Océan Indien

Madagascar : "Je te destitue, tu me destitues"...

Mardi 3 Février 2009 - 19:05

Madagascar : "Je te destitue, tu me destitues"...
Hier, c'est le maire d'Antananarivo Andry Rajoelina qui avait déposé un recours devant le Parlement malgache, en vue d'obtenir la destitution de Marc Ravalomanana de son poste de président de la République.
Aujourd'hui, c'est Marc Ravalomanana qui a répliqué en destituant Andry Rajoelina de son poste de maire et en désignant Guy Rivo Randrianarisoa comme président d'une Délégation spéciale chargée de le remplacer. Edmond Rakotomavo a pour sa part été nommé administrateur. Selon les textes, Andry Rajoelina n'a plus la gestion de la ville d'Antananarivo.
Pendant ce temps, la vie reprend son cours et les commerces rouvrent peu à peu... Chacun des protagonistes campe sur ses positions. Andry Rajoelina a annoncé ce matin, lors d'une nouvelle manifestation Place du 13 Mai, qu'il allait rendre publique samedi la composition de son gouvernement de transition...
On se retrouvera donc dans une situation totalement ubuesque avec deux gouvernements, l'un désigné par le président Marc Ravalomanana et l'autre par Andry Rajoelina. Et deux administrations pour diriger Atananarivo: le maire élu Andry Rajoelina et une Délégation spéciale avec à sa tête Guy Rivo Randrianarisoa...
Au milieu, dans un rôle d'arbitre, l'armée... Jusqu'à quand acceptera-t-elle de jouer ce rôle et à quel moment décidera-t-elle de siffler la fin du jeu, avec une reprise en main totale?
La réponse dans les prochains jours...
Pierrot Dupuy
Lu 1074 fois



1.Posté par looping974 le 03/02/2009 19:44

à moins qu'un troisième homme ne rafle la mise !!

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 03/02/2009 22:11

Et si l'armée, ou mieux l'ONQ, pardon, l'ONU organisait des élections libres ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues