Océan Indien

Madagascar : 28% des enfants en âge d'être scolarisés ne vont pas à l'école

Lundi 22 Juin 2015 - 11:26

Selon des chiffres communiqués tout récemment par le ministère malgache de l'Education, 28% des enfants en âge d'être sur les bancs de l'école ne sont pas scolarisés dans la Grande Ile. 

Les différentes campagnes de scolarisation dans le pays ont ainsi été salutaires en 2013 et 2014 pour quelque 15.000 enfants qui ont pu retrouver le chemin du savoir et de la connaissance à Madagascar. Néanmoins, plus de deux millions de mineurs ont déjà commencé à entrer dans la vie active malgré leur jeune âge et ne fréquentent plus les établissements scolaires malgaches.

Pour rappel, 4.403.000 écoliers, 1.144.000 collégiens et 263.000 lycéens sont recensés à Madagascar. 
Lu 1944 fois



1.Posté par EKOLO le 22/06/2015 18:06

Par contre, tous ceux que j'ai connus qui faisaient des études, étaient de très bons élèves. Et je ne pense pas me tromper en disant que le baccalauréat malgache est d'un niveau bien plus élevé que le nôtre. Ce qui fait que les étudiants malgaches ayant eu leur bac à Mada, quand ils commencent des études supérieures en France, ont déjà la maîtrise de ce qu'on leur enseigne en Bac+1.
C'est en tout cas ce que j'ai constaté par moi-même à de nombreuses reprises.

Même ceux qui ont toujours fait leurs études rien qu'en France (ou ici) sont pour la plupart dans les premiers de la classe.
Je crois que leurs parents, même si eux-mêmes n'ont pas fait d'études très poussées, ne leur laissent pas d'autre choix que de réussir haut la main (toute note inférieure à 15/20 étant considérée comme mauvaise).
On serait bien avisés de s'en inspirer.

2.Posté par Caffreman le 22/06/2015 18:10

Souvent les parents n`ont pas le moyen d`envoyer leur enfants à l`école,
c`est pas gratuity comme chez moi à Maurice!

3.Posté par KLD le 22/06/2015 19:32

la dure réalité malgache .

4.Posté par Maskagaz le 22/06/2015 20:17

Post 3: Il est vrai que la réalité malgache est parfois dure (encore que...) La dure réalité, c'est surtout que ces statistiques (plus ou moins fiables au demeurant) prouvent que L'éducation à Mada, l'un des six pays les plus pauvres du monde, fonctionne mieux qu'à La Réunion, département hyper-subventionné de la République Française, l'un des six pays les plus riches du monde!

5.Posté par Pat.B le 23/06/2015 00:54

Je ne suis pas certains que l'éducation à Mada fonctionne mieux qu'à la Réunion. Il me semblait d'ailleurs avoir lu qu'à Mada la génération de malgaches qui arrivaient allait être moins instruite que la précédente...
À vérifier.
C'est surtout un gros système D, chacun se débrouillant avec les moyens qu'il a et la volonté qui va avec.
Comme partout ailleurs.

Il y a 20 ans de ça, en vacance là-bas, je voyais des élèves travailler sur des livres dans un état lamentable dont la plupart devaient sans doute dater des années 60. Des copies réalisés avec une machine à manivelle qui dégageait une odeur chimique effroyable dont j'ai oublié le nom, des stylos bic gardés précieusement comme des trésors, des élèves sans cahiers, certains sans chaussures...Bref une galère totale pour ceux qui n'avaient pas les moyens ou un cousin en France pour lui envoyer des effets scolaires... Ça a dù quand même s'ameliorer entre temps (enfin j'espère ) mais sur le coup, on se sent un peu honteux face à ce spectacle en repensant à la quantité de BICS jetés parce qu'ils ne fonctionnaient plus, cette paire de baskets hors de prix réclamée honteusement à sa mère qui aurait pu payer une année de scolarité à toute une classe d'un pays du tiers monde et tous ces dessins laissés négligemment sur les bouquins de math faisant du coup sauter la caution de la peep...

Pour les étudiants malgaches, comme pour n'importe quel autre étudiant d'ailleurs, ayant connu ce genre de carences et effectuant leur scolarité dans un pays développé, je dirais qu'ils ont plus conscience que la moyenne de la chance qu'il leur est offerte et des opportunités qui peuvent en découler, d'où cette assiduité au travail remarquable. Voilà tout.

6.Posté par Misère et école : compatibles ? le 23/06/2015 08:20

Statistiques fiables ou pas, c'est dommage que tant d'enfants malgaches ne fréquentent même pas l'école.

Que deviendront-ils ensuite, dans ce pays pauvre? Voilà la question.

Autre question: même si on va à l'école à Madagascar mais que l'on est issu d'une famille pauvre: ça sert à quelque chose pour vivre ou survivre?

Cela ne vient-il pas aussi de certains parents: si ceux-ci n'y croient pas, ont-ils envie de faire des efforts pour scolariser leurs enfants? Alors qu'ils préfèrent peut-être les faire bosser dès leur plus jeune âge?

Voilà quelques questions que je me pose: si des "spécialistes" de Mada peuvent répondre...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >