Océan Indien

Madagascar: Invasion de criquets à Mahabo et Imanja

Vendredi 18 Mai 2012 - 12:19

Madagascar: Invasion de criquets à Mahabo et Imanja
Mahabo et Imanja, deux villes situées respectivement dans la partie Centre-Ouest et dans la partie Sud de la région du Menabe, dans le sud-ouest de l'île, enregistrent une recrudescernce de criquets. L'insécurité alimentaire plane après l'échec de la première phase du traitement. 
 
Selon la direction régionale du développement rural (DRDR) de la région, depuis deux mois, neuf communes dans le district de Mahabo, dont la plupart sont productrices de riz et six dans le district d'Imanja, sont envahies par des criquets. 
 
L'éclosion des larves de sauterelles serait causée par les 22 jours de pluies incessantes qui se sont abbatues sur la région au mois de février. Dès le début, une pulvérisation terrestre aurait été effectuée mais cela n'aurait pas fonctionnée.
"L'inaccessibilité dans certains endroits, la rupture de médicament traitant et le manque d'éléments humains ne nous a pas permis d'effectuer la lutte", indique un technicien. 

Pesticide envoyé en retard
 
John René Walson, Directeur du centre national anti-acridien (CNA)  accuse le retard du médicament traitant: "Le pesticide de la FAO était prévu arriver au mois de février mais ceci n'est arrivé que samedi alors que l'hélicoptère était là depuis le mois de mars. Ce qui est tard parce que ce traitement était destiné au stade débutant et maintenant on est déjà au stade avancé".
 
Le directeur du CNA craint l'extension des surfaces infestées jusqu'à 150 000 hectares dans toute l'île d'ici peu. Selon lui, le foyer se trouve, en ce moment, dans le Menabe avec 60 000 hectares infestés. Dans la commune de Mandabe, à Mahabo, il s'agirait de 2500 hectares, selon un responsable.
 
La population craint une insuffisance alimentaire de ce producteur de riz qui alimente le Vakinankaratra et Miandrivazo. "C'est une situation quasi-cyclique dans la région. La dernière invasion remonte en 2010. On a pu la maîtriser grâce à des moyens aériens", rappelle la chef district de Mahabo, Haingo Razafiarison.
 
La situations'aggrave dans le district d'Imanja, selon le commissaire divisionnaire du district, le général Lambana, le prix du riz va augmenter pour atteindre Ar 400, d'ici une semaine parce que les criquets sont une menace pour  les rizières et les champs de manioc dans la région.
Lu 1345 fois



1.Posté par Reboza Rullys le 18/05/2012 22:06

Bonjour,

merci de cet article. c'est intéressant. Mais, je préférai que vous demandez aussi la version de la FAO (qui n'est pas un bailleur de fond, mais un partenaire technique. Pourtant, ce risque acridien a été déjà annoncé depuis le mois de septembre 2011. Cependant, le CNA et son Directeur n'a rien réagi, et se croit tout simplement d'avor du don du ciel avec la FAO qui cherche tout le moyen pour bien bosser.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube