MENU ZINFOS
National

Macron: "Certains parlent au nom du peuple et ne sont que les porte-voix d'une foule haineuse"


Dans un contexte social tendu, et avec le retour en lumière d'Alexandre Benalla, les traditionnels voeux du président de la République étaient particulièrement attendus.
Emmanuel Macron s'est montré déterminé à poursuivre sa politique, avec des mots très durs pour le mouvement des Gilets Jaunes.

Par B.A - Publié le Mardi 1 Janvier 2019 à 08:51 | Lu 1234 fois

Cette fois, pas de problème d'éclairage ou de cadrage approximatif, c'est en pleine lumière et debout qu'Emmanuel Macron s'est adressé hier soir aux Français.

Un discours très attendu, comme une réponse aux milliers de Gilets Jaunes qui manifestent inlassablement, réclamant un changement radical de gouvernance. Il n'a jamais cité les Gilets Jaunes, mais son discours était clairement axé sur ce qu'il a appelé "de grands déchirements", reconnaissant qu'"une colère a éclaté, qui venait de loin".

Le président a tout d'abord fait l'éloge des réformes qu'il met en place, assurant qu'elles vont améliorer le fonctionnement des hôpitaux, du travail, du chemin de fer et de l'enseignement. Autant de réformes que de contestations au sein des corps de métiers évoqués par le chef de l'Etat, en préambule de son discours enregistré quelques heures avant sa diffusion. Pour autant, Emmanuel Macron l'affirme, le gouvernement doit poursuivre le travail amorcé, et réviser notamment l'indemnisation du chômage, afin "d'inciter à une reprise plus rapide du travail".

Quant aux raisons de la colère exprimée depuis maintenant près de deux mois, Emmanuel Macron explique qu'elle est due à un sentiment d'injustice, d'insécurité culturelle liée à la mondialisation, à la complexité d'un "système administratif manquant de bienveillance". Il évoque un "malaise en occident", précisant que l'ordre international hérité de la fin de la seconde guerre mondiale est "remis en cause par de nouvelles puissances et malmené par certains de nos alliés". Emmanuel Macron prédit la fin du "capitalisme néolibéral et financier trop souvent guidé par le court terme et l'avidité de quelques uns". Il estime que la France a un rôle a jouer dans  la construction d'un "nouveau monde".

Le président de la République a émis trois voeux pour 2019: la vérité, la dignité, l'espoir.

La vérité: Emmanuel Macron exhorte les Français à se confronter au réel, fustigeant au passage les rumeurs et manipulations diverses, en référence à la loi dite des "fake news", censée empêcher la publication de fausses informations. On se rappelle que le chef de l'Etat a signé, quelques jours avant le début du mouvement social, un accord avec le patron de Facebook Mark Zuckerberg. Il s'agit de la mise en place d’un groupe de travail commun avec Facebook, dans lequel des représentants des autorités françaises pourront accéder aux outils, aux méthodes et au personnel du réseau social.

La dignité: Le chef de l'Etat a évoqué le sentiment de déconsidération d'une partie de la population, en particulier les mères célibataires, les agriculteurs et les retraités. En réponse à ce sentiment de déconsidération, Emmanuel Macron propose une meilleure éducation populaire (faisant référence à la réforme du lycée et à Parcoursup) et en appelle au "sens de l'effort et du travail"

"La dignité, c'est aussi le respect", poursuit le président. "J'ai vu ces derniers temps des choses impensables et entendu l'inacceptable. Certains prennent la liberté de parler au nom du peuple, mais lequel, d'où, comment? N'étant en fait que des porte-voix d'une foule haineuse.", ainsi Emmanuel Macron qualifie-t-il les Gilets Jaunes. Avant de préciser "qu'ils (les gilets jaunes, ndlr) s'en prennent aux élus, aux forces de l'ordre, aux journalistes, aux juifs, aux étrangers, aux homosexuels." 

Emmanuel Macron assure que "notre liberté requiert un ordre républicain", il assure que cet ordre "sera assuré sans complaisance". Les manifestants, qualifiés par Emmanuel Macron d'homophobes, xénophobes, antisémites et autres joyeusetés, sont donc prévenus.

L'espoir: Le président voudrait redonner l'espoir au Français. L'espoir d'une nouvelle Europe, d'un avenir commun. Il rappelle à cette occasion l'échéance prochaine des élections européennes, égrenant le programme LREM à venir. Il annonce d'ailleurs qu'il va "proposer un projet européen renouvelé dans les prochaines semaines"., afin, dit-il, d'en finir avec le sentiment d'impuissance. Ainsi est évoqué le projet d'armée européenne, cher au président de la République, mais aussi la justice fiscale, ainsi qu'une "réponse commune aux migrants".

En appelant au patriotisme des Français, Emmanuel Macron a conclu en se disant "fier de notre beau pays, fier de toutes les Françaises et tous les Français", affirmant être "au travail".




1.Posté par GIRONDIN le 01/01/2019 19:12

'''''.....Elysee. 9 JANVIER 2018

Vœux du Président de la République pour l'année 2018..

........ Enfin, sur le plan national, l'année 2018 sera à mes yeux celle de la cohésion de la Nation. Nous nous sommes trop longtemps, trop souvent divisés. Les débats sont nécessaires, les désaccords sont légitimes mais les divisions irréconciliables minent notre pays. Je veux plus de concorde pour la France en 2018. Pour cela, je veux avant toute chose miser sur l'intelligence française car nous avons cela en nous. ......''''''

2.Posté par e-kaf news le 01/01/2019 21:55

EM (Emmanuel Macron) crée son parti EM (En Marche) après avoir rencontré au lycée BA (Brigitte Auzière son professeur ) et AB ( Alexandre Benalla son garde du corps ) ……. fake news ?

3.Posté par Batofou974 le 02/01/2019 06:10

C'est un peu normal, car quand le peuple vous interpelle, vous faites la sourde oreille et pire vous dites "...venez me chercher..". LA république ou l'état c'est PAS vous mais le peuple. Il a bien le droit de crier son indignement face aux injustices, à votre mépris et arrogance. Et vu que tout le monde n' a pas la fibre revendicative, eh bien ces gilets jaunes sont PARFAITS, pour faire entendre la voix du peuple. ET quand après 1 mois vous n'entendez toujours pas, il est juste et normal que le peuple CRIE, donc déclinez ça par "foule haineuse"...Car cette haine c'est VOUS macron 1er qui l'avez installée dans le coeur de la populace ! Monsieur croit qu'après avoir élu par défaut, je dis bien par défaut, il avait tout et tous à la portée de mains. Sommes pas vos cobayes Macron; ...Avant il y avait un studio qui s'appelait "La Voix de Son Maitre", mais ça c'était ...AVANT !

4.Posté par Réveillez vous le 02/01/2019 09:03

Quand on voit sur certain vidéo, les Crs qui font en sortes de bloquer de toute part les gilet jaune ( citoyen, mère de famille travailleur...) et les gazer ensuite comme des animaux...faut pas s'étonné qu'il n y a plus de respect des force de l'ordre et que certain se rebelle ...

et lui a t il respecter la CONSTITUTION ?

Se mec qui nous parle de respect et dignité ...on aura tous entendu ...(Bennalla, vente d 'arme à l'étranger, missile en syrie, non respect de la constitution, le MONSIEUR: " Venez me chercher" , mensonge taxe carbone, représentation à l'étranger....) y en a tellement

5.Posté par des viols de la constitution ou pas ? le 02/01/2019 10:40

4 a t il respecté la CONSTITUTION ? dites vous

Notre Constitution a prévu la nécessité et la possibilité de destituer le chef de l’exécutif. L’article qui traite cette question est l’article 68. Un ancien candidat à la présidentielle a relevé au moins 10 violations de certains articles de la Constitution par l’actuel Président de la République alors qu'il doit au contraire « veiller » à son « respect » en vertu de l’article 5.
Il a constitué un dossier envoyé à chaque député et sénateur pour approbation. Jusqu’ici 1 député LR lui a répondu favorablement.
A noter, on en a peu parlé, qu’une telle démarche en 2016 avait été entreprise contre Hollande dans le quinquennat précédent. Initiée par le député LR Pierre Lellouche elle avait eu notamment l’accord d’Edouard Philippe.

6.Posté par LORHEIN le 02/01/2019 10:46

BOUFON !

7.Posté par ben voyons! le 02/01/2019 11:28

"Certains parlent au nom du peuple et ne sont que les porte-voix d'une foule haineuse" dit il mais lui , il fait quoi, il ne parle qu'aux riches et en leur nom et dit au peuple "fermez là , faites pas chier sinon , on va vous la mettre encore plus profond"
Les plus violents ne sont pas le peuple ni certains représentants certes parfois douteux mais ces gens qui nous gouvernent ( vous me direz , bien fait pour notre gueule , si les gens s'étaient déplacés pour voter au premier tour , le choix entre la peste et le choléra aurait sans doute été différent) qui se servent de l'état au lieu de le servir ...L'ENA est un danger public , école entièrement noyautée par les ultra ( libéraux ou pas) qui ne forme plus des hauts fonctionnaires serviteurs de l'état , comme c'était sa mission à sa création mais des requins!

8.Posté par Fredo974 le 02/01/2019 11:35

POST 6 LORHEIN

Kidi kilé bouffon !

9.Posté par Fredo974 le 02/01/2019 11:35

Vive Macron !

10.Posté par Elle le 02/01/2019 12:11

@ 5.Posté par des viols de la constitution ou pas ? le 02/01/2019 10:40

Et c'est bien la raison pour laquelle il se sent plutôt tranquille de ce côté là ! Entre les béni-oui-oui, les absents chroniques, les courageux de l'intérêt général ...
Espérons qu'après ses vœux remplis d'une bienveillante arrogance envers nous, Nation soumise et si peu digne selon ses critères, il y ait un sursaut d'amour-propre (à défaut de dignité) pour lui répondre en masse sur le sujet de la précarité de son mandat.
Gilets, vestes, robes ou tee-shirts quelle qu'en soit la couleur, le changement c'est maintenant ; pas dans les ronds-points, auprès de nos députés et sénateurs, juste pour leur demander (exiger) qu'ils remplissent leurs obligations et principalement VEILLER A L’INTÉRÊT GÉNÉRAL.

11.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 02/01/2019 12:37

La France a-t-elle vraiment débloqué 40 millions pour le Tchad ...
https://www.liberation.fr/.../la-france-a-t-elle-vraiment-debloque-40-millions-pour-le-t...

Il y a 2 jours - La France a, en effet, prêté 40 millions d'euros au Tchad pour payer les salaires et les retraites des fonctionnaires du pays.
(plus 10 millions de dons)..
..........................................

Nou lé risses......Vive nous......

12.Posté par des erreurs grossières de communication le 02/01/2019 13:52

Tout le monde est loin d’approuver son speech tel Gilles Casanova, consultant en stratégie et communication.
Il nous dit « Il accumule toutes les erreurs possibles avec une rigueur d’horloge ».
Un président digne de ce nom ne parlerait pas comme ça aux Français pour un message de voeux.

Je vais finir par croire Benalla qui sous-entend qu'il est entouré d'incapables.

13.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 02/01/2019 14:11

Macron: "Certains parlent au nom du peuple;;;"
.........................
Il parle de lui ?

14.Posté par Dagober le 02/01/2019 16:24 (depuis mobile)

Rien à foutre de ses voeux, votre démission c'est mon voeu le plus chère pour cette année en politique

15.Posté par Saturation le 02/01/2019 18:47

Ce jeune président pose question...
Rappelons-lui :
- Un acteur n'est pas un homme d'action...
- Un bon acteur peut être un bouffon,
- Un mauvais aussi d'ailleurs.
Où est le vrai chez lui ?
Rappelons lui aussi "qu'on ne sort de ses ambiguïtés qu'à son détriment".
Brigitte et Alexandre lui enseigneront-ils le vademecum classique en 2019 ?

16.Posté par Saturation le 02/01/2019 18:47

Ce jeune président pose question...
Rappelons-lui :
- Un acteur n'est pas un homme d'action...
- Un bon acteur peut être un bouffon,
- Un mauvais aussi d'ailleurs.
Où est le vrai chez lui ?
Rappelons lui aussi "qu'on ne sort de ses ambiguïtés qu'à son détriment".
Brigitte et Alexandre lui enseigneront-ils le vademecum classique en 2019 ?

17.Posté par Veridik le 02/01/2019 20:34 (depuis mobile)

C''est plus Liberté Égalité Fraternité alors ...?

18.Posté par Réveillez vous le 03/01/2019 01:26

@des viols de la constitution ou pas ?

nous sommes bien sur la même longeur d'onde !

19.Posté par JORI le 03/01/2019 18:43 (depuis mobile)

10. Elle.Quels seraient cs viols de la constitution sr lesquels ni LFI, ni le RN n''ont osé sauter dessus pr demander la destitution de macron. Et quel est selon vs la notion "d''intérêt général" que ts ls autres présidents auraient respecter sauf lui

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes