Océan Indien

Madagascar : Didier Ratsiraka rentre au pays

Jeudi 18 Avril 2013 - 11:58

Madagascar : Didier Ratsiraka rentre au pays
Après 11 années d'exil en France, l'ancien président malgache, Didier Ratsiraka, a décidé de faire aujourd'hui son retour sur la Grande île.

Souhaitant participer à la reconstruction du pays, embourbé dans une crise politique depuis 2009 entre pro-Ravalomanana et pro-Rajoelina, Didier Ratsiraka participera à la phase préparatoire du dialogue inter-malgache, initiée sous l'égide du Conseil oecuménique des Eglises chrétiennes de Madagascar et qui s'adresse à des membres de la société civile, militaire et politique.

"Je rentre parce que la conférence au sommet ouverte à tous, que nous appelions de nos voeux depuis deux ans, va enfin se concrétiser. J'en attends un consensus national après un dialogue en vérité, afin de trouver une solution durable à la crise actuelle", a déclaré Didier Ratsiraka, à Radio France International.

Surnommé "l'Amiral rouge", Didier Ratsiraka a été au pouvoir de 1975 à 1991 à Madagascar, puis de 1993 à 2001. Il a du s'exiler en France après le premier tour de la présidentielle de 2001, où il fut devancé par Marc Ravalomanana.
S.I
Lu 1588 fois



1.Posté par CREOLE LAMDA le 18/04/2013 13:04

VA-T-IL PROVOQUER"" LE BORDEL" DANS CE PAYS QUI A DU MAL A SE RELEVER DE LA DICTATURE DE CET ANCIEN DIRIGEANT STALINIEN QUI A UNE TRÈS GROSSE RESPONSABILITÉ DE L’ÉTAT OU SE TROUVE SON PAYS ???

2.Posté par Zbob le 18/04/2013 13:57

Eh oui, faut bien qu'il s'occupe un peu de la fortune détournée et restée au pays.
Rappelons quand même que c'est ce voyou et sa famille qui ont le plus conttribué à ruiné complètement la Grande Ile pendant toute s ses années de dictature!

3.Posté par J-L Gajac le 18/04/2013 15:03

Il aurait été plus près de la vérité de montrer sa photo actuelle qui est devenue celle d'un vieillard hystérique sortant de l'asile psychiatrique. Même son neveu Roland, candidat à la présidence, en a un peu honte et avertit que si son oncle tente de mettre la pagaille afin de tenter de faire repousser les élections, il le dénoncera clairement. Le soit disant "amiral" d'eau douce a déclaré qu'il est encore assez jeune pour se présenter et que pourquoi pas ? pauvre vieux, assurément !

Je n'ai pas vu encore les vidéos de son arrivée ce matin, mais il a dû être conseillé et donc se garder cette fois ci de ses pitreries, prosternations, chants et danses de malade sur le tarmac d'Ivato.

Il est évident qu'il vient donner la main au vieux Zafy et à la mère Lalao pour tenter d'empêcher les élections qui sont de plus en plus proches afin de permettre à la femme Ravalo d'atteindre les 6 mois de présence pour pouvoir se présenter !
Les trois ex présidents sont devenus un triumvirat de potentats déchus, délinquants notoires, qui font honte à ce pays.
Il ne faut pas oublier que c'est Ravalo qui a inventé la condition de résidence de 6 mois et a ainsi empêché Pierrot Rajaonarivelo de se présenter aux élections contre lui.
Il serait désespérant pour ce pays que ces trois monstres psychopathes réussissent à faire échec aux élections, mais il faut faire confiance à ce qui reste de politiciens honnêtes dans ce pays et aux diplomates de tous pays, pour contrer ces actions de sabotage de la part de ces trois personnages indignes.

L'Etat malgache va payer à ces trois responsables de la misère de Madagascar des pensions, maisons, voitures officielles et gardes du corps, c'est vraiment un signe de la mauvaise santé mentale de notre Planète en général qui, au lieu de mettre les assassins de haute volée sous les verrous ou hors d'état de nuire, leur déroulent le tapis rouge !

Faisons confiance à l'Evêque Razanakolona, qui a été proche des projets de la Transition et qui dirige actuellement le FFKM, pour faire taire ces factieux et orienter les débats du congrès sur le changement de mentalité des politiciens fortement réclamé par les malgaches.

A ce sujet, l'Etat Malgache (ainsi que d'autres pays) propose la candidature de Pedro Opéka au prix Nobel de la Paix. Si c'est lui qui l'emporte, ou Bradley Manning, le soldat américain emprisonné et torturé par Obama pour avoir dénoncé les massacres US au Moyen Orient, alors le Prix Nobel retrouvera une crédibilité qu'il a perdue en attribuant le prix aux dictateurs technocratiques Européens.

4.Posté par KAFIR le 18/04/2013 23:16

J'avoue ne pas comprendre la présence de ce Monsieur gravement malade sur la grande île, si ce n'est que jouer au trouble fait pour mieux déstabiliser le système en place. Un troisième larron qui risque de compliquer les choses déjà chaotique et pourquoi pas une voiture médicalisée pour l'accompagner ? Mada mérite mieux..

KAFIR

5.Posté par roca le 19/04/2013 08:20

......"Souhaitant participer à la reconstruction du pays, ...." sic ... je journaliste a t il voulu faire une blague dans son article??

6.Posté par pipoteur le 19/04/2013 11:20

Pour une fois d'accord avec Gajac, le but est bien de saborder le processus électoral et ils sont tous d'accord là dessus y compris le PT. Pauvre peuple malgache.

7.Posté par J-L Gajac le 19/04/2013 11:53

Effectivement, Rajoelina lui-même n'a pas très fermement, hier devant l'entreprise de diversion du FFKM, défendu le processus électoral, probablement parce qu'il est aux prises avec les défections de ceux qui se sont servi de la Transition pour servir leurs intérêts personnels. Cependant de sa déclaration, qui est ambigüe car très "diplomatique", on ne peut encore rien en déduire :

En réponse à une question concernant un éventuel report des élections après cette réunion du FFKM, le Chef de l’Etat de rappeler qu’ « il existe des responsables chargés de leur organisation. Le calendrier électoral a déjà été établi par le CENIT. Il est important de trouver un terrain d’entente sur les élections dans les résolutions de cette réunion ».

Il est évident que Ratsiraka et tous les autres viennent jouer avec le FFKM le jeu de la réconciliation mais sans aucune sincérité. Ils viennent jouer au Fanorona et avancer leurs pions. La puissance dans les campagnes du FFKM est si forte sur le "peuple" que l'affluence des politiciens à ce congrès montre leur trouille d'une résolution qui irait à l'encontre de la feuille de route ou au contraire c'est ce que cherchent les autres, les exclus du processus électoral. C'est la pagaille complète, "à la malgache", afin de semer le trouble pour que plus personne ne sache où il en est. Dans la confusion, les factieux avancent leurs pions, l'amnistie - impunité avance aussi. Il n'est qu'à voir, à quelques jours de la clôture des candidatures à la présidentielle, le nombre de ceux qui n'ont pas encore déposé leur dossier, persuadés que le calendrier sera encore repoussé. Il leur manque trop d'argent pour faire campagne, ils n'ont aucune chance.

En France c'est pareil, les petits candidats désargentés ont été négligés par les media et même les plus riches ont dû aller mendier à Bettencourt et à Kadhafi.

Voir le communiqué complet du Chargé de Communication de la Présidence de la Transition et profitez en pour aller voir les photos de tout ce beau monde réuni :

8.Posté par J-L Gajac le 19/04/2013 14:11

Souvent sur ce site et ailleurs, des franco-malgaches "Taratasy" (c'est à dire des malgaches de papiers mais vivant bien à l'abri en France) manifestent leur haine envers la Révolution Orange en accusant (à tort) la France de l'avoir provoquée et se mettent sous la "protection" des Etats Unis qui, comme tout le monde le sait, ne fomentent jamais nulle part sur cette Terre aucun changement de pouvoir, respectueux comme on connaît ce pays, de la souveraineté des autres ... Ces êtres hybrides ont réclamé le retour de leur idole avec une angoisse qui se manifeste chez eux par des insultes et des menaces envers les personnes qui soutiennent ceux qui veulent que çà change en profondeur dans ce pays. J'ai eu ma part de menaces et d'intrusions dans ma vie privée, car ces gens, demi français et demi malgaches, me dénient le droit de m'exprimer librement DANS MON PROPRE PAYS, un comble !
C'est en effet une constante chez ces gens de refuser de regarder leur propre responsabilité dans l'appauvrissement de leur pays, qui a été constant depuis le retour de l'Indépendance. Souvent ils n'y vivent pas, car ils n'ont pas le courage de mettre leurs acquisitions au service de leur Peuple d'origine qu'ils "aiment" bien sûr, mais uniquement pour y aller en vacances dépenser leur fortune. Il est vrai que leur salaire ne serait pas le même là bas. Ce sont ces gens là qui accusent les autres de manquer de courage et prétendent mieux aimer leur Tanindrazana que quiconque. Allez comprendre !

Alors je ne résiste pas à l'envie de donner quelques extraits d'un article de Jeannot Ramambazafy, un journaliste intègre, sans fortune, prêt à combattre même Rajoelina si celui-ci reniait à son tour ses engagements de transformer durablement ce pays, qui a connu les violences de Ratsiraka, qui a soutenu comme Pédro Opéka, le petit bonhomme d'Imerinkasinina et son image de petit chaperon rouge portant ses pots de beurre à sa grand-mère jusqu'au jour où celui-ci a commencé à se remplir les poches à millions et à se gaver tout en augmentant le niveau de vie de ... sa caste !
C'est ici un malgache qui parle, donc personne ne viendra, je l'espère me menacer sur les dires d'un malgache :


i[Après avoir été méprisé puis colonisé, le peuple malgache est devenu un peuple aux réflexes d’iliens primaires : croire être le centre du monde, beaucoup parler mais ne jamais aboutir à rien, en rejetant sans cesse la faute sur les autres. Voilà le résumé de la mentalité des Malgaches, en général, héritée des tares citées plus hauts.

Toute règle a une exception. Il existe des Malgaches qui veulent réellement sortir le pays de cet état de sous-développant permanent engendré, et par les bailleurs de fonds -qui ont accentué la dépendance financière- et par les dirigeants successifs qui ont laissé piller le pays comme au bon vieux temps de la colonie, au nom de « l’effort de guerre ». Mais ces patriotes authentiques sont étouffés. Et par la désinformation, la rumeur (« tsao » qui court plus vite que la réalité des faits et, qu’hélas, on a tendance à croire comme une vérité absolue), et par le tirage vers le bas, une spécialité locale.

(...)

l'article en entier sur :

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter