Océan Indien

Madagascar : Les Chinois de retour sur le site aurifère de Betsiaka

Lundi 19 Décembre 2016 - 11:36

Madagascar : Les Chinois de retour sur le site aurifère de Betsiaka
Les exploitants d’or chinois refont parler d’eux. Après les sites de Soamahamanina et Bealanana, de mystérieuses entreprises chinoises ont investi le site de Betsiaka, une commue rurale du nord de Madagascar. Selon Les Nouvelles qui y a effectué une enquête, des Chinois sont en train d’y extraire de l’or, sous le regard médusé des villageois. 

"Les Chinois sont venus et ont commencé l’exploitation, sans nous avoir consultés. Nous n’avons même pas été présentés malgré que des étrangers exploitent nos terres ", a confié un responsable du village dans le journal. "Nous craignons pour nos terres, particulièrement, dans le cas où elles ne pourraient plus être utilisées après avoir été exploitées par les Chinois ". Comme les autres villageois, il s’insurge contre certaines personnes qui auraient "vendu les terres aux étrangers ". 

Aucun des exploitants sur place n’a fourni la moindre version au journal. Ce dernier note qu’aucun des responsables ne parlait ni français, ni anglais. L’identité de la société reste plus que jamais mystérieuse, même si, officiellement, elle "travaille le sable "et non l’or, et œuvre dans l’humanitaire. 

Actuellement, des engins de chantier sont déjà sur place, et les lieux sont gardés par des militaires armés. Certains journaux locaux affirment que l’or est transporté par hélicoptère toutes les deux semaines, dont une rotation qui s’est déroulée 24 heures avant l’arrivée des journalistes sur place. 

Le site de Betsiaka est réputé pour ses prétendues réserves d’or. Depuis 1906, des villageois exploitent le gisement, mais de manière artisanale. Depuis 1934, 7 285 kg d’or ont été extraits du site. Mais l’état de la route menant à la commune a refroidi plus d’un exploitant. 

Plusieurs sociétés exploitant les alentours ont critiqué la présence inquiétante des Chinois. Certains responsables, sous couvert de l’anonymat, indiquent que l’État est impliqué dans cette vaste affaire de corruption.
Lu 3720 fois



1.Posté par ben voyons! le 20/12/2016 04:11

Normal , les dirigeants malgaches , tous corrompus vendent leur pays ( à défaut de pouvoir en vendre ses habitants, enfin, pour l'instant) , leurs terres fertiles et leur sous sol aux plus offrants et se constituent des fortunes bien à l'abri à l'étranger .
Ceux qui paient le mieux sont les Chinois , d'où leur présence...

Rappelons nous que le départ de Ravalomanana a été en partie provoqué par sa volonté de vendre des millions d'hectares à la Chine, la Chine qui , comme d'autres pays a mis aussi le pied en Afrique où elle rachète des terres pour pallier le manque de terres fertiles et son besoin de produire plus pour nourrir sa population.

2.Posté par Le Jacobin le 20/12/2016 08:41

L a guerre civile commence, évidement le président Malgache n'est toujours pas au courant, c'est toujours la faute l'autre, une fois de plus le pauvre Malgache regarde passé sous son nez le fruit de la rivière dans laquelle il a fait Pipi de génération en génération avec pour seul compassion...une balle dans la tête si il ose.

3.Posté par Le Jacobin le 20/12/2016 12:28

Le Père Pédro devrait plutôt s'adresser aux dirigeants Malgaches.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues