Océan Indien

Madagascar : La CES valide définitivement les candidatures de 33 candidats

Jeudi 22 Août 2013 - 17:35

Madagascar : La CES valide définitivement les candidatures de 33 candidats
Ils seront 33 candidats à briguer la fonction présidentielle dans la Grande île. Ainsi en a décidé la Cour électorale spéciale (CES), qui a validé ces candidatures pour le prochain scrutin présidentiel. Une élection qui se fera sans les candidats controversés, à savoir Andry Rajoelina, Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka.

Comme rapporté par nos confrères de Midi Madagasikara, la requête de Lalao Ravalomanana qui voulait se substituer à elle-même en tant que remplaçante, a par ailleurs été rejetée par la CES.

Toujours selon le site d'information malgache, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana n'ont pas présenté de candidat de remplacement.

Concernant les 109 politiques qui ont participé au renversement de Marc Ravalomanana en 2009, les sanctions à leur encontre ont été levées par le Groupe international de contact pour Madagascar (GIC-M) et ce, de manière anticonstitutionnelle.

La Commis­sion électorale nationale indépendante pour la Transition (CENIT) doit par ailleurs annoncer ce jeudi le prochain calendrier pour le scrutin présidentiel et les élections législatives à Madagascar.

Selon Midi Madagasikara, la date du 23 ou 25 octobre 2013 est avancée selon certaines sources.
S.I
Lu 924 fois



1.Posté par J-L Gajac le 22/08/2013 18:06

La décision de la CENIT vient de tomber à l'instant : le premier tour de l'élection présidentielle se tiendra le 25 octobre, tandis que le second tour, jumelé avec les législatives, aura lieu le 20 décembre, c'est à dire de façon totalement illégale, car en pleine saison des pluies.

2.Posté par Pipoteur le 23/08/2013 08:23

"c'est à dire de façon totalement illégale": Pourquoi, il y a quelque chose de légal depuis février 2009? (on pourrait même remonter bien avant!!!!!).
Alors des élections en pleine saison des pluies, ça reste un détail... On est plus à ça prêt!

3.Posté par Comarese le 23/08/2013 13:01

Ah, la fameuse "saison des pluies", toujours invoquée pour remettre à plus tard des élections que le pouvoir a sciemment repoussé.

4.Posté par J-L Gajac le 23/08/2013 23:54

Discours du Président de la Transition ce vendredi soir à 20h00 (Trad JR) :

Malagasy mes Compatriotes,

C’est avec le cœur empli d’amour que j’adresse mes salutations à tous vos foyers à travers la Grande île.


Face à l’évolution des affaires nationales, j’estime qu’il est juste et loyal de permettre à chaque Malagasy d’user de son droit fondamental de choisir en toute liberté les personnalités qu’il aimerait vraiment voir diriger Madagascar.

En tant que Chef de l’Etat Malagasy et en tant que Premier Responsable de la Nation, il est de mon devoir de chercher et d’apporter des solutions au regard de la situation que nous sommes en train de vivre, et cela, toujours guidé par l’intérêt supérieur de la Nation et les aspirations du Peuple Malagasy.

L’amour que je porte à notre Patrie commune est à la fois plus grand et plus important que mon orgueil et mon désir de me porter candidat à la prochaine élection présidentielle, comme je vous l’ai souvent déclaré.

Je suis persuadé que le Peuple Malagasy attend les élections avec une impatience retenue.

Et c’est dans ce contexte que je respecte la décision de la Cour Electorale Spéciale (ou C.E.S), et que je lance un appel à tous mes Concitoyens, ainsi qu’à tous les Responsables à tous les niveaux et sans exclusive, à travers toute la Grande île, de se donner la main pour l’organisation des prochaines élections dans le calme et la sérénité, selon le calendrier électoral qui vient d’être révélé au public. Cela, pour mettre un terme à la période de Transition.

Je ne le répèterai jamais assez : « l’avenir de Madagascar reste notre objectif et l’intérêt du peuple Malagasy demeure notre priorité ».

Je ne voudrai pas que nous tombions dans le piège fratricide comme le vivent certains Peuples ailleurs. Nous ne pouvons pas nous le permettre et je ne peux pas l’accepter.

Nous ne devons plus accepter que, ne serait-ce qu’une seule personne perde la vie pour des idées politiques divergentes.

Aujourd’hui, je me pose en tant que solution. Une solution pour la Nation de demain.

La vie et les Dirigeants passent mais ce que nous en faisons, et ce que nous entreprenons durant cette vie passagère, resteront et constitueront un héritage pour la postérité et des archives pour l’Histoire.

Ainsi, la Sagesse et l’Humilité constituent les meilleurs des héritages et des exemples pour tous ceux qui nous succèderont.

La Nation a besoin de Patriotes, de personnalités pieuses et emplies de sagesse, et surtout qui ont la crainte de Dieu.

Aussi, je suis prêt à faire une passation démocratique à l’issue de ces élections, dans une ambiance sereine et paisible.

Ce sera là, mes amis Malagasy, ma façon de vous démontrer mon patriotisme.

Vous m’avez toujours donné confiance. Aussi, ne soyez pas tristes, mais gardez cette confiance car je serai omniprésent à vos côtés, pour que nous nous tournions toujours vers notre avenir commun.

Que la Volonté de Dieu soit faite !

Je chéris et nous chérissons tellement Madagascar.

La patrie est sacrée.

Mesdames et Messieurs, merci.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter