Courrier des lecteurs

Macron ou l’hybris

Lundi 24 Juillet 2017 - 10:09

Pour les anciens, le péché le plus grave, la faute suprême, celle dont s’étaient rendus coupables les Ajax, Agamemnon ou Œdipe, c’était l’hybris (ou hubris), c’est-à-dire la « démesure », l’excès d’orgueil, lequel, chez ces personnages mythiques, se manifestait par une outrancière prétention, une arrogance insupportable dans leurs agissements et leurs postures. Ce péché – ce sont les maîtres de la tragédie antique qui, de la façon la plus éclatante, à travers leurs œuvres si mémorables, ont tenu à nous le montrer – les dieux outragés se chargeaient tôt ou tard de le châtier. Pour cela, afin de mieux mener ces héros imprudents et téméraires, trop facilement et trop vite convaincus de leur supériorité sur le commun des mortels à leur perte, les dieux s’ingéniaient à les aveugler…

Bien que je n’aie pas voté pour Emmanuel Macron et que l’on ne puisse en rien me reprocher d’être responsable de son accession au pouvoir, j’ai comme beaucoup – je l’avoue – été impressionné par l’intelligence et l’habileté dont, avant et après son élection, celui-ci a su faire preuve pour mener sa barque. Comment celui que l’on accusait volontiers de n’être que « le fils de Hollande », la créature et le continuateur naturel du plus lamentable président qu’ait connu la Vème République, a pris soin de se démarquer systématiquement de son tuteur au point d’apparaître bientôt aux yeux de tous, dans tous ses actes de président élu, comme un anti-Hollande.

Mais, avec l’épisode de la démission du Général de Villiers, l’habileté et l’apparente maîtrise manifestée jusqu’ici par notre jeune prodige viennent d’être prises en défaut de façon spectaculaire. Ce que tout le monde a pu en effet constater, c’est qu’en cette affaire le Président Macron a triplement failli.

Primo, en diminuant de 850 millions d’euros le budget de la défense, alors qu’il s’était au contraire engagé à l’augmenter de façon à ce que nos armées, sollicitées à la limite du raisonnable aussi bien sur les théâtres extérieurs que sur le plan intérieur, puissent effectuer leurs missions dans des conditions décentes, il a manqué gravement à sa parole.

Secundo, en osant reprocher au Chef d’Etat-major des Armées de s’être exprimé avec franchise devant les membres de la commission de la défense de l’Assemblée Nationale qui l’interrogeaient, il a remis en question un principe fondamental de notre république, celui de la séparation des pouvoirs cher à Montesquieu, lequel implique que soient respectées par le Pouvoir Exécutif les prérogatives depuis toujours reconnues au Pouvoir Législatif ; parmi celles-ci le droit de recueillir, auprès des responsables exerçant dans tous les domaines de l’action publique, des données objectives, une information précise et sincère sur la situation du pays.
Tertio, en se permettant, publiquement devant ses subordonnées, de rabrouer comme un gamin un vieux soldat, visiblement respecté de tous et perçu par tous comme le défenseur intransigeant, non pas des seuls intérêts corporatistes du personnel militaire, mais de celui, plus essentiel pour la sauvegarde de la nation, de la préservation d’un outil de défense efficace, il s’est révélé comme un petit roquet mesquin, cédant à un autoritarisme ridicule : « C’est moi que je suis le chef devant qui tous, obséquieusement et sans discussion, doivent humblement s’incliner! » Ce n’est pas parce que la Constitution fait de lui « le Chef des Armées » en titre, qu’il doive aller s’imaginer, se laissant abuser par ce qui n’est en fait qu’une simple formule verbale, qu’en un tel domaine il pourrait tout se permettre.

Après un premier forfait d’importance, celui ayant consisté (c’était avant son élection) à aller en Algérie déclarer, à seule fin de complaire à la clique peu reluisante de Bouteflika (celle qui opprime sans vergogne un peuple algérien auquel elle a confisqué le pouvoir), que la France se serait rendu coupable par la colonisation de « crimes contre l’humanité », un voici donc un second… Qu’il se méfie le petit Macron : ce n’est pas parce que son nom en grec signifie « grand » qu’il pourra toujours échapper à la sévérité implacable et jalouse des puissances éternelles. Il ne l’emportera pas en paradis et, tôt ou tard, les dieux si vigilants sauront rattraper cet impudent pour le rappeler à l’ordre et le punir sans pitié de son immodestie et de son outrecuidance… Il nous sera alors loisible de le rebaptiser Micron ! Qu’il n’oublie pas que, comme aimait à le rappeler Montaigne, « Le plus grand roi de la terre n’est jamais assis que sur son cul ! ». A bon entendeur, salut !
André Pouchet
Lu 697 fois



1.Posté par Nivet Alain le 24/07/2017 13:21

André Pouchet, comme d'habitude, très bon billet .

Cordialement.

A.N.

2.Posté par JORI le 24/07/2017 13:27

Donnez moi le nom d'un seul président, roi, empereur français à qui on ne peut rien reprocher durant son accession au pouvoir???. Un seul, pas deux.

3.Posté par KLOD le 24/07/2017 17:37

fillon aurait fait mieux ???????????????????? non ........................ mais pire ................... à partir de là............


la droite nationaliste : le fn , et ses suiveurs les buisson , wauquiez , morano, fillon le second couteau, cioti ................ ......... :non !!!!

tant que la droite oubliera sa doctrine sociale , comme Juppé aurait pu l'incarner ................... : contre le mur .rien de nouveau en fait .

4.Posté par Nivet Alain le 24/07/2017 21:29

André Pouchet, ne vous attardez pas sur Klod et Jori . Ils sont candidats à la VAE d'animateurs........
Vous allez voir, ils vont réagir......!

A.N.

5.Posté par Gérard Jeanneau le 25/07/2017 07:21

Erreur, monsieur Poucet. L' hybris, la démesure, ne vient pas de Macron, mais bien du Général de Villiers, grand soldat. Bien avant sa confession devant l'Assemblée Nationale, le Général s'était opposé à sa ministre de tutelle. C'est cela qui a irrité Macron alors qu'il n'était pas question de coupe budgétaire. Et la phrase du général, révélée par les média, a mis le feu à la poudrière : "Je ne me laisserai pas baiser comme cela". La démesure était à son comble. La sanction se préparait; et le nouveau général de nos armées, tout couvert de médailles, lui aussi, semble accepter la séparation des pouvoirs, lui, chef des armées, et Macron, Président de la République. Un grand Général remplace un autre grand Général.

Monsieur Poucet, la littérature grecque, que j'aime bien, vous a égaré; la déesse de la démesure devrait envoyer à votre poursuite l'aimable Némésis !

6.Posté par JORI le 25/07/2017 10:35

4.Posté par Nivet Alain le 24/07/2017 21:29
Qui se ressemble, s'assemble, n'est ce pas les petits militants de droite!!!.

7.Posté par y.féry le 25/07/2017 12:49

Bonne attaque de Pouchet mais joli tacle de Jeanneau.

8.Posté par Nivet Alain le 25/07/2017 15:03

Messieurs Jeannot et Féry. Je respecte votre analyse. Cependant, le Général de Villiers tire la sonnette d'alarme depuis bien longtemps sans résultat.
Autre remarque, Les généraux Soubelet et de Villiers ont témoigné devant une commission parlementaire "à huis clos". Par définition la confidentialité aurait du être respectée. Seul un parlementaire ou plusieurs ont pu rompre le secret de l'entretien...A qui profite la fuite ? je dirai même le crime contre les armées.
Quant à la célèbre sortie " je me suis fait baiser", dites à huis clos, je le rappelle, une telle pirouette après avoir annoncé une augmentation substantielle du budget même à vous cela aurait fait mal
Le général Lecointre est certainement un bon chef. Ses états de services le confirment. La question qui tue et que je vous pose : devant la même commission parlementaire devra-t-il dire l'état réel des armées comme ses prédécesseurs, ou s'aplatir devant l'autoritariste Président dans le style de la chanson" tout va très bien Mr le Marquis, tout va très bien" ?
Dans le même style, Le Drian, ancien ministre de la Défense compétent et apprécié des français aurait du être reconduit dans ses fonctions. Non, il a été bordé parce que sa popularité faisait de l'ombre à Macron.

Cordialement,
Alain NIVET

9.Posté par JORI le 25/07/2017 16:53

8.Posté par Navet Alain le 25/07/2017 15:03
Aucun respect pour vos contradicteurs que vous seul aurait le droit d'insulter!!.

10.Posté par KLOD le 25/07/2017 17:29

jori .laisse tomber , on sait tous ce que représente le alin nivet .la vieille garde réac de la droite ; rien de nouveau , les memes depuis si longtemps .

11.Posté par André Pouchet le 27/07/2017 11:15

Cher M. Jeanneau, j’attends de pied ferme la Némésis dont vous m’annoncez la venue imminente. Vous nous présentez celle-ci comme « aimable » ; d’autres au contraire disent qu’elle est « implacable ». Bah, on verra bien : je tâcherai quant à moi de faire le dos rond…

En tout cas, mes sincères remerciements pour avoir pris la peine de me rappeler gentiment à mon devoir d’humilité. Moi qui ai pour habitude de répéter autour de moi que l’une des plus éminentes de mes qualités est la modestie et que sur le terrain de l’humilité je ne crains personne, me voilà donc par vous utilement semoncé !

Vous allez même – est-ce de votre part involontaire ou est-ce délibéré ? – jusqu’à jouer avec mon patronyme en lui substituant avec humour, le nom « Poucet », lequel constitue justement, selon toute vraisemblance, son possible étymon : l’humble sobriquet moquant un homme petit (haut comme le pouce) dont dut être affublé un de mes modestes et lointains ancêtres du XIIème siècle…

Signé : Le petit Pouchet égaré avec ses frères dans les hautes et obscures futaies de la littérature grecque et sauvé grâce aux petits cailloux blancs généreusement semés par le bon M. Jeanneau.

12.Posté par bete immone le 27/07/2017 17:25

Petit Macron qui n'a jamais fait de service militaire, Heureux Macron qui n'a jamais entendu le bruit du Canon
Innocent Macron qui ignore que le blindage d'un véhicule est une sauvegarde pour le soldat engagé dans une guerre asymétrique . Impassible Macron qui n'a pas d'enfants à lui pour défendre sa patrie . Brave Soldat résigne toi .Tu n'auras pas le gilet pare balles made in USA .La couverture aérienne ,c'est pas pour toi . Ton avion de combat attend les pièces détachées du 'cannibalisme ' aérien . Quand tu mourras ,petit soldat engagé,Macron le jupitérien ,saluera ta dépouille au carré des Invalides . Tu vaux bien ce salut auguste et solennel d'un petit Macron. Les crédits d'urgence sont pour l'Immigration . Tu ne le savais donc pas ?

13.Posté par JORI le 27/07/2017 21:12

12.Posté par bete immone le 27/07/2017 17:25
Parce que selon vous, il n'y aurait pas eu de soldats décédés en OPEX sous les autres présidents???.

14.Posté par bete immone le 28/07/2017 20:41

sSelon moi Jori l,e bon président envoie ses soldats en opex avec le meilleur des armements .On ne lésine pas sur la qualité du matériel .On ne réduit pas le budget militaire . Plus de matériel sophistiqué et moins de cercueil .

15.Posté par JORI le 29/07/2017 17:43

14.Posté par bete immone le 28/07/2017 20:41
Et ce serait quoi le "meilleur des armements" selon vous??. De même de quelle "qualité du matériel" parlez vous??.. Il suffirait déjà que la maintenance des matériels existant au sein des armées soit efficace. Et c'est là que le bât blesse.

16.Posté par bete immone le 29/07/2017 21:15

Habitués aux coupes budgétaires , nos soldats aimeraient au moins disposer de pièces de rechange en nombre suffisant pour se dépanner dans les sables ou les djebels ..
Moi ,Président , Je dépense d'abord pour mes soldats avant de mettre les 60 hotels d'une certaine chaine hotelière à la dispostion des migrateurs du monde entier . Mieux ,ils sont jeunes ,ils sont forts ,je les incorporerai pour soutenir nos soldats à la peine ou pour la reconquète de leur pays qu'ils ont fui lmentablement .

17.Posté par JORI le 30/07/2017 12:32

16.Posté par bete immone le 29/07/2017 21:15
La question serait : pourquoi ces hommes jeunes et forts ne sont pas restés dans leur pays pour le défendre plutôt que de venir en France chercher la facilité???.

18.Posté par bete immone le 30/07/2017 14:21

réponse à jori:: paeceque la décolonisation ne marche psa à tous les coups

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie