MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Lutte contre les inondations et décret de Réserve Marine


Par Association ACTION OUEST - Publié le Mercredi 22 Mars 2017 à 12:09 | Lu 404 fois

Depuis 20 ans, suite à l’affichage par l’Etat d’une quinzaine de ravines allant à la mer, de la ravine St Gilles à celle de Trois-bassins, puis en particulier lors du cyclone DINA (2002), ACTION OUEST n’a eu de cesse de demander à l’Etat de cadastrer les ravines de la zone, qui sont Domaine Public, et de préserver un certain nombre d’exutoires à la mer pour, au regard des faits connus, protéger les personnes et les biens dans le cadre de fortes intempéries.

Ni l’affichage des risques par l’Etat, ni les documents d’urbanisme, ne semblent empêcher l’urbanisation progressive de ces nombreuses zones fragiles. En 2016, le projet de plan de lutte contre les inondations (PAPI) acte l’effacement de nombreuses ravines à la mer, des dérivations de ravines les unes dans les autres, la nécessité d’installer des pompes sur les nombreuses parties basses. Pour quel coût ? Pour quelle efficacité ? Il est affirmé que c’est le décret de Réserve Marine qui l’exige.Est-ce ce vrai ?Dans l’Art. 6. −I. du Décret n°2007-236 du 21/02/2007 portant création de la Réserve Naturelle Nationale Marine de la Réunion, on lit :« ...Les débouchés artificiels à l’intérieur des plates-formes récifales, constituées par les récifs frangeants et embryonnaires dénommés localement les « lagons », et sur les pentes externes d’effluents urbains, industriels ou pluviaux, même assainis et existant avant l’acte de classement, doivent être résorbés ou réorientés vers des exutoires appropriés dans un délai fixé par le préfet… ».? Aucune ravine n’est nommée dans le décret.

Pour lutter contre les inondations, nous devons nous interroger : qu’est-ce qu’un « exutoire approprié » pour une crue centennale ?A côté d’exutoire dit « principal », doit on conserver des exutoires de ravine dit « secondaires » ou « de secours » pour des situations exceptionnelles (pluie de retour supérieure à 50 ans) afin d’éviter ainsi des dégâts aux biens et aux personnes ?OUI ,répondent la DDE, la Commune de St Paul, le bureau d’étude, en décembre 2002.

Dans leurs projets d’« aménagement des ravines de l’Hermitage et de la Saline », ils proposaient de conserver des exutoires de ravine dits « secondaire ou de secours » pour des pluies de retour 50 ans sur la zone de la Saline. En 2006, la mission interministérielle Balland/Laurens, dans son rapport, s’était fortement inquiétée du fait de dévier les ravines les unes dans les autres sur la zone Hermitage/Saline les Bains. Il préconisait « l’application stricte de la loi quant aux dispositions à imposer aux aménageurs (promoteurs immobiliers notamment) en matière de devenir des eaux pluviales dont ils modifient l’intensité et le trajet sur toute l’emprise de leur aménagement. Constatant par ailleurs que l’écoulement pluvial urbain est insuffisamment pris en compte dans les documents d’urbanisme, anciens POS et actuels PLU, elle invite les services de l’État concernés à attacher plus d’importance à cette problématique lors de la révision à venir de ces documents ».En 2007, la Réserve Naturelle Nationale Marine est crée. Apparait alors la notion d’exutoire principal,la ravine de l’Hermitage, alors que d’autres ravines et leurs exutoires à la mer semblent progressivement oubliés.

Certains aménageurs ont pu penser ne pas avoir de contrainte pour urbaniser ces zones fragiles.En 2016, de la ravine St Gilles à la Ravine Hermitage, la Ravine Joyeuse est reconnu comme exutoire secondaire. De la Ravine Hermitage à la Ravine Trois Bassins, aucun exutoire secondaire n’a été reconnu à ce jour. On note pourtant, notamment, les  exutoires des ravines saline- Dodo, la ravine au centre de la Saline, la ravine Trou d’eau, Bellevue, ….Sans compter la ravine de la Saline dont on semble affirmer aujourd’hui que, sans aménagement, en crue centennale, elle ne coulerait plus à la Saline les Bains…Ne parlons pas des ponts et ouvrages d’art sur la route des tamarins…

ACTION OUEST a écrit et demandé au préfet de définir la liste des exutoires principaux et secondaires sur la zone Hermitage-Saline les Bains. Pour protéger les personnes et les Biens face aux risques naturels, nous considérons que  soit l’article 6 du décret de Réserve Marine est mal interprété en permettant l’effacement à tort de nombreux lits de ravines et de leurs exutoires à la mer, soit la rédaction de l’article 6 du décret de Réserve poserait problème et devrait être revue.L’état nous affirme que le projet de lutte contre les inondations est un projet communal, la Mairie que ces projets sont réalisés sous les contraintes fixées par l’Etat. Qui assumera la responsabilité de ces choix si les eaux ne sont pas particulièrement obéissantes ?



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes