Océan Indien

Madagascar : Deux manifestants pro-Ravalomanana tués et au moins 13 blessés

Mardi 21 Avril 2009 - 09:58

La journée de lundi a été le théâtre de nouveaux affrontements entre manifestants et forces de l'ordre dans un parc de la capitale Antananarivo. Le bilan de cet affrontement fait état de deux tués par balles et 13 autres blessés.


Crédit photo :  http://www.topmada.com/
Crédit photo : http://www.topmada.com/
Selon le site Sobika, hier, deux partisans du président évincé de la Grande-Ile, Marc Ravalomanana, ont été tués et une quinzaine d'autres a été blessée. Plusieurs sources hospitalières ont précisé que les blessés l'avaient été "en grande majorité par balle".

Des milliers de partisans de l'ex président Marc Ravalomanana continuent de manifester chaque jour "Place de la démocratie" à Antananarivo pour réclamer son retour au pouvoir. Mais la manifestation a violemment été réprimée par les forces de l'ordre qui sont intervenues lundi après-midi pour disperser les manifestants à coup de grenades lacrymogènes et de tirs de sommation. Ils ont tiré en faisant deux morts et treize blessés.

L'objectif principal des partisans du président déchu était de se rendre à la Haute cour constitutionnelle afin d'avoir des "explications sur la mise en place de la Haute Autorité de Transition" au regard  de la constitution et de la démocratie.

Ils sont sont ensuite allés vers le Tribunal de grande instance, pour remettre une lettre au Procureur de la République et protester contre la saisie par des militaires dimanche soir d'équipements de transmission de Radio Mada, Radio Fahazavana et Télé Mada, trois médias proche de l'ex-président.

Des affrontements ont ensuite eu lieu dans le quartier de lac Anosy, où se trouvent plusieurs ministères. Les partisans de Marc Ravalomanana ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre.

L'autorité du président de la HAT (Haute autorité de transition) d'Andry Rajoelina dit "TGV" n'est toujours pas reconnue ni par la Communauté internationale ni par l'Union Africaine, et encore moins par la SADC (Communauté de développement d'Afrique australe) qui soutient clairement Marc Ravalomanana. La prise de pouvoir de "TGV" est considérée comme un coup d'Etat.


Magali Payet
Lu 700 fois



1.Posté par AdyGasy-SystemD le 22/04/2009 19:50 (depuis mobile)

les actus récentes sont assez floues: fil infos à recouper sur orange.mg et topmada pour démêler l'info de l'intox !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues