Océan Indien

Madagascar : Deux morts dans une fusillade entre forces de sécurité

Vendredi 21 Mai 2010 - 10:16

Madagascar : Deux morts dans une fusillade entre forces de sécurité
Une fusillade a eu lieu hier dans la capitale de Madagascar, Antananarivo, opposant les forces de sécurité malgaches et un petit groupe de gendarmes dissidents. Le bilan serait de deux morts (un dans chaque camp) et plusieurs blessés parmi les soldats et de trois civils blessés.

Les forces de sécurité ont pris d'assaut une caserne de Fort-Duchenes suite à l'échec des négociations avec les dissidents et alors qu'une première fusillade avait eu lieu un peu plus tôt, obligeant les gendarmes à se retrancher. Ils étaient au total 21 gendarmes de la Force d'intervention de la gendarmerie nationale (FIGN), soutenus par quelques centaines de manifestants antigouvernementaux et fidèles à Marc Ravalomanana qui avaient organisé une manifestation dans le quartier hier matin.

Les forces de sécurité fidèles au pouvoir en place ont qualifié les évènements d'hier de mutinerie et même de tentative de coup d'Etat. Les dissidents protestent contre leur hiérarchie pour des raisons financières, ils considèrent que l'argent injecté par Marc Ravalomanana avant son départ forcé n'a pas été redistribué. 

La situation est revenue au calme dans la capitale malgache après que les dissidents aient été mis en fuite pour la plupart, capturés pour certains. 
Pierrot Dupuy
Lu 2767 fois



1.Posté par LeMakiMaské le 21/05/2010 13:32

Vous rendez-vous compte du niveau (!) Notre pauvre pays est tombé au plus bas...

Les "dissidents" (une soixantaine de gendarmes dits "d'élite") foutent le pays à terre parce que le BAKSHISH perçu par leur chef (de la main de l'ex-président) n'a pas été REDISTRIBUé !!!
Quel spectacle pour le monde ! Quel spectacle pour les "bailleurs de fonds" sur lesquels on continue de cracher mais desquels ont accepte volontiers les subsides...

Il n'y a AUCUNE volonté politique, de quelque bord que ce soit, de vouloir faire de Madagascar un PAYS, une NATION !
Il n'y a que des volontés individuelles de s'engraisser autant qu'ont pû le faire les prédécesseurs (qui ont d'ailleurs encore TRES faim !!!)
Mbolatsara...............

2.Posté par Zokofaly le 21/05/2010 13:45

Cette situation est unique dans les annales militaires contemporaines, dans un pays démocratique. Deux forces, gendarmerie et armée nationales, normalement unies pour la cause publique, la défense de la nation, donc la protection des personnes et des biens, au sens large, s'entretuent. Ce cas de figure est le reflet même de la réalité à Madagascar, la cause de tous ses malheurs. Les forces militaires devraient-être sous un même commandement, un Chef d'état-major général des armées assisté par trois directeurs du personnel, armée, gendarmerie, police. Le Chef de l'Etat étant le commandant suprême, le ministre de la défense chargé de l'outil. Les trois directeurs doivent avoir la confiance absolue du Chef de l'Etat, sinon les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets.....des ambitions imbéciles et meurtrières.
Madagascar est à l'image de ces républiques bananières, l'opposition pour espérer l'alternance doit en passer par un coup d'Etat permanent, mettant le pays à feu et à sang et le cycle infernal recommence. Il faut limiter le mandat présidentiel à deux, avec interdiction de postuler une troisième fois, définitivement, gravé dans le marbre de la Constitution, permettant ainsi aux forces vives de la nation de vivre pleinement la démocratie et voir l'émergence d'un homme d'Etat, neuf. Sinon on verra toujours les mêmes présidents, du passé, usé, dépassé et corrompus convoiter cette fonction comme un dû. A moi, à toi ?

3.Posté par Joseph, le 21/05/2010 23:17

Il ne s'agit pas d'affrontements en militaires, comme le dit Frederic Blanc dans la Quotidien de la Réunion ainsi que tous les supporters de Ravalomananamby, comme Zokofaly. Ces gens participent au plan Ravalo qui est de crier partout que l'Armée est divisée, alors que ce sont des pompiers pyromanes eux-mêmes.

Il s'agit simplement d'une opération de retour à l'ordre par l'Armée régulière, l'EMMOREG aidée par la FIS pour réduire un mouvement de rébellion d'un petit groupe d'une trentaine de soldats de la FIGN, manipulés par une bande de pasteurs hystériques fidèles à Ravalomanana qui sont tellement fous-graves qu'il espéraient, avec l'aide de leur radio Fahavazana être rejoints par la majorité du "peuple" Malgache. Ils ont lamentablement fait plof et ont laissé 3 morts et 20 ou je ne sais combien de blessés dans l'opération (du saint-Esprti sans doute ?)

Il s'agit d'une tentative de lancer un coup d'Etat à partir d'une rébellion de 25 gendarmes qui ont été manipulés par un lieutenant-colonel nommé Randrianjafy je crois (mis en fuite mais qui vient d'être arrêté et était déjà sous le coup d'une affaire de mutinerie le mois dernier) du FIGN.

Ceci est une synthèse de mémoire de tous les articles que j'ai lus pendant plusieurs heures dans différents journaux de tous les bords. C'est ma conviction, qui résulte non de la lecture d'un seul journal mais de mes recherches. (je lis les dépêches d'AFP, de Chine, Afrique, Quotidien, JIR, ... Zinfos974 ! etc ... après avoir épluché tous les journaux du GTT à La Vérité en passant par les Nouvelles, Midi M, mad trib.com, Madagate, et bien plus encore. J'adore les sites Ravalo, il y en a plusieurs dizaines, et pas mal d'articles en Anglais bien entendu.

La manipulation à l'origine de tout, lancée par Ravalomanana et ses conseillers en psychologie des foules et en stratégie de restauration de dictature est simple : Il reconnait publiquement avoir versé au moment de sa fuite ou juste avant 180 000 Euro à des gradés pour les soudoyer (Il reconnait donc publiquement un acte de corruption, vous voyez que cet homme ne doute de rien, mais il prétend que c' était sur des fonds de la présidence qui étaient prévus pour çà!) afin que les simples soldats demandent des comptes à leurs chefs sur le pourquoi du non partage de l'argent de la corruption.

Un germe malsain de division est une fois de plus lancé sur base de pots de vin, comme Ravalo nous y a habitués depuis toujours, et un des chefs suspectés d'avoir gardé la monnaie est éloigné de la FIGN et placé à un très haut poste de responsabilité extérieur (Rakoto-quelquechose ma mémoire flanche). Sa culpabilité n'est pas établie.

Une enquête est demandée à la Justice par les gendarmes qui espèrent toucher une partie de la "subvention" mais afin d'éviter des déballages dangereux pour l'unité de la FIGN, une pierre est mise sur ce dossier pourri que tout le monde sait lancé par Ravalo afin d'éviter d'en arriver à un conflit ouvert.

Dans ce climat merveilleux, des pasteurs de la branche terroriste pro-Ravalo du FJKM rencontrent le fameux Lt-colonel déjà compromis dans une affaire récente mais maintenu au FIGN afin d'éviter ce genre de rébellion qui s'est finalement quand même produite hier. L'homme, pro-Ravalo notoire, regroupe une vingtaine de gendarmes et fait une vidéo qu'il diffuse sur le net avertissant de ses intentions violentes. La radio Fahazavana d'une branche des protestants, qu'en France on qualifierait d'extrême droite (appels aux meurtres, délation etc ... sont la déontologie de cette radio qui a été fermée hier sur décision du CSA et A JUSTE TITRE) appelle la population à rejoindre les soldats réunis avec les "pasteurs" criminels au "Mausolée".

Les trois mouvances appladissent , le grand jour est enfin arrivé.

Copmme d'hab, Ravalo avait arrosé une fois de plus par téléphone sa foule de fidèle d'une Nième annonce de retour cette semaine sur le tarmac d'Ivato (avec ses mercenaires sans doute prêts à décoller à tout instant).

Au même moment une intox est envoyée à Sobika, pauvre petit journal du net qui vit en France de pubs, qui est sorti des reportages ludiques et fait malheureusement son beurre sur les scandales et dont les forums pullulent de gens qui insultent, menacent, bref qui pue assez fort le frelaté, et qui publie que la France a envoyé un Transall plein de soldats.

Ce n'est même pas au conditionnel. Bien entendu, la France dément. Le GTT est hyperactif dans ce genre de désinformation lancée au moment choisi par le Boss.

Comme par hasard, le copain appointé par Ravalo, Chissano a son envoyé en ce moment qui est à Tana et qui vient essayer encore une fois avec les 3 mygales avides de pouvoir personnel d'attirer Rajoelina à Pretoria afin de le piquer dans le cou et de l'entourer de leurs fils de soie pour ensuite le bouffer et revenir librement (qu'ils croient, les fous!) à leurs sales affaires.

( pour illustrer jusqu'où va la stratégie d'isolement de Rajoelina et c'est d'ailleurs une info certaine que lors des tractations de Pretoria, Ravalo a envoyé des agents au 3ème étage du Sheraton où logeait Rajoelina afin de l'empêcher de dormir. Il a fallu mettre des gardes pour empêcher ces envoyés de venir taper sur les portes ! Il s' agissait de tenter de le faire craquer nerveusement afin de le pousser à la faute et éventuellement qu'il soit ensuite déconsidéré ou qu'il signe n'importe quoi par épuisement. Dallas, à côté, c'est de la gnognotte !)

A chaque présence des membres du GIC sur le territoire, c'est exactement le même scénario qui se reproduit : des actes de violence sont organisés et jusqu'à maintenant ils étaient toujours montés de façon à ce qu'il soit dit ensuite ( Frederic Blanc du Quotidien est excellent pour jouer à merveille ce jeu pervers) que c'est sans doute la HAT qui a monté des coups afin de trouver un prétexte pour ne pas aller "négocier" à Maputo ou à Prétoria. Ravalo et les deux autres pervers sont des artistes de haut vol en matière de pyromanes qui crient au feu !

La manipulation médiatique est devenue la spécialité des trois mouvances à un point rarement égalé ailleurs. Et c'est lamentable de voir des journalistes tomber à chaque fois dans le panneau. Je pense que soit ils sont vraiment naïfs, soit ils sont quelque part complices.

Et on oublie vite que des gens sont morts dans ces actes criminels. Il s'agit de créer des martyrs pour la cause de l'empire TIKO, on compte sur la mort pour désorienter un peu plus les gens simples et le but ultime de tout çà, c'est d' insuffler dans tous les coeurs l'idée criminelle que TOUS LES HOMMES POLITIQUES SONT POURRIS, afin de détacher les futurs électeurs de l'envie de voter pour le changement auquel plus personne ne doit croire, ou alors de voter pour un eldorado perdu en espérant que les gens auront perdu la mémoire du passé.

Il faut mettre dans le plus profond des gens l'idée cancéreuse que le passé même avec un président-pdg escroc et criminel, c'est toujours moins pire que d'avoir à subir une période de transition qui n'arrive pas à imposer une démocratie véritablement réelle et tangible à court terme.

Je trouve héroïque que la HAT ait réussi à lancer des projets sur tous les fronts de l'économie ou du social et de la technologie de pointe et à maintenir la tête hors de l'eau au peuple qui souffre autant qu'avant mais avec ENFIN un espoir que çà s'améliore à moyen terme, et tout çà en subissant le chantage financier des charités perverses des Européens et des Américains concertés, les attaques de la SADC, les désordres organisés en permanence dans le but de détourner les dirigeants des priorités de l'Etat afin d'aggraver la pauvreté à un niveau où les émeutes irraisonnées mais légitimes devraient se déclencher, justifiant les interventions armées étrangères.

Tout çà c'est de la stratégie du désordre provoqué, concoctée dans des officines sud-africaines. C'est la partie psychologique qui précède l'intervention armée légitimée par le désordre.

Mais les Malgaches au pouvoir actuellement sont loin d'être des demeurés et ne sont pas dupes. C'est rassurant de voir ce jeune leader de 36 ans entouré de Camille Vital, un homme de convictions qui connait la perfidie des trois mygales et la nature de leurs amis. Bientôt je pense, Chissano sera confondu dans son rôle de partisan d'un système à grande échelle de corruption et c'en sera fini de ce cycle infernal de crimes qui dure depuis 50 ans.

La lettre ouverte du Sénateur Wille est sans doute le premier pas vers la reconnaissance de la qualité profondément honnête et démocratique de Rajoelina et d'une grande partie de son équipe. Abdoulaye Wade commence aussi à comprendre les enjeux de cette affaire de IV° République, Première Démocratie Malgache comme le titre si bien Nirina Rajaonison dans son livre publié à la Réunion qui présente des pistes de réflexion pour que Madagascar change profondément de style de gouvernance et rompe définitivement avec les cycle des violences et de l'impunité.

Que d'autres grands hommes intègres comme Jean Ziegler ou Noam Chomski mettent enfin le nez dans les affaires de Madagascar et vous verrez que le Monde des vrais humains saura balayer les financiers immoraux et les pervers technocrates qui dirigent la coalition ultra-libérale pro-Ravalo.


4.Posté par Joseph, le 22/05/2010 00:47

Voici la réponse des Juges Malgaches aux multiple excès d' un homme bien trop sûr de lui et ses appuis.

On comprendra dans ces conditions que Pretoria II n'aura jamais lieu et que Zafy et Ratsi peuvent aller se recoucher et retrouver leur lit douillet et Chissano se rhabiller !

19h30AFFAIRE 7 FEVRIER 2009: (Tuerie de Ambohitsorohitra)

Un mandat d’arrêt international a été délivré par le doyen des juges à l’encontre de Marc Ravalomanana - 21/05/10

5.Posté par LeMakiMaské le 22/05/2010 10:10

Les dernières déclarations de Monsieur Rajoelina, et concernant la mise en place de la 4ème république, sont légitimes et justes mais que ne l'a t'il proposé dès avril 2009 ? Peut-être que ses idéaux n'étaient pas si altruistes à cette époque....
L'autre solution, révélée hier soir (21 mai) dans le journal TV d'Antenne-Reunion lors d'une interview d'un juriste malgache (dont je n'arrive pas à retrouver le nom), est la suivante :
Mise en place d'un gouvernement constitué exclusivement de "Techniciens" (et non des habituels politicards de tous bords) et dirigés par une présidence militaire.
L'idée d'écarter les politicards (c'est à dire l'ensemble de la classe politique actuelle et passée) de la gestion des affaires est bonne, mais ce gouvernement technique sera quoiqu'il en soit confronté à la pourriture qui a colonisé (comme en France d'ailleurs...) l'ensemble des rouages administratifs de l'Etat et la NOMENCLATURA des fonctionnaires !
Malheureusement le "fihavanana" est un concept imaginaire à Madagascar... et la "révolution socialiste de 1975" n'a rien apporté à notre Peuple qui puisse aller dans ce sens communautaire. Bien au contraire les dissensions entre les ethnies et l'individualisme forcené n'ont fait que se creuser. (pensez que l'esclavage existe encore dans notre pays comme en Mauritanie !!!)
Bien au contraire, comme toujours en temps de crise, nous assistons à l'explosion de la délinquance et de la XENOPHOBIE, et surtout à l'égard des vazaha/étrangers et en particulier à l'égard de ceux qui ont su "honnêtement" tirer leur épingle du jeu... et qui sont facilement spoliés et expulsés après des années de labeur !

Par contre il est URGENT de sauvegarder le peu qu'il nous reste de la Nature et à LUTTER contre TOUS les profiteurs de la crise et les contrebandiers qui pillent allègrement notre PAYS !

Mbolatsara !

6.Posté par Joseph le 25/05/2010 01:23

nouveau gouvernement le 24 05 2010 (source : fil orange.mg)

MADAGASCAR. Le nouveau gouvernement dirigé par Camille Vital a vu le jour. Comme il l'a annoncé à plusieurs reprises, le gouvernement est formé de plusieurs techniciens. Outre les portefeuilles du ministère de l'intérieur, et celui des Forces Armées, déjà laissés vacants, 8 autres ont changé de main. Parmi les partants : Nathalie Rabe, Gilbert Raharizatovo, Alain Tehindrazanarivelo, ou encore Augustin Andriamananoro. Parmi les nouveaux venus : Le général André Rakotoarimasy et Mireille Rakotomalala. Voici la liste du nouveau gouvernement, proclamé en fin d'après midi au Palais d'Etat à Ambohitsorohitra.


Ministre de l'Intérieur : Monsieur Jean (remplace Madame Cécile Manorohanta)
Ministre de la Santé Publique: Monsieur Pascal Rajaonarison (remplace le Professeur Alain Tehindrazanarivelo)
Ministre des Affaires Etrangères : Vice Amiral Hyppolite Ramaroson
Ministre des Sports : Monsieur Virapin RAMAMONJISOA
Ministre de l'Elevage : Monsieur Maharante Jean de Dieu
Ministre de l'Agriculture: Monsieur Jaonina Mamitiana Juscelyno
Ministre de l'Environnement et des Forêts : Monsieur Herilanto Raveloharison (remplace le Colonel RANDRIAMIANDRISOA Calixte)
Ministre de la Jeunesse et des Loisirs : Monsieur Serge Ranaivo
Ministre des Finances et du Budget : Monsieur Hery Rajaonarimampianina
Ministre des Travaux Publics et de la Météorologie : Monsieur Razafimandimby Eric
Ministre de la Communication : Monsieur Felix Malazarivo (remplace Madame Nathalie Rabe)
Ministre de la Pêche et des Ressources Halieutiques : Monsieur Georget Mandehatsara (remplace Monsieur Alain ANDRIAMISEZA)
Minstre des Mines et des Hydrocarbures : Monsieuer Mamy RATOVOMALALA
Ministre des Forces Armées : Général André Rakotoarimasy (remplace Colonel RAKOTONANDRASANA Noël)
Garde des Sceaux, Ministre de la Justice : Madame RAZANAMAHASOA Christine
Ministre de l'Energie : Monsieur RAMANANTSOA Jean Rodolphe
Ministre de l'Aménagement du Territoire et de la Décentralisation : Monsieur ANDRIANAINARIVELO Hajo Herivelona
Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : Monsieur TONGAVELO Athanase
Ministre des Transports : Monsieur RANJATOELINA Rolland
Ministre du Tourisme et de l'Artisanat : Madame ANDREAS Irène Victoire
Ministre de l'Eau : Monsieur ANDRIAMAHAZO NIRHY Lanto
Ministre de la Population et des Affaires Sociales : Madame RAMAROSON Nadine
Ministre de l'Education Nationale : Monsieur RAZAFIMANAZATO Julien
Ministre de la Culture et du Patrimoine : Madame Mireille Rakotomalala (remplace Monsieur RAHARIZATOVO Gilbert Harisoa)
Ministre de la Fonction Publique, du Travail et des lois Sociales : Monsieur Noelson William
Ministre des Télécommunication, des Postes, et des Nouvelles Technologies : Iharizaka Rahaingoson (remplace Monsieur ANDRIAMANANORO Razafinarivo Augustin)
Ministre du Commerce : Monsieur Freddy Mahasoazy (remplace Monsieur RAKOTONIRINA Jean Claude)
Ministre de l'Economie et de l'Industrie : Monsieur FIENENA Richard
Ministre de la Sécurité Intérieure : Monsieur RAKOTOMIHANTARIZAKA Remy Sylvain Organés
Secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : Madame TOTO RAHARIMALALA Marie Lydia
Secrétaire d'Etat à la Gendarmerie : Général Randrianazary (remplace Général RAVELOMANANA Claude)

7.Posté par Joseph le 07/06/2010 00:17

Après la lettre ouverte accusatrice contre l' autoproclamée "Communauté Internationale" par Paul Wille, Président du Conseil économique du Conseil de l’Europe, après la reconnaissance de la Transition par le Vatican, après l'arrivée à Madagascar d'une délégation de l'OIF afin d'étudier une aide au processus électoral, après l'invitation de Madagascar à l' Assemblée de la COI à Saint-Denis, après les déclarations désormais plus nuancées de Niels Marquardt, actuellement mis au placard en Australie comme ... Consul !) sur la vraie nature du régime Ravalomanana, après la mise en place de la CNI, de la CCC, la reprise de la main sur la sortie de crise politique par les sages Malgaches au sein du Raiamandreny Mijoro (sages debout), l'étude de 159 projets tous azimuths pour élaborer la Constitution de la IV° République, l'arrivée de 100 M $ bienvenus de Chine pour le projet de Soalala (mines de fer), etc etc ... les affaires tournent désormais en faveur de la Transition à mesure que s'approche le 50 ème anniversaire du RETOUR de l'Indépendance (merci de comprendre l'importance de la nuance : abandonner les vocables néo-coloniaux d' anniversaire de l'Indépendance ou de libération des esclaves, le tortionnaire ne donne rien il REND. Il ne libère pas, il rend la liberté volée).

Voici donc le Jésuite Sylvain Urfer qui prend la parole et qui ne mâche pas ses mots au sujet de ce crime de partialité commis par Chissano et ses complices en faveur des anciens régimes et des systèmes mafieux de l'Union Africaine et de ses réseaux depuis un an afin de tenter de faire échec à la démocratisation de ce pays.

Chissano et Ravalo on lamentablement échoué, Zafy et Ratsiraka ne représentent plus rien sinon compromission et magouilles dont les Malgaches ne veulent plus. Les poubelles de l'Histoire sont désormais grand ouvertes pour accueillir leurs prétendues mouvances, si mouvantes qu'elles se sont enfoncées dans leur propre boue.

Le maire de Tamatave, du TIM, Gervais est inculpé d'avoir volé les secours donnés par la Commune du Port et il est en fuite après avoir volé 400 millions d'Ariary. Ce monde là est mort, les voleurs de bois de rose aussi avec leurs réseaux dans la Justice.

Le mandat d'arrêt international contre Marc Ravalomanana est en route, une demande d'extradition est étudiée avec l'Afrique du Sud. Bravo à Rajoelina d'avoir tenu bon malgré tant de coups bas, malgré un réseau international médiatique très puissant manipulé par l'ex-président, renforcé par un adoubement par Chissano et d' autres personnalités liées à lui par des intérêts financiers puissants. Certains doivent avoir chaud aux fesses en ce moment parmi ceux qui ont choisi de défendre le mauvais cheval. Safy et Ratsiraka sont finis eux aussi. Le pierrot a joué un autre jeu, il a ses chances de percer pour quelques pourcents dans l'électorat. Les autres sont cuits. cui cui !

Je laisse la parole à Sylvain Urfer, co fondateur de la SEFAFI (observatoire respecté de la vie publique) et directeur de Foi et Justice, maison d’édition catholique qui publie d’intéressants ouvrages sur l’histoire et sur les questions d’actualité. Rappelons que Ravalomanana avait expulsé ce Jésuite en Mai 2007. Cette personne est un véritable ami de Madagascar, parle le Malgache couramment et il est l'antithèse des Jésuites qui ont participé fin XIX° à la soumission de Madagascar à la colonisation Française.


Père Sylvain Urfer: « La communauté internationale est irresponsable »
Samedi, 05 Juin 2010 LA GAZETTE

Si certains se disent surpris, d’autres se sentent profondément consternés, voire choqués par une telle attitude. En tout cas, beaucoup n’arrivent plus à comprendre la position adoptée par la communauté internationale vis-à-vis de l’actuelle transition de fait à Madagascar. Au point qu’un certain Sylvain Urfer – un nom à ne plus présenter sur la scène sociopolitique nationale – se montre plus ou moins dur dans ses propos envers ladite communauté. « Si j’étais mal élevé, je dirais que celle-ci est stupide », a-t-il dit hier en marge de la présentation du recueil des communiqués envoyés par la SeFaFi (Observatoire de la vie publique) durant l’année 2009. « Mais comme j’essaie la plupart du temps de me montrer poli, je dirai plutôt que la communauté internationale n’a pas compris ce qui se passe à Madagascar », a-t-il alors rectifié.
Ceci étant dit, ce prêtre jésuite qui à un moment donné fut expulsé du territoire malgache, n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer la récente décision de l’Union européenne (UE) de suspendre l’aide budgétaire pour la grande île. « C’est une mesure absolument injustifiable », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Surtout quand on sait qu’il y a l’aide de l’Europe à des régimes en place depuis 20 ou 30 ans, et qui ont truqué les élections ».
Et ce n’est pas tout. Car par la même occasion, père Sylvain Urfer est allé jusqu’à livrer des jugements peu élogieux s’apparentant à des accusations non sans fondements à l’encontre de l’UE. « On peut lire dans les actes de celle-ci un certain irrespect de la dignité humaine dans le sens où elle agit sans vraiment savoir ce qu’elle est en train de faire », a-t-il argumenté à ce sujet. Et de se demander si des représentants de l’Union étaient au moins venus à Madagascar pour constater de visu ce qui s’y passe réellement.
Pareil jugement pour la communauté international que Sylvain Urfer taxe d’être « irresponsable ». « On ne joue pas avec l’avenir des hommes parce qu’on est riche, et qu’on a la capacité de chantage », a-t-il terminé avec une certaine fermeté dans sa position ainsi que dans sa vision des choses.
Andry Drouot

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter