MENU ZINFOS
Culture

MAQ de Saint-Paul: Le Label désormais recevable qu'un an sur deux


Par Marine Abat - marine.abat@zinfos974.com - Publié le Jeudi 11 Mai 2017 à 07:10 | Lu 1251 fois

De gauche à droite : Florent Brun (Casino de St-Gilles), Yann Vallé (Festival Opus Pocus), Yoland Velleyen (mairie de St-Paul) et Sylvano Tartaglia (Casino de St-Gilles)
De gauche à droite : Florent Brun (Casino de St-Gilles), Yann Vallé (Festival Opus Pocus), Yoland Velleyen (mairie de St-Paul) et Sylvano Tartaglia (Casino de St-Gilles)
De la reconnaissance et un apport financier non-négligeable. C’est ce que représente pour les porteurs de projets artistiques l’obtention du Label MAQ (manifestation artistique de qualité), mis en place par le ministère de la culture et de l'information. Un dispositif qui permet aux casinos d’injecter de l’argent dans l’organisation d’une manifestation (ceux-ci étant dans tous les cas tenus de participer d'une manière ou d'une autre à l'animation culturelle de la ville) et d’obtenir en retour un crédit d’impôt.
 
"Cette année, nous avons décidé avec nos partenaires, d’organiser ce dispositif différemment. Nous avons fait le choix d’un système biennal", explique Yoland Velleyen, premier adjoint au maire de Saint-Paul, lors d’une conférence de presse donnée ce mercredi matin à Saint-Gilles, en présence du nouveau et de l’ancien directeur du Casino de l’Ouest, et de Yann Vallé de Nakiyava (pour le festival Opus Pocus). Le label ne sera donc recevable par un même porteur de projet qu'un an sur deux.
 
"Le but est de permettre plus de diversité dans l'offre culturelle sur Saint-Paul, qu'on ne se prive pas des opportunités. On donne ainsi à plus de porteurs de projet la possibilité d’entrer dans ce dispositif", affirme l’élu, le nombre de projets éligibles chaque année étant limité par le montant de l’enveloppe dédiée aux MAQ.
 
D’autant plus que depuis un récent décret, le Casino a baissé son investissement, au moins provisoirement. "Avant on avait un levier fiscal par un abattement, désormais, c'est un crédit d'impôts. Nous ne connaissons pas encore l’impact. Par prudence, pour ne pas mettre en péril les fonds du Casino, nous avons baissé le montant de l'enveloppe. Il était de 320 000 euros, il est désormais de 120 000 euros", indique à ce sujet Sylvano Tartaglia, l’ancien directeur du Casino, qui laisse désormais sa place à Florent Brun. Ce dernier, venant tout juste d’arriver, se dit d’ailleurs "ravi d'être dans un Casino qui fait des MAQ".

Le Tam-Tam, toujours pas 
 
Yolland Velleyen assure en outre que ce passage à un cadre biennal permettra aux porteurs de projet d’avoir "plus de visibilité". Il souligne : "Cette année, nous en avons deux qui n'étaient pas dans la MAQ l'an dernier". Le festival Total Jazz, qui s'est tenu en avril dernier, et Opus Pocus, qui débutera le 27 juillet prochain.

"C'est la première fois pour Opus Pocus. Nous sommes ravis. C’est un peu d’air", se réjouit Yann Vallé, dont l'événement vient également d’obtenir le prestigieux label international EFFE (Europe For Festival, Festival For Europe). Si le budget alloué par le biais du label MAQ est de 90.000 euros, il indique que l’augmentation réelle, par rapport au budget de l’an passé, atteint la somme de 27.000 euros.

De son côté, le festival Tam-Tam, qui n'a pas bénéficié du label pour 2017, n'aura pas lieu cette année. Mais un focus autour de la marionnette sera organisé, avec des ateliers et des interventions auprès des scolaires, précise la municipalité.




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes