Océan Indien

Madagascar : Alerte maximale contre un possible samedi sanglant dans la capitale

Jeudi 25 Juillet 2013 - 17:31

Madagascar : Alerte maximale contre un possible samedi sanglant dans la capitale
Les autorités malgaches sont sur le qui-vive. Selon plusieurs responsables des forces de sécurité de la Grande île, plusieurs individus déguisés en militaires fomenteraient un massacre samedi lors d'un possible rassemblement dans la capitale, Tananarive, pour ensuite accuser les forces de l'ordre.  

Le Colonel Florens Rakotomahanina, commandant de la circonscription régionale de la gendarmerie nationale à Tananarive, a indiqué que "des informations fondées en notre possession révèlent qu'un grand rassemblement se prépare pour samedi. Il aura pour théâtre Ambohi­jatovo... Les informations sur lesquelles nous avons mis la main indiquent que ces agitateurs disposent de quelques kalachnikovs et de plusieurs grenades. Se dissimulant derrière des tenues militaires, ils comptent utiliser ces armes de guerre contre la foule pour mieux accuser les forces de l'ordre par la suite, toujours selon nos informations."

Comme l'indique L'Express de Madagascar, les autorités ont prévenu que les meneurs de manifestations non-autorisées seront arrêtées et lourdement sanctionnées si des heurts dégénèrent en affrontements meurtriers.
S.I
Lu 8854 fois



1.Posté par Comarese le 25/07/2013 17:55

Alors là, c'est fort. Le pouvoir malgache annonce à l'avance un massacre perpétré par des faux militaires, disposant d'uniformes, armés de vrais kalachnikov et de vrais grenades.

Bref, l'armée prévient: nous massacrerons les prochains manifestants mais ça ne sera pas nous.

Pitoyable Rajoelina, misérable et lâche à la fois.

2.Posté par J-L Gajac le 25/07/2013 20:31

C'est ce Comarese qui est pitoyable, oui ! ce type semble mieux informé que la gendarmerie nationale malgache, pour être aussi certain qu'il s'agit d'une manipulation du pouvoir ! Ce qu'il feint de ne pas savoir, afin de faire son petit acte (misérable et lâche à la fois !) de propagande anti-Rajoelina, c'est que le commanditaire de ce projet semble être en voie d'être arrêté, d'après la Gazette (qui n'est plus du tout en amour avec Rajoelina, depuis qu'elle roule pour Hajo R, dissident du TGV).
Voici ce qu'ils en disent :
" ... leur chef a été déjà démasqué. Pour le moment, on connaît son nom, mais on ne sait pas encore si les gendarmes avaient déjà tenté de l’appréhender. Ce qui intrigue un peu les observateurs dans cette histoire, c’est que pourquoi les forces de l’ordre ont éventé toutes ces informations « top secret ». Certes, le public a droit à l’information, surtout quand cela concerne sa sécurité, mais est-ce que cela ne va pas au contraire aider les terroristes à mieux préparer leur coup ? ... "

Alors peut être que c'est un "coup" médiatique des responsables de l'ordre public malgaches à la Manuel Valls (terroristes etc etc ....) pour dissuader des troubles créés par des manifestants, mais de là, comme ce Comarese le prétend à en conclure avec sa certitude, que l'armée va tirer et qu'elle a averti avant que ce ne sera pas elle .... Vraiment il y a des posteurs qui ont tellement de haine contre tout changement radical à Madagascar incarné par les jeunes souverainistes de la Révolution Orange et pour conserver les privilèges des castes anciennes, qu'ils arrivent à se ridiculiser en sortant de telles bêtises plus grosses encore que leur haine !

3.Posté par pipoteur le 26/07/2013 08:15

"les jeunes souverainistes de la Révolution Orange "
On pourrait en rire si ça n'était pas aussi dramatique pour le peuple malgache.
La Révolution orange n'est ni plus ni moins qu'un coup d'état. Si d'ailleurs ça n'était pas le cas, il y a lgtps que le DJ aurait lâché le pouvoir mais le régime de transition lui permet de poursuivre son "oeuvre". Quand la soupe est bone...

4.Posté par J-L Gajac le 26/07/2013 11:00

Le post de "pipoteur" est un concentré de mauvaise foi qui dénonce un "Coup d'état" parce que cette révolution Orange a dérangé un ordre établi sur la corruption et que Ravalomanana a été viré de façon légitime, mais le pipoteur tient bon dans son fantasme du "putsch" ! Il utilise même le terme dépassé de "DJ" qui marque son appartenance comme le félin marque son territoire sur chaque poteau du quartier...

Pour pipoteur par contre, en Tunisie, virer Ben Ali ce n'était pas un coup d'Etat, c'était une révolution, en Libye aussi, la France a fait une révolution, en Egypte les militaires pro-américain ont fait une révolution, la France et l'Otan font des révolutions partout, en Syrie .... Le recours aux mots révolution ou coup d'état selon l'idéologie qu'on défend est une gymnastique bien répandue en ce moment !

Il faudrait un peu réviser les droits des Peuples à se révolter contre les abus d'un clan qui a violé la Constitution de façon grave et répétée tout au long de son "mandat" ILLEGAL depuis 2002, avant de l'ouvrir, pipoteur. De plus, le seul auteur de coup d'état que je connaisse à Madagascar est celui qui a démissionné de façon inconstitutionnelle en confiant le pouvoir à trois généraux dans le but d'ensuite revenir en force. Confier le pouvoir à des militaires et s'enfuir, c'est quoi, si ce n'est pas un coup d'Etat ? Même Niels Marquardt l'ambassadeur américain l'a dénoncé comme étant une démission illégale car leur pion, un peu beaucoup caractériel, n'a pas écouté l'Oncle Sam !

Je comprends que pour vous, sous Ravalomanana tout allait très bien puisque vous pensez que la Transition est "dramatique pour le peuple malgache", il n'y avait que 75% de pauvres sous le règne absolu du despote Ravalomanana, maintenant il y en a 80%, et bien entendu cette aggravation d'une situation que vous trouviez si merveilleuse avant mars 2009 puisque 5% de misère en plus c'est aussi dramatique pour vous, est à mettre sur le compte du "DJ" !
Çà fait 4 ans que les officines étrangères occidentales, Europe, France USA et leurs marionnettes de l'Union Africaine multiplient les agressions économiques et politiques contre la Transition en la contraignant à maintenir une stratégie, non de développement, mais de survie. Et pour arriver à ses fins, cette bande de délinquants qui se prétend être la "Communauté Internationale" impose aux Malgaches le concept scandaleux qui n'existe nulle part ailleurs dans leurs propres Nations d'inclusivité, c'est à dire d'imposer des hommes politiques corrompus de l'opposition mafieuse dans le gouvernement de transition pour introduire le ver de la corruption dans le fruit de la révolution. Dans ce magma plus personne ne reconnaît les siens, on ouvre la boite de Pandore.
La problème de Madagascar pour un changement radical, c'est leur incapacité à dire NON et à virer les ambassadeurs comme Goldblatt ou Eric Wong, à fermer les officines diverses néo-coloniales qui se mêlent de leurs affaires et manoeuvrent en sous main, financent des politiciens véreux.

Il a bon dos, le "Peuple" qui est mis à toutes les sauces. La phrase magique passe-partout "le Peuple souffre" est dans toutes les lèvres, celles de Pipoteur comme celles de tous les politiciens qui se gavent. C'en est caricatural tellement tous ces gens brandissent du soir au matin et du matin au soir la souffrance du Peuple, du Vahoaka, comme ils disent pour faire voir qu'ils sont bien au courant, mais s'en foutent du bien être du peuple, le vrai, celui qui espère des changements profonds dans sa vie et non retourner à l'ordre antérieur en élisant un Pierrot ou un "style Ranjeva" ou d'autres qui ne sont que des prête-noms des puissances occidentales. C'est pas compliqué l'affaire Madagascar, c'est un affrontement simple entre des souverainistes qui veulent imposer un changement profond et des réactionnaires qui veulent retrouver les privilèges en servant les multinationales étrangères et brader leur pays contre un gouvernement aux ordres. La difficulté est de retrouver dans ces politiciens ceux qui roulent pour le changement et ceux qui veulent s'enrichir. La France et la bande soutenant bien entendu les corruptibles.

5.Posté par pipoteur le 26/07/2013 11:48

Je ne suis pro personne, je n'ai aucun intérêt à Madagascar, j'ai juste un regard extérieur.
Mais votre poulain ne vaut pas mieux que le précédent, il est aussi corrompu et sans aucune vision pour ce pays: un stade de rugby, un coliseum, des rugbymen fonctionnaires!!!! Il est souverainiste quand ça l'arrange c'est à dire en ce moment pour pouvoir se maintenir au pouvoir.
Bref, c'est vous qui me cataloguez, je ne défends personne mais certainement pas la marionnette qui sert de président actuellement.

6.Posté par J-L Gajac le 26/07/2013 12:17

Prouvez vos dires, Rajoelina serait la marionnette de quel lobby économique ? si vous étiez un peu moins extérieur, vous sauriez d'où vient l'argent de la présidence et pourquoi ce budget spécial, que sont ces hôpitaux, ces grands travaux et quelles sont les sommes en jeu et pourquoi on ne peut pas sortir en quelques années, et surtout pas avec le statut de "transition" d'un système de corruption mais surtout de dépendance envers les financements toxiques de la Banque Mondiale et du FMI.

A moins de couper avec ce système quasi mafieux et de se tourner vers les BRICS ou vers la Chine ou de se mettre en dépendance du Qatar ou des Saoudiens, ce qui signifie l'assassinat politique assuré pour Rajoelina, seul un gouvernement issu des élections pourra s'attaquer au chantier du développement POUR TOUS et non pour une caste.

C'est vrai que le PIB a légèrement augmenté sous Ravalomanana, mais uniquement parce qu'il a privilégié une caste et 'est surtout servi le premier (ce qui légitime son renversement), mais c'était très marginal et globalement, le PIB ne veut rien dire, si 10% de la population seulement voit son revenu augmenter alors que 90% de la population ne voit rien s'améliorer.

Rajoelina n'a qu'un pouvoir très limité dans cette Transition, puisque la SADC lui a imposé des coupe-circuits de l'opposition comme Omer Beriziki et des ministres issus des partis réactionnaires, dont la fonction est de ramasser du fric pour leurs candidats et de saboter les actions de la Présidence et c'est trop facile de l'accuser des actes de corruption des politiciens du CT ou du CST et de tous les échelons dans les provinces. Madagascar est un pays immense où le pouvoir central a du mal à maîtriser ce qui se passe à cinq cents ou mille km avec des routes parfois transformées en pistes boueuses.
Il ne faut pas transposer à Madagascar le système politique d'un pays riche, avec un gendarme, un militaire, un policier, un contrôleur des impôts, un inspecteur sanitaire, un magistrat, un avocat, tous bien payés, tous les cent mètres et un réseau routier et ferroviaire dense !
Regard extérieur, oui, pour mais comprendre la vraie réalité d'un pays aussi différent que nos pays enrichis au cours des siècles sur le dos des travailleurs et de ceux des colonies et néo-colonies) il faut s'y pencher de près.

7.Posté par Comarese le 26/07/2013 18:43

J-L Gajac, vous êtes trop long, trop violent et vous écrivez trop de conneries. Vous êtes visiblement à la solde d'un pouvoir qui va bientôt sauter. Du coup, personne ne vous lit. Inutile de vous esquinter à déblatérer vos salades ridicules et indigestes. En bref vous faites honte au peuple malgache.

Et puis cessez d'accuser toute la planète et la France en particulier, pour tenter d'exonérer Rajoelina de ses fautes et de ses crimes.

8.Posté par J-L Gajac le 26/07/2013 20:34

Comarese connaît la norme de ce qui est "trop" long, c'est comme si je lui disais que ce qu'il écrit est trop court ... Bizarre ces gens qui définissent des normes et qui décrètent que "personne ne me lit", et qui parle au nom du "peuple malgache" à qui je ferais honte ! En tous cas mes salades indigestes le font réagir, comme quoi je ne le laisse pas indifférent.
Veut il me faire taire ? bizarre ce type qui accuse les autres de violence et qui décrète que je m'esquinterais à écrire, alors que pour moi, la Vérité coule au bout de mes doigts sur le clavier sans AUCUN effort, car je sais parfaitment de quoi je parle, pas besoin de m'esquinter ni de me creuser le cerveau, sans doute comme lui qui ne sait pas de quoi parler, sinon me mettre en cause personnellement Pourtant moi je me fous totalement de Comarese, j'en attends la même chose, qu'il me lâche les basketts et se contente de parler des idées et de la transition et pas de moi dont tout le monde n'a rien à foutre. merci !
Pffff .... Qui oblige ce type à me lire ?
Eh oui ! Le pouvoir actuel va bientôt "sauter" effectivement, c'est comme le RSTA, dans T il y a temporaire ou transition .... Quelle découverte fait ce pauvre Comarese ! Bravo !

9.Posté par inoui le 26/07/2013 21:16

Il est temps que la Transition se termine et non se prolonge! Le changement, c'est maintenant. Avec des élections !

10.Posté par J-L Gajac le 26/07/2013 22:13

Oui, oui et oui !

Mais seulement, il ne faut surtout pas s'imaginer que les élections vont amener un progrès si c'est un groupe mafieux comme ceux d'avant qui prend le pouvoir absolu.
L'important c'est le PROJET, le CONTENU et pas l'emballage !

Avoir une Assemblée et un Gvt de corrompus qui continent sur la lancée des anciens gouvernements, ok, la Communauté Internationale, les investisseurs seront contents, l'ambassadeur de France va arborer son plus beau sourire carnassier et hypocrite, la SADC aussi, les firmes minières, Total, Soalala, Sheritt, QMM, Varun and Co, vont adorer ce gouvernement corruptible mais dans quelques mois, quelques années, re-belotte, une révolte ou révolution comme on préfère, viendra stopper les malfaisants qui auront encore tout promis et rien fait pour le changement de Madagascar EN PROFONDEUR sinon se remplir les poches avec les cadeaux toxiques des consortiums étrangers.

Si un gouvernement issu des élections, c'était suffisant, la plupart des pays du Monde seraient des paradis sur Terre, ne croyez vous pas ? C'est malheureusement plus compliqué que çà.

Le Fond compte bien plus que la Forme, le contenu plus que l'emballage. Vivre la misère sous un gouvernement élu (bien qu'en 2002 et en 2007 il y avait à redire sur la légalité de ces élections d'un PDG inéligible en Droit constitutionnel), n'a pas apporté aux Malgaches un grand développement, c'est le moins qu'on puisse dire ! Tirons les leçons du passé, au lieu de retomber chaque fois dans les mêmes illusions de croire que la "démocratie" serait la panacée à tout. Çà c'est le discours bidon de la Communauté Internationale, un piège que les malgaches doivent éviter désormais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane