Courrier des lecteurs

Ma solidarité à Jean-Philippe Lutton

Lundi 20 Novembre 2017 - 14:36

Je ne peux pas et je ne veux pas rester silencieux après les attaques et menaces   insidieuses qui ont été proférées à l’encontre de Jean-Philippe Lutton par le clan du Député Thierry Robert. Ces attaques et ces menaces, d’autant plus indignes qu’elles sont couvertes par un élu de la République, sont débordantes de lâcheté. 

Toute la France s’est sentie visée lors des attentats qui ont fait plusieurs morts dans les locaux de Charlie Hebdo. Aujourd’hui, dans notre île, on est à la menace par voie internet. C’est tout aussi grave et inadmissible.

Je veux ici, en toute simplicité, dire ma solidarité à Jean-Philippe Lutton que je ne connais pas personnellement mais qui fait partie de ceux dont le métier est   d’écrire, quitte à ce qu’ils soient poursuivis devant la justice si les propos qu’ils ont tenus sont diffamatoires.
Raymond Lauret
Lu 508 fois



1.Posté par Jules Bénard le 21/11/2017 07:51

Lu et totalement approuvé.

2.Posté par GIRONDIN le 21/11/2017 08:19

Alors là !!!!!!!!!!!!

2 phrases banales= votre indignation.
j'ai dû mal à imaginer votre réaction, s'il s'agissait d'articles quasi quotidien au sujet de ce pauvre écrivain du Jacqou Intime de la Région, Financé par nos impôts, ou i jure son moment ek son papa, sa sœur ou sa femme. Le goulag ? Larmes nucléaire ? 😆


Milé pas + milé pas-, alors Moin aussi

Je veux ici, en toute simplicité, dire ma solidarité à Jean-Philippe Lutton que je ne connais pas personnellement mais qui fait partie de ceux dont le métier est d’écrire, pour 2 000 000 de la région + 4 000 000 d'effacement de dette sociale et fiscale, quitte à ce qu’ils soient poursuivis devant la justice si les propos qu’ils ont tenus sont diffamatoires. Sali avant, nettoie après sauf si c'est un '''journaliste'''


DÉONTOLOGIE
LES CHARTES DU JOURNALISTE
Charte d’éthique professionnelle des journalistes
SNJ, 1918/38/2011

Il s’agit ici de la dernière version de la Charte de déontologie, fondatrice de la profession, adoptée par le Comité national en mars 2011, pour le 93e anniversaire du SNJ.

• Ne touche pas d’argent dans un service public, une institution ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ;
• N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ;
• Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication ;
•....
•.....
•......
• Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge.


Ps j'attends avec impatience votre indignation face au mépris envers un ex journaliste du Journal de l'ile de la Réunion, qui se fait traiter de caniche toutes les semaines dans le Jacqou Intime de la Région . Je peux vous communiquer nom et adresse en cas de nécessité.

3.Posté par 51889 le 21/11/2017 21:24

Sacré Raymond qui reprend à son compte l'antienne de l'excellent et regretté Pierre Dac: "Pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour"

4.Posté par Gérard Jeanneau le 23/11/2017 10:52

Mon brave camarade Raymond, sèche tes larmes de crocodiles.

Le lutin Lutton, comme le grand canard du JIR et l'autre caneton, l'obscur Le Claire, égratigne le clan de Thierry Robert; à son tour il se sent écorché par le clan adverse. C'est de bonne guerre. Manier la satire, la caricature, c'est conforme à notre bonne liberté d'expression. L'un frappe plus fort, à l'autre de redoubler d'effort.

J'assiste à ce spectacle avec la même délectation qu'on avait à l'époque de Cicéron lorsqu'on assistait aux jeux du cirque. A mon tour, je crie : "da panem et circenses".

Personnellement, je ne me prive pas d'entrer dans le camp de Thierry Robert. Et je donne des ti noms gâtés à mes foies jaunes. Je sais de qui je détiens cette succulente inspiration.

Camarade Raymond, ou comprends à moin ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 11:10 Ils nous prennent pour des cons