Océan Indien

Madagascar : La SADC inquiète des exactions commises sur les populations civiles par les militaires

Lundi 26 Novembre 2012 - 14:02

Madagascar : La SADC inquiète des exactions commises sur les populations civiles par les militaires
Alors que de graves accusations sont portées par Amnesty International à l'encontre des forces armées opérant contre les voleurs de zébus (dahalo) à Madagascar, la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe), en charge de trouver une solution à la crise politique, s'inquiète elle aussi de la tournure des événements sur le terrain.
 
Les forces spéciales commettraient des exactions sur les populations civiles dans le grand Sud de Madagascar, dans la région de Fort-Dauphin.
 
La SADC dénonce également les atteintes portées aux journalistes dans leur droit d'informer

Villageois tués dans l'incendie de leur maison, récoltes entièrement décimées, meurtres d'adultes ou d'enfants exécutés pour seul tort d'avoir des liens de famille supposés avec des voleurs de zébus,  la situation dénoncée par Amnesty International suscite une vive inquiétude au sein de la SADC.
 
La Communauté de développement de l’Afrique australe hausse le ton et demande fermement au gouvernement de Transition d’Andry Rajoelina de réagir, au risque de voir la crise politique s'enliser dans une totale impasse.
 
La SADC dénonce également les atteintes portées aux journalistes depuis ces dernières semaines dans leur droit d'informer. Les entraves aux libertés fondamentales d'expression ou de manifestation sont aussi dans leur collimateur.

Source : http://www.indian-ocean-times.com
Lu 1076 fois



1.Posté par D''''Alest le 26/11/2012 18:19

Bienvenu au Fozaland !

Patience, on va encore avoir affaire à la prose de Gajac qui va encore déblatérer sur le fait que la Sadec comme Amnesty sont inféodés par l"administration américaine et la finance internationale, et que rien de bon ne pourra venir de ces organismes, avec bien sûr à l"appui des liens qui sentent bon la Théorie du Complot à profusion ou de ceux de Jeannot l'autre lapin qu'il vénère.
Tous ceux qui oseront faire des commentaires sur ses commentaires seront implacablement traités de nazillons ou de staliniens.
Bien sûr on aura au dessert du Gajak (pour ceux qui ne savent pas, c'est une sucrerie indienne, excellent par ailleurs) la remarque suivante : pourquoi dénoncer les abus des forces de l'ordre, alors que personne n'a rien dit sur ceux des dahalos (qu"il soulignera -évidemment - inféodés à RA8, au GTT, etc.).


2.Posté par Faux, Gajik !! le 26/11/2012 19:45

Hihihi !!!

Bravo pour votre sens de l' humour, Monsieur D'''Alest !!!
Il fallait le trouver le gajak en dessert ; j'ajouterais bien une petite pincée de ras el hanout pour pimenter le tout !!!!

3.Posté par J-L Gajac le 26/11/2012 20:35

C'est fou comme les activistes franco-malgaches nostalgiques d'un passé révolu se sont donnés le mot sur ce site pour tenter de faire taire un posteur qui les gêne ! On voit que la campagne électorale est commencée. Les enjeux sont importants pour ces clans pour faire main basse sur l'Etat. Ils veillent au grain et lancent l'offensive. Le vocable de FOZA, le mot lapin pour Rajoelina qui a les dents un peu en avant, employés par ce salaud ordurier qui joue aussi avec mon nom, montrent le niveau où ils placent le débat et surtout signent l'appartenance de ces types aux clans des ex présidents ou des affamés à le prendre pour eux.
Tous les ingrédients sont là, la moquerie sur mon nom, les jeux de mots déplacés, l'insulte sur le physique des gens, pour détourner l'attention des lecteurs sur le sujet qui est la SADC. Il y aurait pourtant à dire et à débattre sur ce sujet, mais non, ce salaud qui joue avec mon nom préjuge d'avance de ce que je vais écrire et tente de m'intimider à son tour pour me faire taire, l''objectif étant de fixer l'attention des gens sur ma personne pourtant insignifiante pour faire de l'obstruction au débat sur un sujet sensible qu'ils refusent bien entendu.

Tous les sites qui ouvrent leurs colonnes aux lecteurs et qui parlent de Madagascar sont désormais pollués par ce genre d'individus malsains qui attaquent les personnes faute de pouvoir argumenter. Je vois que le forum de Zinfos devient aussi un lieu de dénigrement des personnes comme moi qui sont opposées au retour des ex présidents ou à l'arrivée en missouk d'autres types avides de pouvoir absolu et de se servir, comme le clan Ranjeva, d'un milieu familial plus que douteux.

Je laisse la parole donc à la Gazette, à Salomon Ravelontsalama, autre ennemi juré des activistes franco-malgaches du Net. En effet, l'ennemi N° 1 de ces scribouilleurs totalitaires ci-dessus, Jeannot Ramambazafy n'a pas écrit sur le sujet de la SADC mais seulement abordé le sujet d'Amnesty :

Non, la SADC n’est pas capable de faire sortir Madagascar de la crise politique.D’ailleurs, elle n’a jamais réussi à jouer avec succès son rôle de médiateur dans la région. Depuis une bonne dizaine d’années, c’est toujours le statu quo au Zimbabwe où la SADC prend virtuellement partie pour Robert Mugabe en dépit de la condamnation unanime de la « communauté internationale ». Le Kenya ne s’est toujours pas remis de la crise post-électorale de 2008 malgré l’assistance éclairée de la SADC. On ne parle plus de ce qui se passe à la République démocratique du Congo où la situation empire de jour en jour. Qui sait si l’organisation régionale est tellement débordée qu’elle n’est plus inspirée sur la crise malgache, l’Afrique du sud de Jacob Zuma étant de surcroît préoccupée par une crise sociale grave. En tout cas, cela fait un moment que l’on s’est rendu compte que la SADC est incapable. Et, inerte.

4.Posté par LeMakiMaské le 29/11/2012 17:03

La "SDAC" peut bien s'émouvoir et s'inquiéter de ce qui lui semble bon, AMNESTY également...
*** Mais de grâce.... CESSEZ de nous parler de la " RÉGION de FORT-DAUPHIN " !!!! ***
-
Fort-Dauphin est une petite ville touristique (et minière..) qui n'a ABSOLUMENT rien à voir avec les Lieux "habituels" de ces exactions : la "région IHOROMBE" et le village de BEKILY (au Centre-Sud) ainsi que ses populations "BARA" !
-
Par ailleurs, il faut "comprendre" la guerre économique qui se joue autour de ces zébus du centre-sud :
Le "ranch" de 20.000 hectares de l'ex-président Ravalomanana, attire toutes les convoitises, dont celles des "dirigeants" actuels de ce "pays"... (peut-on encore qualifier cela de "pays" ?)
-
IL (Ravalomanana) a ré-institutionnalisé le vol de zébus pour remplir à bon compte son ranch destiné à l'exportation de viande bovine, son "Déstituteur" et néanmoins DJ reconverti "simplement" les populations de cette région (et donc cette ethnie...) à sa solde.
-
CQFD ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues