MENU ZINFOS
Océan Indien

Madagascar: L'Armée traque les voleurs de bétails


- Publié le Vendredi 22 Juin 2012 à 11:06 | Lu 1202 fois

Madagascar: L'Armée traque les voleurs de bétails
L’armée malgache est passée à l’offensive suite à la mort d'au moins six gendarmes et la disparition de cinq d'entre eux dans le Sud-Est de Madagascar lors d'une altercation avec une bandes de voleurs de zébus armés, le 9 juin dernier. Selon l'ONU, il y aurait eu 17 morts, dont 11 sont en cours d'identification, lors de cette fusillade entre les voleurs et l'armée. Selon la gendarmerie nationale, jeudi, plus de 100 militaires malgaches ont poursuivi leur traque des voleurs de bétail à pieds. 
 
"Plus de 100 militaires sont sur le terrain et progressent à pied aidés par guide et un ULM qui survole la zone. Le but c'est principalement d'arrêter Remenabila, le chef", a déclaré à l'AFP le colonel Tahina Rakotomalala, chef de service des opérations de la gendarmerie nationale.
 
"On ne peut pas foncer tout droit sur le village où ils se trouvent car il y a des enfants, des femmes des personnes âgées. On doit prendre des précautions pour éviter les bavures", a affirmé le général Randriamanazary, secrétaire d'Etat de la gendarmerie nationale.
 
Les forces de l'ordre affirment manquer cruellement d'informations sur le chef de la bande, le dénommé Remenabila, dénoncé à plusieurs reprises par des villageois, victimes de vols de zébus dans le district de Befotaka. "Les militaires n'ont jamais vu cet homme, c'est difficile de l'identifier", a souligné le général Randriamanazary.
 
Selon un rapport établi jeudi par l'ONU, quelques 1.800 personnes auraient fui la zone. Les voleurs, traditionnellement connus sous le nom de "Dahalo", utilisent des moyens qualifiés par les autorités de "grand banditisme". Ils sont munis d'armes automatiques et retranchés dans une zone difficile d'accès.
 
Un zébu castré du Sud de Madagascar vaut environ 200 €. Selon RFI, la bande de "voleurs" retranchée actuellement dans le district de Befotaka en aurait volé 3.000, soit une valeur de 600.000 €  de gains à la revente.

Pratique ancestrale locale, considérée comme un signe de virilité dans certaines sociétés du Sud de la grande île, le vol de zébus a changé de nature. Cette pratique est devenue un problème national lié à une industrie mafieuse et un vaste réseau de corruption. Cela en fait un problème national conséquent.
 
Mesures de l'Etat 
 
Andry Rajoelina, Président de la Transition, ne s'est pas encore exprimé publiquement depuis la fusillade du 9 juin.
 
Afin de ralentir cette pratique, lundi 18 juin, le gouvernement a rétabli la suspension des exportations de zébus en établissant un embargo qui avait été levé en août 2011 vers certaines îles de l'océan Indien (Comores, Seychelles, Maurice). En 2002 déjà, le précédent gouvernement avait interdit l'exportation de zébus pour les même raisons.
 
Dans l'Express de Madagascar, Ihanta Randriamandrato, la ministre de l’élevage, demande une enquête. Celle-ci sera commanditée par le Premier ministre, Omer Beriziky. 

"Depuis une dizaine d'années, il n'y a pas eu d'exportations légales, mais les vols de bovidés ont toujours existé. 40.000 têtes par an sont concernées. On veut détourner l'attention vers autre chose, et contourner le véritable problème en boostant la communication sur les exportations. Avec la suspension, il est nécessaire d'adopter des dispositions de sécurisation, et aussi de la normalisation du circuit commercial de bovidés ", a déclaré la ministre de l'élevage.




1.Posté par phil974 le 22/06/2012 13:06

Après plus de 50ans de laisser faire, les militaires voudraient se débarrasser des ces milliers de dahalo? Il faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, ils sont parfaitement INCAPABLE et corrompus jusqu'à la moelle, tout cela n'est qu'une pure opération de communication et Monsieur le Premier Ministre n'est qu'un clown de Raval et Zafy payé grassement pour faire aboutir le retour de Raval c'est tout!
La SADC est là derrière avec ses menaces sur un peuple qui crève déjà de faim:
Tout cela est scandaleux!

2.Posté par Toby or not Toby le 22/06/2012 18:51

Je ne comprends pas bien : c'est des zébus armés ou du bétail à pieds ?
Et s'ils n'ont que des pieds, comment ils font pour tenir les armes ?

3.Posté par Thierry le 22/06/2012 22:34

Et les voleurs de z'oeufs ... ???

les boeufs ne sautent pas la mer ..donc; ils sont achetés tout bêtement sur place ... On connait les acheteurs... qui connaissent ??? devinnez qui ??? ben les vendeurs ... complices, il n'y a qu'à commencer par eux ... le dernier maillon ...

Si ça peut aider ... ne me remerciez pas ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes