Courrier des lecteurs

Macron aux Gilets Jaunes : je vous ai compris !

Jeudi 13 Décembre 2018 - 08:14

Magnifique et émouvante allocution que celle prononcée avant-hier soir par le Président Macron. Des paroles sobres mais pleines de pathos, délivrées avec beaucoup d’apparente humilité et d’un air presque contrit. Et puis son regard de velours, un regard plein de modestie, cherchant en permanence à capter par sa douceur bienveillante celui des téléspectateurs afin de faire tomber irrésistiblement ceux-ci sous son charme.

Jupiter a pu alors paraître avoir totalement dépouillé son habit d’arrogance. Lui qui est même allé jusqu’à battre piteusement sa coulpe : oui, c’est vrai, il me faut le reconnaître, mon gouvernement n’a pas pris en compte, autant qu’il l’aurait dû, les lourdes difficultés matérielles auxquelles se trouvent malheureusement en butte de très nombreuses personnes appartenant aux couches populaires, travailleurs au SMIC, chômeurs ou retraités. Ceux qui ont des salaires ou des pensions trop modestes, ceux qui, en sus, doivent endurer une aggravation considérable des taxes et des impôts, ainsi qu’une hausse substantielle des tarifs de plusieurs produits de première nécessité, le carburant bien sûr, mais aussi le gaz, l’électricité, etc.

Oui, c’est vrai, il me faut le reconnaître, mon gouvernement et moi, « nous n’avons pas su, depuis un an et demi, apporter une réponse suffisamment rapide et forte » au « malaise des territoires où l’on voit les services publics se réduire et le cadre de vie disparaître… » Courageusement, le président a même tenu à prendre sa part de responsabilité personnelle : « il a pu m’arriver de blesser certains d’entre vous par mes propos… »

Il n’hésite pas à aborder également ce qu’il appelle le « malaise démocratique », le fait que parmi le peuple français « se développe le sentiment de ne pas être entendu ». Il faut donc, nous dit-il, instaurer une vraie concertation, de façon à « aborder ensemble toutes les questions essentielles à la nation ». Il faut absolument permettre aux citoyens de débattre librement de tous les problèmes qui à juste titre les préoccupent.

Et parmi les problèmes qui, selon lui, ont vocation d’être démocratiquement débattus, il est même allé jusqu’à mentionner ceux touchant à « la laïcité » (ce qu’implicitement il désigne ainsi, ce sont les problèmes que pose un Islam trop envahissant). Et, explicitement cette fois-ci, il mentionne également ceux concernant « l’immigration ». Pour un peu, il réussirait presque à nous convaincre de sa sincérité et nous lui donnerions facilement quitus.

Cependant, comment pourrions-nous adhérer à ces belles paroles de Macron quand, le jour même, celui-ci a fait signer, dans notre dos, sans daigner nous consulter (il aurait pu le faire, par exemple, au moyen d’un référendum comme celui qu’ont en vain réclamé des milliers de pétitionnaires), sans même que ceux qui sont censés être nos représentants légitimes, les députés élus siégeant à l’Assemblée Nationale puissent en débattre, le pacte de Marrakech, « pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières », un document ahurissant dont la raison d’être ouvertement revendiquée est de faciliter les migrations en apportant une protection renforcée aux migrants ! La signature à apposer au bas de ce texte, comme tous les médias officiels, tous les médias domestiqués et bien-pensants (lesquels ne sont décidément pas à une contradiction près) nous le serinent inlassablement, serait tout à la fois « non-contraignante » et cependant absolument « indispensable » !

Et ces mêmes médias traitent de vils « complotistes » ceux qui ont l’audace de dénoncer le caractère profondément néfaste de ce traité, ceux qui se refusent à inscrire, au nombre des sacro-saints droits de l’homme, un prétendu « droit à l’immigration ». Pourtant de nombreux pays, dans l’Union Européenne (la Hongrie, l’Italie, la Bulgarie, la Slovaquie, le Tchéquie, la Pologne, l’Autriche), aussi bien que dans le reste du monde (par exemple, Israël, la Suisse, l’Australie, les Etats-Unis, la Russie, le Brésil) ont refusé de signer ce pacte qui, inévitablement, aboutira à banaliser et à faire passer pour pleinement légitimes les mouvements migratoires, y compris quand ces derniers sont massifs et totalement illégaux : https://www.youtube.com/watch?v=IxHDssZEPYI

Mais ce formidable mouvement des gilets jaunes, surgi des profondeurs du peuple français, ce à quoi il se heurte, ce ne sont pas seulement aux tentatives du président et de son gouvernement pour l’endormir à l’aide de quelques piètres concessions financières et de promesses de débat démocratique qui, soyons en sûr, ne seront jamais tenues. Il est aujourd’hui menacé par une offensive bien orchestrée et de grande ampleur venue de l’extrême-gauche, laquelle offensive, visant à le mettre au service de causes qui lui sont totalement étrangères, déploie toutes sortes de manœuvres et de tentatives pour le noyauter, le dévoyer et l’instrumentaliser.

L’extrême-gauche ne se contente pas en effet, avec ses commandos « antifas » et ses fameux « black bloc », de parasiter les manifestations des gilets jaunes, de profiter de celles-ci pour profaner l’Arc de Triomphe et le tombeau du Soldat Inconnu, pour vandaliser les agences bancaires et autres symboles honnis du capitalisme, pour encourager les bandes de racailles venues des banlieues de l’immigration à venir faire en toute impunité leurs courses de fin d’année dans les magasins mis à sac. Non, au nom de ce qu’elle nomme avec emphase la « convergence des luttes », elle fait bien plus et bien pire !

C’est ainsi qu’en ce moment on peut voir les agitateurs trotskistes et anarchistes s’investir en force dans les établissements scolaires et universitaires, où ils s’emploient à susciter des troubles, à inciter les élèves, sous de très fallacieux prétextes qui masquent mal les mobiles réels et très terre-à-terre que sont l’envie de sécher les cours et le plaisir de foutre le bazar, à se détourner de leurs études ! Quelle hypocrisie ! On feint d’être mû par le souci d’améliorer l’école, par l’intérêt qu’on affirme porter à l’avenir de la jeunesse scolarisée, alors que sciemment, cet avenir, on le compromet, cette école déjà bien dégradée, on la dégrade encore un peu plus !

Or, sans préjuger du bulletin que chaque militant du mouvement des gilets jaunes a pu déposer dans l’urne lors des dernières Présidentielles, que ce soit un bulletin pour Le Pen, pour Mélenchon, voire pour Macron (sans parler bien sûr de ceux très nombreux qui, trop dégoûtés, ont préférés s’abstenir), on peut constater que ce qu’ils entonnent à tout bout de champs, nos braves gilets jaunes, ce n’est pas l’Internationale mais bien la Marseillaise, ce qu’ils brandissent ce ne sont pas des drapeaux rouges ou noirs mais des drapeaux tricolores ou aux couleurs de leur province, Bretagne, Occitanie, Pays basque, etc.

Car les gilets jaunes, c’est le peuple gaulois en colère qui se dresse pour crier : « Vous ne voulez pas nous voir mais on est là ! » C’est la France « périphérique », la France oubliée, celle des campagnes et des petites villes, exaspérée par les décennies de mauvais traitements et de mépris hautain que lui ont réservées les élites des métropoles mondialisées, qui soudain s’insurge et réclame bruyamment l’attention. Et voilà les gens de la presse et des médias aux ordres surpris. Eux qui, hier encore, avaient si vite fait de les traiter de ploucs, de beaufs et de franchouillards, les voilà qui s’étonnent aujourd’hui de constater l’étendue du profond rejet et de la franche détestation que tous ces gens-là leur vouent.

Parodiant la formule célèbre qu’en 1789 l’abbé Sieyès appliquait au Tiers-Etat, l’on pourrait aujourd’hui demander : « Qu’est-ce que les gilets jaunes ? Tout. Qu’ont-ils été jusqu’à présent dans l’ordre politique ? Rien. Que demandent-ils ? À y devenir quelque chose. »
 
André Pouchet
Lu 1023 fois



1.Posté par Ma France le 13/12/2018 10:39

Elle tient l'avenir serrée dans ses mains fines , celle dont monsieur Thiers a dit qu'on la fusille .

2.Posté par Réunionnaise le 13/12/2018 13:47 (depuis mobile)

Un pantin aux ordres de Bruxelles. Rien de plus.

3.Posté par Saucratès le 13/12/2018 17:16

Je ne partage pas l'idée développée dans ce courrier des lecteurs de diaboliser l'extrême gauche, les soit-disant anarchistres trotskistes, qui seraient en train de noyauter, susciter des troubles dans les manifestations à Paris ou dans les lycées. C'est la thèse défendue par tous les gouvernements de droite, au moins depuis Sarkozy, et par le gouvernement Macron/Philippe, et je n'y adhère pas, je n'y crois pas. C'est faire le jeu de Macron que de défendre cette idée.

Les groupes anarcho-trotskistes ou d'ultra-gauche ont le même droit que les gilets jaunes de se révolter et de vouloir contester la politique de Macron et son mépris pour le peuple. Il n'y a pas de passeport spécial gilets jaunes, disant qui est gilets jaunes et qui ne l'est pas.

De même pour les lycéens et pour les étudiants. Ils n'ont nul besoin d'agitateurs trotskistes pour être contre le gouvernement et pour se mobiliser. Ils ont suffisamment de raisons à eux. Evidemment, il y a des étudiants trotskistes qui savent emporter l'adhésion, des idées dans des groupes. Mais cette colère préexiste.

Je ne suis pas en train de dire qu'il n'y a pas de manipulation des uns et des autres dans ce mouvement. Bien sûr que non. Mais ce gouvernement a réussi à condenser contre lui une forte majorité de contestataires. Ce n'est que le résultat d'une politique. L'avenir nous dira si cette contestation va perdurer ou si elle va s'éteindre.

Je trouve que ce courrier est bien trop favorable à la position du gouvernement, à mon humble avis. Personnellement, je trouve la prestation du président de la république bien nulle, uniquement apte à embraser encore plus la situation. Saucratès

4.Posté par Jean Le Monstre le 13/12/2018 19:33

MICRO MACRON n’est qu’un MACRO ESCROC.
Il tient des discours pour vous emberlificoter.
Il fait en sorte de créer le chaos entre vous.
Il fait en sorte de créer la haine entre vous.
Comme ça, il détourne votre attention de ce qu’il fait.
Vous n’êtes que des consommateurs pour lui.
Tandis que lui,
il poursuit la construction d’un parfait capitalisme, qui ne concerne que 0,1 % de la population,
les MAITRES, dont il fait évidemment partie.

5.Posté par A mon avis le 13/12/2018 19:48

Vous expliquez vous même le but de ce pacte de l'immigration :

« pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières »
C'est quoi des migrations sùres, ordonnées ?
Ce sont des migrations qui ne se font pas aux mains de passeurs et qui ne finissent pas au fond de la mer. Comment ne pas être d'accord avec ce principe ?

C'est quoi des migrations régulières ?
Ce sont des migrations qui s'effectuent dans la régularité, dans le respect des règlements, et notamment le respect des droits humains pour les migrants;
Comment ne pas être d'accord avec ce principe ?

Belle brochette de pays qui refusent de signer cette charte :
(la Hongrie, l’Italie, la Bulgarie, la Slovaquie, le Tchéquie, la Pologne, l’Autriche), aussi bien que dans le reste du monde (par exemple, Israël, la Suisse, l’Australie, les Etats-Unis, la Russie, le Brésil)

Tous les pays gouvernés par des populistes dont certains à tendance nettement fascisante !

6.Posté par A mon avis le 13/12/2018 19:54

Votre diatribe contre la gauche, l'extrême gauche, les black blocs, les trotskistes .... c'est du copié/collé de discours pêchés sur les sites des groupuscules d'extrême droite où vous puisez votre inspiration !

7.Posté par Alain. NIVET le 14/12/2018 04:47

Très bonne analyse, André Pouchet. Vous aurez remarqué que sur ce site, il y a un nid de Gauchistes et qui sont dans le déni total. Des foies jaunes qui, comme certains éditorialistes, ont voulu faire porter la responsabilité des événements des Champs' à la Droite. Or,il a bien été démontré que les graffitis sur l'Arc de Triomphe venaient bien de l'ultra-Gauche. L'occasion était trop belle pour le gouvernement et les journaleux de diaboliser Marine. Il est vrai, que dans cette affaire, elle s'en sort plutôt bien, et représente donc un danger car dans l'opposition.

A.N.

8.Posté par Michèle le 14/12/2018 15:35

Excellent article, littéraire et fluide...

Juste une remarque : où avez-vous vu des yeux de velours ?
Moi j'ai vu des yeux de fer !
Il m'a fait penser à un robot, au transhumanisme : on lui aurait mis de faux yeux sans expression.
En tout cas il avait des lentilles ou quelque chose qui l'empêchait de cligner des yeux.

Mais sur le plan théâtral, c'était parfait ! Remarquable ! Les phrases suivaient une belle mélodie charmeuse ou envolée, parfois faussement passionnée ; les mêmes expressions revenaient chaque fois prononcées sur un ton différent... C'est tout l'art du théâtre, ma vieille prof de "déclamation" (si !) aurait adoré....

Quel dommage qu'il ne soit pas resté comédien !

9.Posté par marde le 15/12/2018 11:32

Si le gourou vous a convaincu, moi, pas

10.Posté par André Pouchet le 15/12/2018 11:54

Je ne dissimulerai pas que je trouve plus agréable de recevoir des compliments, a fortiori venant d'une personne qui me semble avoir fort bon goût (merci à Michèle !), que d'essuyer les remarques acrimonieuses de commentateurs grincheux et un tantinet mesquins.

Mesquin pour mesquin, je me permettrai tout d’abord de signaler à M. Saucratès qu'on ne doit pas, comme il le fait, écrire « soit-disant » (ce qui, en effet, n'a aucun sens) mais « soi-disant » (= disant de soi-même) !

M. Saucratès me semble, par ailleurs, avoir quelques problèmes avec la lecture puisqu'il a réussi à voir dans mon courrier, pourtant si sévère envers la comédie que nous a jouée Macron lors de son allocution télévisée, un texte « favorable à la position du gouvernement » ! Cher ami, je ne saurai donc trop vous conseiller de me relire plus attentivement ou alors de vous acheter de nouvelles lunettes.

Plus grave, me semble-t-il, ce grand démocrate m’accuse de vouloir, de manière totalement anti-démocratique, priver ces pauvres trotskistes du « droit » d’agiter les lycéens afin de détourner ceux-ci de ce qui devrait pourtant être leur principale préoccupation : se consacrer sérieusement à leurs études.

Son compère, M. A-mon-avis, (que j’ai déjà rencontré sur ce site ; j’ai notamment appris qu’il était un grand admirateur de Cohn-Bendit), éprouve, lui aussi, de coupables faiblesses envers ces trotskistes que je me suis permis d’odieusement stigmatiser. Il m’accuse d’aller servilement recopier sur des sites d’extrême-droite la matière de mon argumentation contre eux : « c'est du copié/collé de discours pêchés sur les sites des groupuscules d'extrême droite où vous puisez votre inspiration ! »

Une telle accusation, que l’on pourrait taxer de « complotiste », me fait injure. Apprenez que je n’ai nul besoin d’aller quêter où que ce soit des ragots sur ce sujet, car le trotskysme, cher ami, je l’ai connu et pratiqué de l’intérieur, et ce pendant plusieurs années. Concernant cette variété du marxisme-léninisme, variété en fait tout aussi totalitaire et sanguinaire que ses cousines, stalinienne, maoïste, polpotiste, castriste ou guévariste, je puis donc vous assurer que j’en connais un sacré rayon !

Je n’ai pas envie de me lancer dans des polémiques, aussi inutiles qu’interminables, avec A-mon-avis sur la question du pacte de Marrakech. Je me contenterai donc de lui faire deux petites remarques :

1) Les migrations sûres, ce sont celles qui se font avec l’accord du pays qui choisit d’accepter de recevoir le migrant. Les autres, les migrations illégales, sont inévitablement dangereuses car elles placent les malheureux qui s’y risquent, appâtés par les gesticulations d’ONG irresponsables ayant en fait partie liée avec les passeurs sans foi ni loi qui tirent leur profit de cette nouvelle traite des nègres. La seule attitude véritablement humanitaire, la seule attitude en mesure de préserver des vies, c’est celle d’un pays comme l’Australie qui, en renvoyant systématiquement les immigrants illégaux d’où ils viennent, dissuade ceux qui seraient tentés de les imiter, de se lancer à leur tour dans de périlleuses traversées où ils pourraient laisser leur vie.

2) Ne voyez-vous pas qu’il y a de votre part quelque ridicule à présenter des pays comme la Suisse, l’Australie, l’Autriche, les Etats-Unis ou Israël, comme des pays « à tendance nettement fascisante » ?

11.Posté par A mon avis le 15/12/2018 20:04

@ 10 Posté par André Pouchet : ancien trotskiste dites vous? Vous aimez les extrêmes ! Vous avez simplement changé de bord !

Il est de bon ton dans les droites françaises de critiquer ce pacte de Marrakech : Je vous invite à lire un article intéressant sur ce sujet en dernière page de Canard enchaîné : " Droite mensongère - Le Marrakech express du complotisme "

Par ailleurs, vous m'avez mal lu :
A propos des pays que vous citez et qui ont refusé de signer le pacte de Marrakech, j'ai dit
"Tous les pays gouvernés par des populistes dont certains à tendance nettement fascisante ! "

12.Posté par André Pouchet le 16/12/2018 17:14

Cher M. A-mon-avis, vous voudriez, c’est un raccourci bien commode mais quand même un peu rapide, que j’eusse basculé d’un extrémisme dans un autre. C’est bien connu n’est-ce pas, les extrêmes se touchent ! Pourtant rien de plus faux ! Si j’ai effectivement baigné pendant ma jeunesse dans l’extrémisme totalitaire, cela est indéniable et je n’en disconviendrais pas, les positions qui sont aujourd’hui les miennes non plus rien d’extrémiste. Ou il faudrait alors que vous considéreriez qu’être un patriote français, attaché à la sauvegarde de l’identité de son pays, se réclamant de l’héritage politique du Général de Gaule, refusant la mondialisation libérale qui mène la France à la ruine et son peuple excédé à la révolte (ce que l’on voit aujourd’hui de façon éclatante avec le magnifique mouvement des gilets jaunes), suffirait à faire de moi une sorte de fasciste, voire un abominable nazi. J’espère que vous n’en êtes pas là, que les partis-pris idéologiques qui semblent être les vôtres ne vous emmènent pas jusqu’à une telle extrémité. Si malgré tout cela était, votre cas serait hélas assez grave !

Je maintiens, par ailleurs, que votre caractérisation des pays ayant, selon moi à juste titre, refusé de cautionner le douteux pacte de Marrakech comme étant de « tendance nettement fascisante » n’est absolument pas recevable. C’est là une caractérisation qui n’a aucun caractère scientifique et relève entièrement d’une exagération polémique reposant sur un manichéisme grossier. Le prétendu « antifascisme » fut, ne l’oubliez pas, fabriqué avant-guerre par les agents du Kominterm pour manipuler l’intelligentsia des pays occidentaux et mettre celle-ci au service des intérêts d’état de l’URSS ; cette exagération polémique fallacieuse a continué d’être utilisée sans vergogne par la gauche pour tenter de disqualifier ceux qu’elle n’aimait pas. Songez que, s’il avait fallu croire tous ces braves gens, De Gaulle lui-même aurait dû être catalogué comme fasciste !

En vous autorisant à qualifier de « fascisants » certains régimes politiques d’aujourd’hui qui vous défrisent, vous faites en effet bien peu de cas de ce qui, pour tous les politologues et historiens sérieux, définit le régime instauré par Mussolini (ou les régimes similaires qu’ont installés, dans d’autres pays, les émules de celui-ci) : mise en place d’un parti unique tout puissant, embrigadement des différents secteurs de la population, en particulier de la jeunesse, dans des organisations de type paramilitaires, avec uniformes, oriflammes et défilés spectaculaires, suppression de toute presse indépendante et remplacement de celle-ci par une presse étroitement soumise aux directives du Duce (ou des autres autocrates de la même farine). Ce sont d’ailleurs des traits structurels que ces régimes fascistes ou fascisants ont partagé à peu près entièrement avec les régimes communistes !

Or tout cela que je viens de décrire sommairement est absent de tous les pays mentionnés ici, lesquels sont tous des pays démocratiques gouvernés par des hommes qui ont tous accédé au pouvoir à l’issue d’élections libres et au terme d’une compétition ouverte à laquelle ont été très normalement appelés à concourir d’autres partis concurrents.

J’ai bien l’honneur. Ce n’est qu’un début continuons le combat !

13.Posté par Alain. NIVET le 16/12/2018 17:16

11 ) A mon avis, je ne me permettrais pas de vous répondre en lieu et place de André Pouchet. Il saura le faire si telle est sa volonté. Mais puisque ce site est ouvert à tous, je ferai quelques remarques:
Si A.P. a embrassé les idées Trotskistes dans sa prime jeunesse, comme cela est arrivé à bon nombre, il a eu l'intelligence de reconnaître que son choix primaire n'était pas celui qui lui convenait. Cela arrive à beaucoup de jeunes entrant dans la vie politique. Bon nombre de soixante huitards , sauf vous, ont bifurqué. Non, ils n'ont pas changé de bord, ils se sont trompés ou ont été abusés.
Nombreux ont été les pays qui ont refusé de signer le pacte de Marrakech, même, si certains sont à tendance fascisante, tous ne le sont pas. Il y a donc bien une convergence d'idée. Pour rappel, Macron l'a adopté en Missouk alors qu'il aurait du faire l'objet d'une consultation nationale.

A.N.

14.Posté par A mon avis le 16/12/2018 22:45

@ 12.Posté par André Pouchet
@ 13.Posté par Alain. NIVET
Je vous laisse à vos idoles que sont Trump, Bolsonaro, Salvini, Netanyahou, Orban, Morawiecki etc ....

15.Posté par Alain. NIVET le 17/12/2018 02:35

14) A mon avis je vous laisse votre choix de vénérer Kim Jung un, Staline et autres dictateurs de votre Gauche destructrice, c'est votre choix. Vous persévérez , c'est votre droit. Mais rien ne vous autorise à parler de nos "idoles". Vous n'en savez rien. Pure bêtise et méchanceté. Ce qui vous gêne, Monsieur , c'est que André Pouchet et moi-même sommes en harmonie avec nos idées, et n'hésitons pas à les dires. Ce qui n'est pas votre cas.

A.N.

16.Posté par A mon avis le 17/12/2018 16:57

@ 15.Posté par Alain. NIVET : vous écrivez :
"c'est que André Pouchet et moi-même sommes en harmonie avec nos idées"

Mais à vous lire, ça ne fait aucun doute ! Ah !...Ah !...Ah !...

Au fait, j'ai oublié Poutine dans la liste de vos idoles !

17.Posté par Alain. NIVET le 17/12/2018 19:31

16) A mon Avis, pourquoi contestez-vous mon adhésion aux thèses de André Pouchet ? De quel Droit, qui êtes vous pour diaboliser tout ce qui ne vient pas des Pieds Nickelés,seuls détenteurs du savoir sur ce site et gardiens de la couillonisse , leur chasse gardée ? Que vient faire Poutine dans une liste qui n'existe pas ? Vous gesticulez par maladie mentale. IL VOUS FAUT trouver une réponse à tout prix, de peur maladive d'être ridicule ! Une fierté mal placée.. Mais les commentateurs sensés ont compris depuis bien longtemps que vous étiez dérangé du bocal. A chaque fois que vous ouvrez votre claque m........, c'est pour confirmer ce que tout le monde sait déjà : "dérangé le bonhomme";

A.N.

18.Posté par A mon avis le 17/12/2018 23:20

@ 17.Posté par Alain. NIVET
Et voilà !
Mon pauvre Nivet, vous en arrivez aux insultes !

Ah!... Ah!... Ah!... Ah!... Ah!...

Vous êtes vraiment ridicule !

Joyeux Noël en rêvant à vos idoles populistes voire fascisantes ! 🎅🎅🎅🎅🎅🎅

19.Posté par Alain. NIVET le 18/12/2018 01:43

18)A mon avis, vous avez un rire crispé, nerveux; On sent que vous disjonctez. Deux pilules de Fépalcon 500mg et vous irez mieux.

A.N.

20.Posté par la lèpre le 18/12/2018 09:34

Résignez vous M Nivet ! Vous ne pouvez rien contre ceux qui aboient au commandement..Ils ont été l'objet d'un long dressage . Le réflexe est là depuis longtemps : Dites Trump ,Salvini , Putin ou Lepen et vous aurez un beau concert d'abois ., Faute de cervelle ces braves gens ont du poumon .

21.Posté par Alain. NIVET le 18/12/2018 11:22

20) la lèpre. Merci de votre conseil. Vous n'êtes pas le premier sur ce site à me donner ce genre de conseil.
Mon caractère et mes origines font que je je suis très réactif épidermique. Cela ne me prend que peu de temps à répondre à ces gens LA ! Et puis, vous savez, avec le temps, les nuisibles, on les éradique......

Cordialement
A.N.

22.Posté par A mon avis le 18/12/2018 13:46

@ 20.Posté par la lèpre
Votre pseudo vous va comme un gant !
Ah!... Ah!... Ah!.
🎅🎅🎅

23.Posté par JORI le 18/12/2018 21:44

21.Posté par Alain. NIVET le 18/12/2018 11:22
"Cela ne me prend que peu de temps à répondre à ces gens LA !", comment pouvez vous prétendre cela alors que cela fait des mois que vous n'osez pas me répondre directement!!. C'est vrai, vous choisissez vos contradicteurs à qui vous répondrez et je ne fais pas partie de ceux là!!. Alors le "réactif épidermique", n'est que sélectif.

24.Posté par André Pouchet le 19/12/2018 12:45

M. A-mon-avis, jetant en passant un œil distrait sur votre petite chamaillerie avec M. Nivet, un petit jeu de rôles dont vous êtes apparemment coutumiers et auquel, l’un et l’autre, vous semblez vous complaire (je ne vous critique pas ; chacun est parfaitement libre d’occuper ses loisirs et de se distraire comme il l’entend !), j’ai constaté que vous vous permettiez de me prêter des « idoles » dont vous êtes même allé jusqu’à fournir la liste !

Eh bien, cher monsieur, j’ai le regret de vous faire savoir que, durablement vacciné par mon fanatisme d’autrefois, celui de l’époque aujourd’hui honnie par moi où, sur les autels du Progressisme et de la Révolution, je brûlais pieusement de l’encens devant les sacrosaintes figures de Marx, d’Engels, de Lénine et de Trotski, les prophètes géniaux sous la plume inspirée desquels nous était révélée la Vérité vraie, les indications infaillibles qui permettraient à l’Humanité souffrante de se tracer un chemin victorieux vers les lendemains qui chantent, j’essaie désormais de me garder de tout comportement idolâtre.

Parmi les souvenirs les plus honteux qui hantent aujourd’hui ma mémoire, il y a notamment celui d’avoir organisé, dans la ville de banlieue où je militais alors, une fête destinée à célébrer cette double victoire : l’entrée des Khmers rouges à Phnom-Penh (17 avril 1975) et celle du Viêt-Cong à Saïgon (30 avril 1975). C’est là quelque chose qui jouera un rôle décisif dans le lent processus de « déradicalisation » que j’ai ensuite suivi…

En 2016, lors d’un voyage touristique en Indochine, j’ai pu, à Phnom-Penh, visiter le centre de torture de Tuol Seng (lieu terrible auquel Rithy Panh a consacré un film : « S 21, la Machine de mort khmère rouge », document bouleversant que je ne saurais trop vous conseiller). Là, en pénétrant dans cet ancien lycée qui a été conservé tel que l’ont laissé à leur départ précipité les très zélés promoteurs du paradis communiste, j’ai passé en revue, affichés sur les murs, des centaines de portraits photographiques, ceux des malheureux qui sont un jour entrés dans cet enfer régenté d’une main de fer par le sinistre Duch et qui n’en sont ressortis, une fois leur dossier bouclé et soigneusement dactylographié, que pour être abattus d’un expéditif coup de gourdin dans la nuque.

J’avais la pénible impression que les regards sévères de tous ces martyrs me fixaient. Certes, je ne les avais pas torturés de ma propre main mais n’avais-je pas été, d’une certaine façon, l’involontaire complice de leurs tortionnaires ? Il y avait là, notamment, le visage, devenu aujourd’hui iconique, de Hout Bophana, une belle jeune fille de vingt-cinq ans qui, sous prétexte d’obtenir d’elle qu’elle consentît à signer des aveux totalement mensongers et même abracadabrants, a été atrocement torturée pendant des mois entiers avant d’être exécutée (http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/973/files/2012/12/Bophana.jpg).

Mais venons-en à votre accusation de vénérer des « idoles ». Parmi mes prétendues « idoles », vous citez bien sûr, Victor Orban, le dirigeant politique triomphalement réélu à plusieurs reprises par le peuple hongrois. J’ai effectivement beaucoup de respect pour cet homme courageux qui, appuyé par ses pairs, les autres dirigeants des pays du groupe de Visegrad (Pologne, Tchéquie et Slovaquie), a très sagement décidé de préserver l’Europe centrale du déferlement migratoire actuellement en cours, en faisant fermement respecter, conformément au droit européen en vigueur, l’étanchéité des frontières de l’espace Schengen.

N’oublions pas que ces peuples d’Europe centrale ont gardé un très douloureux souvenir du joug soviétique, lequel, il n’y a pas si longtemps de cela, pesait très lourdement sur leurs épaules. Aussi n’est-il pas étonnant que ceux-ci, après avoir été - ô combien ! – échaudés par l’oppression qu’ils ont eu à subir de leur grand voisin de l’est, se montrent aujourd’hui circonspects et méfiants envers toutes les tentatives venues de l’ouest empiéter sur leur souveraineté reconquise et refusent énergiquement de se laisser enfermer par l’Union européenne dans un carcan bruxellois trop rigide.

Par ailleurs, ils voient aussi fort bien tous les lourds inconvénients et même les mortels dangers que représentent pour le peuple français les millions de musulmans que, depuis 40 ans et contre notre volonté, nos dirigeants ont encouragés à s’installer chez nous. Si on ne les avait pas laissés faire, ces dirigeants irresponsables, nous n’en serions pas là aujourd’hui, contraints d’héberger sur notre sol des milliers de musulmans radicalisés qui, comme celui qui vient de frapper à Strasbourg, sont susceptibles à tout moment de passer à l’acte. Que les Hongrois, les Polonais et les autres veuillent se préserver d’une telle menace, cela n’est guère étonnant. Comment pourrait-on le leur reprocher ? C’est en effet bien leur droit, cela n’a, de leur part, rien de « fascisant » et, pour ma part, je les approuve totalement.

Vous mentionnez aussi, bien sûr, Mateo Salvini, la nouvelle cible des médias du système, lesquels hésitent envers lui entre deux attitudes. Soit, ils décident de nous le présenter comme un bouffon plus ou moins débile et irresponsable dont il serait de bon ton de se gausser bruyamment, soit, dans le but de le camper pour nos yeux effarés en repoussant épouvantail, ils décident de le costumer en apprenti dictateur, émule servile de Mussolini ! Là encore, sans que pour autant je fasse de lui une idole, je reconnais volontiers que ce personnage assez extraverti et très exubérant a d’ores et déjà accompli d’excellentes choses pour son pays et pour l’Europe tout entière.

Son bilan humanitaire, si l’on veut bien y regarder de plus près, est en fait remarquable. Une poignée d’ONG, auxquelles les médias immigrationnistes faisaient une publicité très complaisante, avaient pris l’habitude d’aller patrouiller au large des côtes libyennes afin d’y récupérer des migrants en difficulté qu’ils venaient ensuite débarquer à Lampedusa ou sur un point quelconque de la côte italienne. Or, bien souvent, on a fini par s’en est rendre compte, ces ONG étaient en fait les complices des passeurs libyens, ces véritables négriers exploitant sans vergogne la misère humaine, passeurs libyens avec lesquels, afin de prendre livraison de leur « marchandise » humaine, lesdites ONG prenaient par avance rendez-vous en pleine mer ! Depuis que Salvini a interdit aux navires affrétés par ces ONG aux pratiques si douteuses de fréquenter les ports italiens, la route de la Méditerranée centrale est fermée (c’est désormais vers l’Espagne que se tournent les migrants illégaux), ce qui a pour conséquence très bénéfique d’épargner des centaines de vies, lesquelles auraient pu autrement disparaître tragiquement dans les flots !

Orban et ses alliés, en particulier polonais, renforcés par l’appui que leur ont ensuite apporté le gouvernement autrichien, puis le gouvernement italien, représentent aujourd’hui en Europe, face à la désastreuse politique de laisser-faire prônée et mise en en œuvre par Merkel et Macron, un salutaire pôle de résistance appelé encore à se renforcer grâce à la montée sur l’ensemble du continent, de la Suède à l’Espagne en passant par la France, de partis dits « populistes ». On peut espérer que demain, par exemple à l’issue des prochaines élections européennes, la vapeur pourra enfin être renversée.

A l’égard de Donald Trump, j’éprouve des sentiments plus ambivalents. Je ne cacherai pas que son élection m’avais heureusement surpris tant, comme tout le monde, je m’attendais à la victoire annoncée de la candidate soutenue par Wall Street. J’ai même ressenti une vraie jouissance à contempler les mines fort déconfites de tous les représentants de notre caste médiatique, lesquels avaient fait de Trump leur tête de turc favorie. Cependant, deux ans s’étant depuis écoulés, je constate que le bilan du président américain est, comme on dit, « contrasté ».

D’un côté une action qui, sur le plan intérieur, quoi qu’on en dise ici, donne apparemment toute satisfaction aux citoyens américains qui l’ont élu : l’industrie nationale qui se trouve mieux défendue contre une concurrence internationale, notamment de la part de la Chine, très agressive, le chômage qui a régressé de façon très sensible, l’immigration illégale venue du sud qui a été efficacement contenue conformément aux promesses faites aux électeurs.

De l’autre côté, sur le plan international (et après tout, moi qui ne suis pas américain, n’est-ce pas ce qui me concerne au premier chef ?), Trump a montré qu’il n’avait nullement rompu avec la politique américaine traditionnelle, une politique que certains qualifieront d’impérialiste, en tout cas une politique de grande puissance, injuste et dangereuse pour la paix mondiale : une politique stupidement provocatrice envers l’Iran (laquelle, loin de provoquer une défiance accrue du peuple persan envers le régime des mollahs, ne peut que conduire les citoyens iraniens à resserrer les rangs autour de leur gouvernement, tout illégitime que soit ce dernier), une étroite compromission avec l’actuel gouvernement belliciste israélien et surtout avec la dictature sanguinaire au pouvoir en Arabie Saoudite, laquelle met impunément, et ce depuis plusieurs années, le Yémen à feu et à sang.

Quant au futur président brésilien Bolsonaro, que les journaux nous présentent comme un nouveau Trump, je le jugerai sur pièces en temps utile ; j’attendrai en effet de le voir à l’œuvre avant de m’autoriser à en dire quoi que ce soit.

J’allais oublier de parler de Poutine, ce que vous seriez certainement venu me reprocher. Le nouveau tsar, c’est l’évidence, n’est pas un très grand démocrate. Encore que comparé à Xi Jinping, l’autocrate absolu aujourd’hui placé en Chine au sommet de la pyramide du pouvoir, c’est un gentil petit garçon ! La Chine cumule en effet les avantages des deux systèmes, elle a réussi cet incroyable exploit de combiner, sur le plan politique, la dictature implacable du parti communiste avec, sur le plan économique, l’exploitation capitaliste la plus éhontée et la moins encadrée (en effet, dans ce pays théoriquement marxiste, il n’existe pas de véritables syndicats ouvriers !) Quant à Poutine, personne ne peut prétendre qu’il ne bénéficie, de la part du peuple russe, d’un très large soutien. Surtout, avec Poutine aux commandes, l’action de la Russie sur le plan international, contrecarrant habilement les comportements totalement inconséquents et irresponsables des Européens et des Américains, a contribué très efficacement à vider l’abcès qui, de façon extrêmement dangereuse, purulait en Syrie et dans tout le Proche-Orient.

Vous voyez que, pour ma part, je me soucie d’examiner les choses précisément et au cas par cas. J’espère que vous me rendrez sur ce point justice. Vous voyez que je me garde de mettre paresseusement tout le monde dans le même sac et que je m’efforce au contraire d’examiner les choses et les événements de façon nuancée et sans me laisser influencer par des préjugés idéologiques. Mais peut-on attendre, de la part de quelqu’un comme vous qui affiche sa préférence pour les caractérisations « en bloc » et les analyses « à l’emporte-pièce », tant soit peu de nuance ?

25.Posté par la lèpre le 19/12/2018 15:35

je vous ferai tres respectueusement remarquer, Monsieur Amonavis ,que c'est votre chef de bande ,président Macron, qui a traité de LéPREUX tous ceux qui répugnaient à séoir sur son orbite . Ce faisant ,Président Macron ne faisait pas mieux que honorable Staline qui traitait les opposants de' 'vipères lubrique '' avant de les envoyer direct au goulag de Sibérie à moins de les exécuter ,vite fait', d'une balle dans la nuque dans la sinistre Loubianka de Moscou . Que Dieu préserve les Russes . Président Poutine n'est pas un soviétique . Si les Gilets Jaunes sont aussi des lépreux ,je resterai lépreux avec eux jusqu'à ce que.... Debout ,les lépreux ,tenez bon

26.Posté par Alain. NIVET le 19/12/2018 16:41

24) André POUCHET; J'adhère souvent à vos thèses. C'est toujours un plaisir de vous lire. Cependant je mets un bémol : "Les petites chamailleries" A mon avis / Nivet, dont nous serions coutumiers et dans lesquelles nous nous complaisons !
Oh Non ! Pas vous, A.P ! Dans le style, vous n'êtes pas mal non plu. Votre texte est long comme un soutenance de doctorat, suivi de 3 énormes pavés..........
Bien sûr, je vous titille, André Pouchet.

Cordialement,
4A.N.

27.Posté par André Pouchet le 20/12/2018 11:05

Il ne faut pas vous vexer M. Nivet.

Simplement, je trouve qu'échanger ce genre d'amabilités avec vos contradicteurs, cela n'apporte pas grand chose, ni à vous, ni à eux, ni à personne en fait.

Cordialement.

28.Posté par Alain. NIVET le 20/12/2018 13:04

27) André Pouchet, sachez bien que je me passerai bien de répondre à ces..............!
Mais leur acharnement charognard m'est intolérable. Un tel déploiement de bêtise, de méchanceté ,d'ignorance, de lâcheté, hélas, ne me laisse pas indifférent. Et comme j'ai un peu de vocabulaire et que j'aime la subtilité de la langue française qui permet une belle gymnastique verbale, oui, il est vrai , j'ai un plaisir malin à répliquer.

OUI, André Pouchet, j'aimerais tellement ne pas perdre de temps à répondre à ces gens là. Fort heureusement pour moi, j'ai d'autres forums d'expression où le respect et la réflexion priment.

Bien cordialement,
A.N.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie