MENU ZINFOS
Social

Lycée Vue-Belle: FO répond aux accusations et demande l'apaisement


La secrétaire générale du SNETAA FO, Marie-Laure Adam, dans un entretien, répond aux accusations du collectif du lycée Vue-Belle, qui prétend que le syndicat instrumentalise le suicide d'une collègue pour nuire au chef d'établissement. Si elle ne souhaitait pas s'exprimer, l'ampleur de la polémique l'a poussée à répondre, afin d'apaiser la situation.

Par Sarah Minatchy - Publié le Mercredi 1 Juillet 2020 à 15:51 | Lu 8947 fois

L'ambiance de travail est particulièrement tendue au lycée Vue-Belle de Saint-Paul, et deux drames ont touché personnel et élèves ces derniers mois, le suicide d'une enseignante et il y a quelques jours, l'accident mortel dans la darse du Port de Noémy, élève du lycée. Une fin d'année scolaire éprouvante pour tous, qui se ponctuait hier par un pot de fin d'année, accompagné d'un appel à la presse du collectif de soutien au proviseur.

Marie-Laure Adam, secrétaire académique du SNETAA-FO, le syndicat d'enseignants en lycées professionnels, a tenu à répondre aux accusations dudit collectif. Après la parution d'un article dans lequel le proviseur du lycée affirmait que les syndicats n'avaient en aucun cas signalé des problèmes de gouvernance, la secrétaire académique rétorque que le syndicat alerte le rectorat depuis un an des méthodes "clivantes et autoritaristes" du proviseur et des risques psycho-sociaux en découlant, soit bien avant le décès de l'enseignante, survenu début mars. 

C'est la famille de l'enseignante qui demande que son décès soit qualifié d'accident de travail, et le syndicat, suite à cette demande, a réclamé l'ouverture d'une enquête CHSCTA: "Il est de notre devoir de syndicat de demander une enquête impartiale du CHSCTA, dès lors qu'une telle demande est faite. En aucun cas nous n'accusons le proviseur, nous voulons que lumière soit faite sur les conditions de travail de notre regrettée collègue", assure Mme Adam.

Le rectorat était au courant des tensions internes, car, le 11 février 2020, son directeur des ressources humaines, M. Sempère, est intervenu au lycée, proposant des entretiens individuels à chaque professeur. C'est le proviseur que le DRH a missionné pour organiser les entretiens. "Tous les collègues n'ont pas reçu le courrier du proviseur, et celui-ci s'est arrangé pour que seuls quelques collègues soient entendus par M. Sempère. Néanmoins, des professeurs ont pu l'alerter, l'un d'entre eux lui affirmant 'Cela va se terminer par un suicide'." , raconte la syndicaliste.

Une pétition de soutien au proviseur circule, mais la syndicaliste précise: "Elle émane de la directrice déléguée à la formation professionnelle et technologique (DDFPT) du lycée, qui est donc membre de la direction. Il faut savoir que c'est elle qui aménage les emplois du temps et la répartition des classes de chaque professeur en ce qui concerne les enseignements professionnels, avec la validation du proviseur. Elle d'ailleurs envoyé un mail de sa boîte professionnelle, indiquant aux professeurs qu'une pétition en soutien au proviseur était disponible dans son bureau.C'est un peu comme si votre DRH vous disait qu'une pétition en soutien à votre patron était à signer dans son bureau", explique Mme Adam.

Le syndicat attend toujours le résultat de l'enquête du DRH du rectorat concernant le climat de travail du lycée, et une enquête est en cours concernant les conditions de travail de l'enseignante ayant mis fin à sa vie. En attendant les résultats des enquêtes, le syndicat demande, dans un courrier adressé au recteur, que ses services interviennent, afin de ramener le calme au sein du lycée. "Cet établissement est dynamique, les professeurs y sont consciencieux, nous regrettons cette polémique, et que rien ne soit fait pour apaiser les tensions, tant au niveau du chef d'établissement que du rectorat", termine la syndicaliste.




1.Posté par Abaissement dans la cour Patel ! le 01/07/2020 16:34

Ils arrivent à se faire ch... entre-eux ! Imaginez avec nos enfants! On dénonce les politiques mais en matière de pou... celui de l'Éducation nationale n'a rien à leur envier !
Dégagisme ou nettoyage des écuries, on prend !

2.Posté par Aïe...baisement le 01/07/2020 16:35

Il fallait lire... BAISEMENT

3.Posté par Frigidaire le 01/07/2020 17:00

Il est peut-être temps que l'éducation devienne privée comme cela au lieu d'avoir des crêpage de chignon les enfants auront enfin de vrais cours avec des vrais profs.
Comme Madame Bellot est Maire est-ce que Monsieur Benard qui ne l'est pas peu mettre un peu d'ordre dans une école sur leur territoire ?

4.Posté par On s''''aime à vue belle le 01/07/2020 18:43

Quand est-ce qu'ils bossent ces profs à vue belle? Hier, toute la journée ils reçoivent la presse? Pas encore les vacances et déjà en vacances surremunérées à poser pour la photo, à glander au soleil à répondre à un journaliste bras croisés, mains dans les poches.

5.Posté par Nana974 le 01/07/2020 20:46

Il faudrait à un moment arrêter tous ces commentaires désobligeants à l'égard des enseignants.
Tout est prétexte dans les commentaires liés à des événements dans l'éducation nationale pour faire des remarques complète déplacées.
Les enseignants bossent mesdames messieurs et venez prendre leur place si vous en avez le courage!!!

6.Posté par Tenez bon!!! le 01/07/2020 21:46

C'est quand même dingue que des syndicats soient obligés de se justifier de faire leur boulot et de défendre leurs collègues!
Lorsqu'ils ne font rien on dit que ce sont des vendus et quand ils bossent on leur tombe dessus!!!!
Voilà où on en arrive lorsque l'Éducation Nationale ne devient qu'une entreprise où certains sont capables de troquer leur soutien indéfectible à leur Chef en contrepartie de la satisfaction de leurs petits intérêts personnels.
Félicitations à ce syndicat qui a le courage d'affronter cette lourde administration. Tenez bon!

7.Posté par CHIC le 01/07/2020 21:36

Cette enseignante est méprisable. C’est une honte. Et dire qu’on lui confie nos enfants.

8.Posté par Mahatma le 01/07/2020 23:46

Vous êtes vraiment ahurissants avec vos commentaires aussi acerbes que stupides. Si vous enviez autant les profs, allez passer le capés ou l'agrégation et on en reparlera!
Ayez au moins un peu de décence pour cette femme qui est morte parce qu'elle n'en pouvait plus peut-être de lire vos inépties!!!

9.Posté par Bin bin le 02/07/2020 03:48

Ah bon..toujours pareil..ne pas commenter ..?.?..zote na rien à foutre des marmailles.. ..pot de fin d'année..eh bé ..Sa zote toute sa..aller vous reposer, oulala

10.Posté par Candide le 02/07/2020 06:48

C'est comme pour les professions de santé qui étaient applaudies, le français moyen (voir faible si l'on parle de QI) a déjà oublié la galère de faire le prof à la maison pendant le confinement. Et on repart sur les critiques et idées reçues. Et si les profs vous demandaient d'arrêter de faire des enfants dont vous ne vous occupez ensuite que très peu, puisque dès l'âge des 3 ans, vous les "abandonnez" à l'école avec les vilains profs ?

11.Posté par On s'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 02/07/2020 07:13

Pour posts 5 et 8 : une fois que le prof a eu son concours, il est planqué jusqu'à la retraite. Dans le privé : tu n'as pas la sécurité de l'emploi. Voyez ce qui se passe avec le covid,.Dans le privé tu ne peux pas pétitionner, rencontrer la presse, régler tes comptes avec tes collègues surrémunérés comme vous, faire une séquence photos émotion avec le suicide d'un employé et d'un client par exemple, tout ça sur ton lieu de travail et sur ton temps de travail. Nos impôts servent à vous payer à éduquer nos enfants pas pour régler vos comptes entre vous dans votre lycée 9 mois. Occupez-vous plutôt à faire correctement votre taf, à être moins absents, vous serez plus crédibles!!!!!

12.Posté par Mario le 02/07/2020 07:49

Si vous enviez autant les profs, allez passer le capés ou l'agrégation et on en reparlera!


Ce n'est pas hors de portée. Il suffit de voir le niveau des profs.
Ce n'est pas comme si on devait faire un doctorat en médecine.

13.Posté par Patrick le 02/07/2020 09:05

Y en a qui ont du être vraiment cancres à l'école pour en vouloir autant aux profs....

14.Posté par Patrick le 02/07/2020 09:09

Chic, vous parlez de quelle enseignante ? Celle qui s'est suicidée ou la secrétaire du snetaa Fo ? Effectivement , je pense que vous n'avez pas du avoir de bons profs pour vous exprimer ainsi ... ou alors vous avez bien glandé .

15.Posté par Rico Rona le 02/07/2020 10:44

Toute cette histoire est honteuse, profiter du décès d'une collègue, qui s'est suicidée pour des raisons n'ayant rien à voir avec son boulot est vraiment indécent. Ces petites guéguerres et réglements de comptes internes pourraient se régler dans un autre cadre plus serein et éthique...

16.Posté par Miskin le 02/07/2020 14:27

@15: Qu’en savez-vous? L’indecence Consiste à ne pas mémé attendre les résultats de l´enquête, me semble-t-il.

17.Posté par Jules Ferry le 02/07/2020 15:59

Dans quelques collèges de Saint Paul règne l'impunité : administration complice avec CPE pour faire pression sur les profs. Des profs voleurs de HSE sans faire cours aux enfants. Les bons profs sont enfoncés soit par les égos de l'administration soit par leurs propres collèges. Ainsi dans nombre de collège de Saint Paul (centre ville, Plateau Caillou, Saline).

18.Posté par •••••••••••• le 03/07/2020 14:55

Étant moi-même enseignante victime de harcèlement de la part d'un principal débarqué récemment et flanqué d'une direction adjointe complice ou sous emprise, 2 réflexions me viennent à l'esprit à la lecture de cet article:
- Il est d'autres voies que celle du rectorat et en tout cas que celle de la DRH vers lesquelles se tourner si le harcèlement ne cesse pas.
- Le collectif semble ignorant de la pathologie de perversion narcissique. Il se devrait de s'informer car il peut être manipulé. Or, lorsqu'on ne sait pas,on ne prend pas position, la sagesse eût dû l'emporter car le problème posé ici est trop grave.

19.Posté par Pierre ROLDOS le 09/07/2020 18:11

Le Proviseur est arrivé seulement à cette rentrée, que le collectif se renseigne sur ce qui s'est passé à St Joseph, St Philippe et St Louis dans les établissements où il est passé auparavant...... Pas sûr qu'ils le soutiennent après.........

20.Posté par Pierre ROLDOS le 09/07/2020 18:13

Pourquoi le Rectorat refuse-t-il une enquête ? Cette dernière est indispensable pour faire la lumière sur ce qui s'est passé. Le rectorat connaît précisément le passé professionnel du Proviseur, ceci expliquant certainement cela....

21.Posté par Me too le 14/07/2020 11:38

Ces chefaillons frustrés qui se croient atterris en république bananière gagneraient à comprendre urgemment qu'ici nous avons une police, une justice, des lois.

22.Posté par Lulu le 25/07/2020 15:58

Décidément, pas de vagues à la Réunion!! https://www.zinfos974.com/Lycee-Vue-Belle-FO-repond-aux-accusations-et-demande-l-apaisement_a156880.html

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes