Océan Indien

Madagascar : La HAT rejette les propositions du GIC

Vendredi 22 Janvier 2010 - 15:04

Madagascar : La HAT rejette les propositions du GIC
Le commissaire de l'Union Africaine Jean Ping était en visite sur la Grande Ile, hier, afin de faire des propositions intitulées "mesures de compromis pour relancer le processus de sortie de crise à Madagascar", aux quatre mouvances Ravalomanana, Ratsiraka, Rajoelina et Zafy.

Parmi les propositions du GIC que Jean Ping est venu rapporter, figuraient une cohabitation au sein du gouvernement avec Eugène Magazala, issue de la mouvance Ratsiraka, comme Premier ministre, et l'organisation d'un référendum constitutionnel suivi d'élections présidentielles et législatives conjointes, précise Sobika.com.

Mais ces propositions ont été refusées sans concession par la HAT (Haute autorité de transition), présidée par Andry Rajoelina, qui indique dans un communiqué qu'une cohabitation est "source de crise". La HAT indique par ailleurs mettre tout en œuvre pour l'organisation des élections législatives prévues le 20 mars prochain.
Karine Maillot
Lu 2189 fois



1.Posté par Joseph le 22/01/2010 20:25

Les représentants du libéralisme économique, de la dérèglementation et de la privatisation des services publics, sous l'égide de l'OMC et du FMI ne font plus la pluie et le beau temps à Madagascar. Le néo-colonialisme arrogant est tombé sur un os avec Rajoelina et son équipe. Bravo en tous cas pour la ténacité. Ravalo a rendu Madagascar dépendant de la charité internationale contre son pourcentage personnel et surtout contre l'octroi des minerais à bas prix. Résultat, tout gouvernant qui ne joue pas ce jeu pourri et criminel sera combattu à mort par la SADC et Cie. Il faudrait déjà désigner Niels Marquardt comme personna non grata et l'expulser pour son rôle évident de soutien à la mafia Ravalo, puis refuser l'entrée du pays aux membres de la SADC et de l'UA qui maintiennent, par leurs manoeuvres de sabotage, Madagascar depuis un an bientôt dans les troubles afin de bloquer tout processus démocratique en voulant restaurer l'ordre ancien qui n'était que népotisme et corruption, à un niveau inégalé même par Ratsiraka.

Ce système capitaliste mafieux représenté par Jean Ping et Chissano tient absolument à remettre Ravalo au pouvoir et il n'a de cesse de magouiller avec ce dernier et d'actionner les menaces de toutes sortes, reprises par les brigands néo-impérialistes Européens et Américains, avec une diplomatie française hypocrite qui ne cherche aussi que ses intérêts financiers et à maintenir sa prééminence en ce domaine. Quelle assemblée de coquins !

Cette prétendue et auto-proclamée "Communauté Internationale" montre avec brio depuis un an son parti-pris pour le chaos et sa préférence pour le système mafieux Ravalo et va à l'encontre des intérêts du Peuple Malgache qui en a marre de la pauvreté organisée, voulue, structurée avec minutie par ces mêmes organismes internationaux pour s'assurer que Madagascar ne puisse jamais devenir un pays autonome qui risquerait de vendre ses richesses transformées par elle même à un prix normal.

La CI est une assemblée de politiques au service des voleurs qui pillent ce pays depuis la "décolonisation". Il n'est aucune autre vérité.

Il n'y a rien d'autre à dire sinon BRAVO Rajoelina pour cette résistance aux mafieux !

2.Posté par Zokofaly le 29/01/2010 02:46

La HAT a bien saisi la démarche du commissaire de l'UA dans le pur style "combinazione" à l'italienne, non transposable à Madagascar, source de conflit permanent, donc d'instabilité gouvernementale. Rajoëlina n'est pas tombé dans le piège tendu par la bande des 3, enveloppé dans un bas de soie, tout en trompe l'oeil. Il s'en tient désormais à cette constante : élections de mars prochain.
Le temps presse, la vraie solution est là car la population s'impatiente.....et gronde sourdement.

3.Posté par Joseph le 29/01/2010 19:11

Mars 2010, çà fait finalement un peu court et de plus c'est la saison des pluies. Il y aura un recul de quelques mois, en tous cas avant octobre. L'annonce a été faite officiellement par rajoelina avant son départ en voyage à l'etranger.
Quant à Jean Ping, il montre chaque jour sans vergogne son parti pris et ne se gêne pas pour continuer son ingérence, en bon serviteur de ses maîtres. Il veut tout fixer, trancher et menace avec ses sanctions et son argent de l'allégeance. l'Europe libérale et les USA font de même. C'est affligeant.

J'espère une chose, c'est que si cette équipe de réformateurs en profondeur est élue, ils se souviendront toujours de ce chantage et de cette honte qu'il ont fait au peuple malgache de dicter ainsi leurs conditions en menaçant de couper l'argent. Ce sont ces groupes de pression qui portent en fait la responsabilité de l'état actuel de ce pays, car ils ont adoubé et soutenu la corruption et les signatures de contrats miniers honteux et spoliatifs, de nature tout à fait coloniale. Ils savaient le nivau de corruption intense qui enrichissait les possessions du président-Pdg. Ce sont les mêmes qui aujourd'hui se posent en moralisateurs, en champions de démocratie.

Faut-il que les malgaches aient été profondément manipulés par les medias de ravalo en son temps, pour qu'on puisse encore trouver un noyau de fidèles, après tout ce qu'il a commis comme vols, détournements, délits d'ingérence et crimes divers, dont le dernier en date, l'assassinat de 50 personnes en faisant tirer sa garde personnelle.

Que Jean Ping ose prendre les Malgaches pour des imbéciles en magouillant autant et en actionnant ses relations pour faire revenir son ami ravalo aux commandes, il signe ainsi à quel clan il appartient. Il ne mérite aucun respect et finira lui aussi dans les poubelles de l'Histoire avec Neils Marquardt pour qui il roule à l'évidence ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues