont été arrêtés et placés en détention. 

Le chef du réseau était un ressortissant yéménite possédant également la nationalité suédoise. Il gérait cette filière avec deux complices féminines qui faisaient office de rabatteuses. Les volontaires au départ bien souvent mineures quittaient ainsi le territoire national avec de fausses pièces d'identité et devaient rejoindre la Tanzanie soi-disant pour travailler dans des commerces de luxe.  

Mais au final, elles étaient emmenées contraintes en Arabie Saoudite pour travailler en tant que domestiques, véritables esclaves au quotidien et ont été victimes de maltraitance physique et morale. 

Pour rappel, malgré l'interdiction officielle depuis août 2013 de l'envoi de travailleuses malgaches dans les pays du Golfe, les filières de travailleuses se servent de la Tanzanie comme pays de transit pour envoyer ensuite des jeunes femmes en quête d’eldorado vers le Liban, l’Arabie Saoudite ou le Koweït.
Lu 3679 fois



1.Posté par mékisonkons ! le 17/07/2015 20:24

elles auraient du venir a saint denis y'en a un paquet de "travailleuses" malgaches le soir !

2.Posté par L'INDÉPENDANT le 17/07/2015 21:46

liban, arabie saoudite, koweit, rien que des pays des droits de l'homme, de paix et d'amour...
Et ça ne date pas d'aujourd'ui...

3.Posté par eric le 18/07/2015 08:41 (depuis mobile)

Ça n'empêchera pas les femmes d'être vendues autrement.

4.Posté par Pierre VERGEREAU le 18/07/2015 12:41

Et nous la France accueillons les bras ouverts la famille princière en privatisant une plage pour eux....... La politique n'est pas la morale !

5.Posté par dédé le 18/07/2015 16:31

Attention l'Arabie saoudite a tous les droits protégée par EU et USA, là on ne parle plus de dictateur ou de crime contre son peuple, justice a deux vitesses, jusqu'a quand?

6.Posté par babar run le 19/07/2015 06:42

"un ressortissant yéménite possédant également la nationalité suédoise"..........

voila aut' chose......!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter