Océan Indien

Madagascar : Fusillade à Antananarivo entre forces de sécurité

Jeudi 20 Mai 2010 - 13:40

Madagascar : Fusillade à Antananarivo entre forces de sécurité
Selon RFI (Radio France Internationale), une fusillade a éclaté ce matin dans la capitale malgache, Antananarivo, entre membres des forces de sécurité. L'échange de coups de feu a duré environ 1 heure, sans que l'on sache si des victimes sont à déplorer.

C'est entre une faction armée et gendarmerie et des membres de la Force d’intervention de la gendarmerie nationale qu'a eu lieu la fusillade. La Force d’intervention de la gendarmerie nationale est à l'origine d'un mouvement contre sa hiérarchie depuis le 19 mai dernier.
Lu 2071 fois



1.Posté par pierrot 974 le 20/05/2010 21:02

bonsoir a se jour je suis an col air se qui cai passe a Madagascar le 29 03 sur la route de antanarivo an dis raiction de majuinga a 3H00 du matin a 50KM de majuinga un taxi brouse cai fais a taque par des brandi on ataque le taxi brous il on mi le couteaus sou la gorge de ma femme et le pistolie sur sa tanpe elle a u le tan de maitre les bijoux dans la bouche et les papie dans son pantalon il y a u 2 blaise don un laise a la tanpe et lautre a laipole voila il on tous volie mai le plus pirre dans les 5 bandi il y a un police dans le lo voila ma femme va bien mai moi jai du male a aceptai voila allé a plus et a bien taux

2.Posté par Joseph, le 21/05/2010 00:13

Cà c'est encore l'évènementiel et il semble que ce soit à nous d'apporter le fond de l'affaire.
Je vais tenter de faire court:

D'abord, l'assaut à été donné en fin de soirée suite à l'échec des négociations. Les 25 mutins se sont enfuis et un a été tué. Il s'agit de soldats qui tiraient avec des armes automatiques dans le but de TUER et non pas de grévistes ou de manifestants, faut-il le rappeler pour ceux qui sont prompts à accuser l'EMMOREG de tortures et d'assassinats imaginaires (leur rêve secret) dans leur haine viscérale de la Transition et de l'Armée en général.

Ravalomanana a versé des pots de vin à des gendarmes de la FIGN, des hauts gradés. Il l'a reconnu ouvertement, publiquement. Si certains veulent ses mots exacts, c'est dans mes archives. Il dit que c'était en 2008 ... il a dit çà après coup, mais il est parfois si bête dans sa spontanéité qu'il commet des erreurs gravissimes, parfois de stratégie mais surtout de tactique.

Certains gendarmes ont demandé des explications et une enquête à l'Etat, pas vraiment pour savoir la vérité, mais surtout pour avoir leur part ! on voit déjà la moralité de la démarche de ceux-ci. Le décor est planté.

Des histoires complexes et sans fin ont alors commencé entre Ranjeva et untel, entre Le colonel Raymond Randrianjafy et d'autres au sujet de ces sous. Qui a bien pu garder le magot sans le partager ? Et pourquoi la HAT n'a pas limogé untel et attention de ne pas limoger celui-là sinon gare, etc ... La HAT, dans un souci d'apaisement a préféré "oublier" l'affaire afin de ne pas provoquer des troubles stériles et surtout pour ne pas donner raison à Ravalomanana qui ne cesse de semer la zizanie avec ses millions de dollar ici et là.

Là dessus interviennent les trois zigotos qui s'enlisent dans leur sable" mouvance" et qui ont besoin de créer l'évènement afin de cacher l' énorme arnaque d'un Pretoria2 et de sortir la tête hors du marécage puant dans lequel ils sont enlisés autour du corrompu Chissano. Une petite réunion clandestine, probablement dans les égouts de la villa élisabeth ou ailleurs peut-être à l'Ambassade des Etats Unis, ou dans la suite de l'envoyé de Chissano, qui sait ? entre les PPH (pasteurs protestants hystériques), l'extrême droite du FJKM, les militaires mécontents et les supporters d'anciens régimes pour monter un Nième coup, ameutant la population par la radio Fahazavana, que j'appellerais plutôt radio fahavoazana radio du malheur (celle de Marc R et des protestants irraisonnables), pour venir rejoindre l'armée "en révolte légitime contre cette HAT criminelle et ravalicide".

Cette fois ci, la tactique est claire : tenter le tout pour le tout, en espérant que le peuple de Tananarive va rappliquer en masse, on va essayer que ce soit bien sanglant pour bien ameuter les media du Monde, et pendant ce temps probablement Marc en Af du Sud discute avec des sociétés de mercenaires qui pullulent dans ce pays qui en connaît un bout sur le mercenariat, finance des études de reconquête militaire du pouvoir absolu, s'entoure de psychologues des foules américains, etc .... Voilà ce que les trois anciens présidents ont trouvé comme solution pour enrayer la pauvreté à Madagascar : tout tenter même le plus désespérément idiot et criminel afin d'empêcher les élections démocratiques. Créer un climat insurrectionnel afin que Madagascar coule de plus en plus bas et que les gens acceptent le premier "sauveur" venu.

ravalo pleure sur les "sanctions" et la suppression de l' esclavage moderne de l'AGOA, mais c'est lui-même qui a conçu ce plan avec une poignée de diplomates européens SADC et Américains.

Attention, car la prise de conscience de l'OIF, par Wade, celle de la France, maintenant celle d' un sénateur belge, la reconnaissance internationale va peu à peu basculer en faveur du changement démocratique en cours. Si ces mouvances ressuscitées du néant par Chissano ne veulent pas disparaitre dans les poubelles de l'Histoire, il serait temps pour certains, parmi les moins atteints par la gangrène de la servilité (aux sociétés étrangères ou aux gouvernements quels qu'ils soient) de larguer les amarres avec leurs patrons et de se calmer un peu et revenir à des idéaux plus démocratiques.

Ce genre de tentative ne peut que mener des gens à la mort ou en prison. Cà démontre en tous cas la rage avec laquelle ils refusent le processus des élections.

Pourquoi ? parce qu'ils ne maîtrisent plus les moyens de propagande qu'ils actionnaient traditionnellement à chaque élection. Ravalo est bien riche, mais en bon capitaliste, il n'est pas prêt à investir toute "sa" fortune (extorquée) dans des actions d'achat de voix sur 22 millions d'habitants. D'autant que désormais il y a des urnes transparentes inviolables, numérotées, qu'on ne pourra pas ramener en hélico afin de les substituer en vol, les gens ont des CNI et des cartes d'électeurs. Cà devient plus couteux de frauder et d'acheter les consciences, la propagande mensongère a un coût certain.

Pourquoi pensez vous que ravalo a proposé à Prétoria de faire les élections "législatives" en avril 2011 ? Un an çà permet de bien préparer la fraude et l'achat des votes. Là, ses amis ne sont pas prêts du tout ils vont prendre la pâtée et durablement ! Une Constitution vérouillera définitivement le pays pour tous les dictateurs pour au moins un siècle sans doute.

Tout à l'heure vers 21h, le Premier Ministre Camille Vital a annoncé la reddition des 25 mutins et l'échec de la tentative de putsch de la part des politiciens des mouvances et de leurs religieux :

CAMILLE VITAL : "Je dénonce avec véhémence les ingérences et manipulations ourdies par des politiques hostiles à la bonne marche vers la quatrième République".

pour rappel, cet après midi, montrant la collusion des politiciens avec ces 25 factieux voici ce communiqué :

14h16FIGN : Des leaders des 3 mouvances présents à Fort Duchesne actuellement lancent sur une radio privée de la capitale un appel public à la population à se rendre au camp de la FIGN pour renforcer leur lutte. - 20/05/10

La radio privée en question est la radio des "religieux" de Ravalomanana. C'est cette radio qui émet insultes et désinformation permanente, appels graves à tuer des personnalités. Pas vraiment l'amour et le respect du prochain sur la radio Fahazavana qui sera probablement fermée si elle continue à appeler à la désobéissance civile. (à l'heure ou j'écris je crois que c'est déjà fait?)

Et RSF, aussitôt alertée par la radio aura vite fait de pondre encore un communiqué disant que la liberté de la presse n'est pas assurée à Madagascar. Il faudrait que ces gens bien pensants se déplacent et voient sur place ce que sont ces "journalistes" et quelle déontologie ils ont. Après, ils pourront parler utilement et devenir crédibles. Qu'ils se concentrent sur les pays où tant de journalistes sont emprisonnés torturés, intimidés, exilés ou tués, là où c'est dangereux de parler publiquement, mais qu'ils cessent de rabaisser Madagascar au rang de certains pays africains parce que deux ou trois journalistes sont emprisonnés pour des délits de DROIT COMMUN.

Madagascar n'est pas la Guinée tout de même, RSF doit arrêter de délirer et varier un peu ses sources d'information.

3.Posté par Joseph le 21/05/2010 13:17

Excusez moi d'intervenir beaucoup, mais si peu de gens interviennent, c'est leur problème et pas le mien. Je ne suis pas responsable du fait que je "monopoliserais la parole" sur ces évènements de Madagascar. La place est libre pour tout le monde pour intervenir aussi.

J' évite les copiés collés, sauf parfois lorsqu' il s'agit d'un texte très important comme la déclaration du sénateur Paul Wille qui est tout de même Président du Conseil économique du Conseil de l’Europe. Sinon j'essaye de dire avec mes mots à moi ce que je pense de la situation, sans autre prétention que de m'exprimer et de partager et confronter mes convictions.

Je rappelle à ceux qui ne l'auraient pas lue, le contenu de cette lettre ouverte du sénateur Wille qui montre enfin un autre visage des Européens, pour la plupart concentrés davantage sur les questions de déficits budgétaires que sur la question de la démocratie malgache, ce qui laisse le champ libre à une poignée de députés européens du lobby Ravalomanana, avec Louis Michel comme leader, pour entrainer d' autres députés à cautionner leur programme de désinformation et adhérer à leur groupe de pression.

Il est évident que le gouvernement de Transition ne possède pas le puissant réseau international de communication actionné par l'ex-président en fuite avec son carnet d'adresses et l' argent de la banque centrale. Nathalie Rabé manque sans doute de moyens pour combattre sur tous les fronts.

Pour mémoire voici cette lettre ouverte, très favorable au processus lancé par le groupe de Rajoelina .

Quand verra-t-on un journal titrer sur ce genre d'infos par des articles de FOND et non de FORME, plutôt que sur de l' évènementiel brut dans le but de laisser TOUJOURS deviner ou supposer que tous les hommes politiques Malgaches sont tous sans exception des corrompus qui se déchirent pour des 4X4 et des postes ministériels et pour piller le pays sur le dos du pauvre peuple d'attardés, toujours victimes , jamais responsables de quoi que ce soit ?

lettre ouverte de Paul Wille, Sénateur de Belgique et Président du Conseil économique du Conseil de l’Europe:

RAISON D'ETAT A MADAGASCAR

Oui, car il s' agit bien de cela !
A l'aube du 550ème anniversaire de l'Indépendance, el président malgache a fait un profond examen de conscience pour son pays et pour sa personne.

L’homme politique de taille, qui a la confiance du pays et de son peuple, a constaté que ce soutien ne mènera pas le pays et ses concitoyens sur la route de la dignité et de la délivrance fondamentale.

Car s’est dressé sur cette route le clan des anciens chefs qui se sont retrouvés et regroupés dans un seul objectif commun qui pourrait se résumer en cette phrase : "il vaut mieux que la situation pourrisse plutôt qu’elle ne profite à quelqu’un d’autre".

Le quelqu’un d’autre est bien sûr le Président mais c’est aussi tout le Peuple malgache.

je m'adresse aussi directement aux autorités internationales et plus particulièrement à l'Union Africaine et à l'Union Européenne qui ont sans doute basé leurs jugements sur des standards loins de la connaissance des moeurs et des coutumes, et avec peu d'estime pour le pays. J'en appelle à eux pour qu'ils fassent, eux aussi un examen de conscience sur leurs attitudes du passé.

J'en appelle à leur sérieux et à leur responsabilité politique et morale.

Et les instances internationales et africaines sont invitées cette fois-ci à étudier, sans préjugé défavorable et loin des mauvais conseils intéressés, la feuille de route proposée par le Président de la Transition, qui lui-même s’efface pour mener la transition à un succès définitif dans l’intérêt de tous les malgaches.

Le lourd examen de conscience de Madagascar et de son Président a conduit ce dernier à faire la preuve ultime de son amour pour sa patrie et pour son peuple.

Devant un tel courage et un tel sérieux, tous, sur la scène politique, ont le devoir d’accompagner le Président dans sa démarche et recommencer à construire pierre après pierre ce magnifique pays qu’est Madagascar .

C'est là encore une véritable raison d'Etat.


signé Paul Wille
Sénateur de Belgique
Président du Conseil Economique du Conseil de l'Europe

4.Posté par Joseph, le 21/05/2010 21:42

J'ai recopié la lettre du Sénateur Wille car elle était sous forme de "photo" impossible pour moi à transformer en texte.
Donc les fautes de frappe sont de moi et n'enlèvent rien à son authenticité.

Pour consulter la lettre ouverte, voici le lien à recopier dans votre navigateur :

http://tinyurl.com/2v42g2f

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues