Océan Indien

Madagascar : Elections législatives en mars prochain

Lundi 20 Décembre 2010 - 17:26

Madagascar : Elections législatives en mars prochain
Hier la HAT (Haute autorité de transition) a confirmé le 19 décembre, par communiqué de presse, que les prochaines élections législatives à Madagascar se tiendront le 16 mars 2011.

Le décret qui porte le n° 2010-1011, daté du 14 décembre, explique que "les bureaux de votes ouvriront le 16 mars à partir de 6 heures du matin jusqu'à 16 heures. Les opérations de mise à jour des listes électorales doivent commencer quarante-huit heures après la publication du présent décret et seront closes quinze jours avant le scrutin".

Après le référendum du 17 novembre de dernier qui avait vu le "Oui" l'emporter avec près de 74% des votes pour la promulgation de la IVe république, installée le 11 décembre dernier par le président de la HAT, Andry Rajoelina.

Le décret concernant les législatives a été pris le 14 décembre dernier par le gouvernement mais n'a été publié que le 19 décembre, un jour seulement après le départ des représentant de la SADC, une décision qui remet en question le processus de dialogue "appuyé par la communauté internationale", explique le quotidien l'Express de Mada.

La communauté internationale devait mettre en place un projet de bureau de liaison et lancer un chantier pour préparer le terrain, en cas d'un accord trouvé entre les différents partis politiques de l'île, une "initiative qui risque d'être annihiler".

Pour les trois mouvances des anciens Présidents, cette décision de la HAT provoque la consternation, "politiquement, une telle initiative ne tient pas la route".
Julien Delarue
Lu 1756 fois



1.Posté par Gajik le 21/12/2010 02:15

Peu importe ce que pensent les partisans des anciens présidents, ils sont une poignée et ne représentent plus rien. De leurs trois partis, les membres raisonnables ont siscionné et ont rejoint le processus électoral.

C'est amusant de voir comment ces trois mouvances prennent le Peuple Malgache pour un troupeau de vingt millions de demeurés. D'après eux, en effet, toute élections qui serait faite sans qu'ils soient au pouvoir d'une Transition qu'ils maîtriseraient, est nulle et non avenue. Le Peuple serait débile mental et ne voterait que pour celui ou celle qui est au pouvoir et dispose des moyens de propagande : le Peuple est tellement débile car d'après eux, il vote pour celui qui lui donne un T-shirt et deux sacs de ciment, c'est çà le respect du Peuple Malgache et de sa maturité par ces mouvances.
Le Peuple est idiot et crétin , donc il faut disposer des moyens de l'Etat pour acheter ses voix "démocratiquement".

En fait, ces gens savent que ce qui se passe à Madagascar depuis deux ans est l'avènement d'un nouveau mode de gouvernement, que les Malgaches ont atteint un point de non retour et ne veulent plus entendre parler des hommes politiques anciens régimes. Un Peuple de 70% de jeunes veut un gouvernement nouveau, avec une moralité sociale affirmée. Ils ne croient plus aux discours, ils croient aux actes. Et ce que Rajoelina a déjà FAIT concrètement n'a JAMAIS été fait en 50 ans par ces voleurs de" l'aide internationale" successifs.

Ravalomanana a démissionné INCONSTITUTIONNELLEMENT et Rajoelina a reçu ce pouvoir vacant qui devait donc faire l'objet d'une transition vers une nouvelle République, la IIIème ayant démontré son inefficacité à préserver la démocratie devant les dérives multiples de Ravalomanana. Le putschiste est donc indiscutablement Ravalomanana et il est d'ailleurs définitivement hors jeu, par ses crimes et ses délits et par sa fuite à l'étranger, sans parler des 13 jugements passés et des jugements à venir le condamnant. Personne ne peut empêcher Rajoelina de se présenter aux élections présidentielles de Mai 2011. Même l' UA ne peut légalement exiger son abstention de candidature, car c'est Ravalomanana le putschiste et ses violations de la Constitution ont été suffisamment démontrées. Rajoelina est légitimement en capacité de se présenter et d'être élu.

D'ailleurs les accords de Maputo l'autorisaient à se présenter, avant qu'ils soient devenus caducs, ce qui prouve bien que l'UA est très gênée dans l'application à Rajoelina de l' article 25 de sa Charte qui s'applique aux putschistes.

Rappelons que le plus grand des putschistes du XX° siècle s'appelait Charles de Gaulle. La V° République en est née.

A Madagascar, la Constitution de la IV° République a été votée par 74% des votants et a été promulguée par la HCC. Aucun retour en arrière n'est possible désormais.


2.Posté par Gajik le 21/12/2010 02:40

Les élections auront lieu, avec ou sans la bénédiction des Africains ou de l'ONU et de ses officines politico-économiques Banque Mondiale, OMC ou FMI.

Ces organismes de tutelle des pays africains placés volontairement sous endettement pour les tenir et sans oublier de les humilier osent même exiger des futurs candidats de démissionner avant les élections. A-t-on déjà demandé dans une démocratie occidentale à un candidat à une élection de démissionner avant l'élection de son poste de membre du gouvernement ? Sarkozy devrait il démissionner avant de se représenter ?
RIDICULE ! On veut imposer à un pays souverain des règles qu'on ne respecte même pas chez soi, et de plus on se prétend d'être des modèles de démocratie.

Le GIC (Groupe International de Contact) qui sévit depuis 2 ans sur Madagascar en retardant systématiquement toute élection, est soumis aux strictes volontés de l'ICG (International Crisis Group), organisme de droit privé international, qui fait et défait les "démocraties" africaines pour qu'elles cadrent aux intérêts miniers, agro-industriels de leurs membres les plus riches. Il va falloir démonter médiatiquement ces circuits de type mafieux à l'échelle internationale, les mettre au jour, pour qu'enfin les Peuples du Monde comprennent qui fait et défait les gouvernements africains et pour servir quels intérêts.

Il ne s'agit plus des concepts éculés de françafrique ou de chinafrique etc ... dont les GTT nous rabattent les oreilles, mais d'une mondialisation prédatrice autour de l'idéologie capitaliste ultra-libérale de l'OMC. Un "socialiste" Pascal Lamy est directeur de l'OMC depuis 2005 et encore pour 3 ans. A l'école de Bush père (Institute for East West Studies), ex-président de la Commission Prospective du MEDEF, ardent défenseur de l'AMI et de l'AGCS, membre du groupe de Bilderberg pendant des années, cet homme-clé du libéralisme prédateur et son clône du FMI Strauss-Kahn, assurent la coordination entre tous ces hommes politiques et les plus grandes sociétés multinationales pour assurer aux pays riches des approvisionnements en matières premières à bas prix et aux banques l'assurance de percevoir sans fin les faramineux (hyper colossaux) intérêts des dettes des Etats (y compris en Europe). Plus aucun Etat ne doit être en mesure de décider de sa politique économique. Un seul modèle est toléré. Tout dirigeant rétif africain qui ose parler de souveraineté doit être éliminé physiquement si on ne peut l'éliminer politiquement, surtout si son pays présente un intérêt stratégique ou minier et désormais agro-industriel. (vous allez changer d'avis bientôt sur Bagbo et la manip orchestrée par la France et Ban Ki Moon vous apparaîtra avec l'affichage des contrats entre Ouattara et Sarkozy)

Ce ne sont plus les Etats qui gouvernent, ce sont Monsanto, Aréva, les grosses sociétés chinoises, russes, américaines, Canadiennes, Coréennes, etc ... on sait leur puissance dictatoriale mondialisée. ils tiennent aussi et avant tout des pans entiers de l'ONU par un puissant et argenté lobbying.

Mais on verra bien qui, du pot de terre et du pot de fer saura durer le plus. Goliath a déjà été vaincu par David, ne l'oublions pas.
Rajoelina sera le prochain président de Madagascar, car pas un des hommes politiques véreux qui l'entourent et le jalousent n'arrive à sa cheville en matière d'amour pour son pays et pour son développement pour tous. Le seul moyen pour le GIC de remettre en selle un ultra-libéral, corruptible à souhait, est d'éliminer le seul candidat intègre en piste.

On a tué Sankara au Burkina. Désormais Monsanto est propriétaire de toutes les semences OGM de coton du pays. Total a gagné Bemolanga contre l'éviction de l'ambassadeur Le Lidec par Sarkozy au mépris des règles déontologiques régissant la diplomatie. Wikileaks vint de le révéler. Cà suffit cette gestion mafieuse des biens des Malgaches. Savez vous que l'Etat Malgache va recevoir 1% des bénéfices de Total sur l'extraction (soit disant à vapeur et respectueuse de l'environnement ah ah ah !) du pétrole bitumineux ? Et pourquoi Châtaigner fait la gueule à la HAT ? parce que Rajoelina n'accepte pas de recevoir des commissions. La commission de 100M$ de la Chine pour Soalala a été intégralement investie et en voie de l'être.

Sous Ravalo, les 100M$ seraient allées dans sa poche et personne n'en aurait jamais eu connaissance.
Sans les "aides" étrangères, Madagascar est aussi pauvre qu'en 2008, mais pas moins pauvre : çà veut dire quoi ? que tout l'argent des "aides" empoisonnées étaient détournées par le clan Ravalomanana. Rien de plus à en dire.

3.Posté par pierrot 974 le 21/12/2010 07:02

bonjour a vous tous tous se la cai bien pour madagascar bonne journee a vous tous et a bien taux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube