Santé

Lutte contre la dengue: Renforcement de la mobilisation des acteurs

Jeudi 14 Février 2019 - 22:56

Amaury de Saint-Quentin a convoqué ce jeudi une réunion du Groupement d'intérêt publique - Lutte anti-Vectorielles réunissant les différents acteurs. L'occasion de rappeler l'importance de la mobilisation de tous. Le point de la préfecture :


Du 28 janvier au 3 février 2019, 145 cas de dengue ont été confirmés, et la circulation reste toujours très active à Saint-Louis, Rivière Saint-Louis, Saint Pierre, La Possession, Les Avirons et Piton Saint-Leu.

Pour cette raison, le préfet de La Réunion a convoqué ce jeudi 14 février, une réunion du Groupement d'Intérêt Public – Lutte Anti-Vectorielle (GIP-LAV), réunissant l'ensemble des maires et présidents d'intercommunalités, afin d'échanger et de coordonner la mise en place de moyens importants pour contenir le développement de l'épidémie sur l'ensemble du territoire.

Renforcement des dispositifs de lutte contre la dengue
 
A l'occasion de cette réunion du comité d'administration du GIP-LAV, le préfet de La Réunion et la directrice générale de l'ARS OI ont rappelé la nécessité d'une mobilisation collective et coordonnée pour éviter une diffusion du virus à l'ensemble de l'île. 

Réunion du GIP-LAV
 
Les membres du Groupement d'Intérêt Public de Lutte Anti-Vectorielle (GIP LAV) se composent des services de l'Etat, de l'ARS, des communes, et des intercommunalités, de la Région, et du Département. Ce GIP LAV a permis de rappeler, à l'ensemble des partenaires impliqués dans la lutte contre la dengue, de rester mobilisé pour limiter les risques d'une expansion épidémique sur l'île. Ce fut également l'occasion de revenir sur l'importance et la complémentarité des actions menées par les différents acteurs et le nécessaire maintien de cette mobilisation dans les semaines à venir.

Mobilisation de l'ensemble des acteurs
 
La lutte contre la dengue passe par une nécessaire mobilisation coordonnée de l'ensemble des acteurs. Dans ce cadre, les communes et intercommunalités jouent un rôle essentiel, leurs actions de fond de nettoyage de quartiers, d'élimination systématique des gîtes larvaires, à la fois sur le domaine public et dans les cours et jardins des particuliers, et de relais des messages de prévention auprès de la population sont un facteur essentiel de la réussite globale du dispositif de lutte et doivent être poursuivies avec détermination. 

Pour ce faire, un arrêté préfectoral autorise l'ensemble des acteurs mobilisés (communes, intercommunalités, associations mandatées, SDIS) à pénétrer dans les propriétés privées afin d'y mener des actions de sensibilisation, d'élimination de gîtes larvaires et de traitements insecticides. 

Les maires peuvent aussi, en cas de refus ou d'absence du propriétaire, procéder à une mise en demeure pour intervention immédiate et réalisation des mesures de lutte aux frais des personnes défaillantes (terrains en friches, dépôts d'encombrants, de véhicules hors d'usage...).

Activation du SDIS et du RSMA en appui des équipes de la lutte anti-vectorielle
 
Pour limiter les risques d'une épidémie de plus grande ampleur, les équipes d'intervention de la lutte anti-vectorielle sont renforcées à partir de cette semaine, dans l'ouest et le sud de l'île, par 40 agents du RSMA. Formés et équipés par l'ARS, ils sont engagés à compter du 11 février, et ce jusqu'à la fin du mois.
 
Aujourd'hui, les équipes d'intervention se composent donc de : 
-    90 agents de la Lutte Anti-Vectorielle de l'ARS Océan Indien,
-    30 sapeurs-pompiers du SDIS,
-    et 40 agents du RSMA

Leurs missions consistent à intervenir, au plus vite, sur les foyers naissants de dengue, ainsi que sur des périmètres élargis autour des cas signalés. Ces interventions rapides permettent de limiter les risques de diffusion du virus, contribuant de manière efficace à la stratégie globale de lutte anti vectorielle à La Réunion.
N.P
Lu 1459 fois



1.Posté par aulet le 15/02/2019 08:51



bonjour
la dengue et les dépôts sauvages!!!!!
Quelle belle initiative!!!!!ce jeudi 14 février, le préfet a convoqué les maires pour lutter contre la dengue
Ce même jour, étant animateur du site band cochon ,j'ai pris 15 photos sur mon itinéraire habituel au TAMPON sans chercher vraiment les dépôts!!!!!!!
Cela va des dépôts habituels de personnes ne respectant pas le calendrier jusqu'au mécano (il y en a beaucoup à la Réunion) avec ses carcasses,batteries et pneus en bord de routes........
:https://www.bandcochon.re/
Une de ces photos est significative de l'action des services pour lutter contre la dengue!!!!sur le parking du parcours de santé de la pointe qui est un terrain communal 2pneus trainent depuis le premier signalement aux autorités le 12décembre, depuis,j'ai renvoyé un message et signalé à deux reprises que ces pneus stagnaient devant les ouvriers qui entretiennent le lieu!!!!!
2 mois après , ces pneus sont toujours en place (photo)
Je ne crois pas faire erreur en disant qu'un arretté préfectoral de décembre ordonne aux maires et communautés de communes de récupérer les pneus dans les déchetteries!!!!!
A ce jour les déchetteries n'ont toujours pas de lieux de stockage comme certainsprofessionnels du pneu qui ne respectent pas cet arreté qui les concerne aussi

A priori l'élu environnement et le service environnement du tampon qui font la sourde oreille n'ont pas encore pris conscience de la gravité de la situation aux vues des actions? Ils ont pourtant avec la CASUD à priori des moyens d'agir avec un chargé de mission, des emplois PEC dédiés à la lutte contre la dengue et les moyens humains et matériel dédiés habituellement aux rond-points et entretien des routes
Tout est question de priorités et de volonté politique!!!!!!
il va s'en dire que les premiers responsables de cette situation sont les cocchons!!!!!!!!

2.Posté par Henri MANDREA le 15/02/2019 10:26

Quid des terrains et maisons inoccupées !!! A quand un nettoyage complet du terrain situé au-dessus du 19 rue André MALRAUX, terrain en indivision et qui n'intéresse personne apparemment ? La Mairie du TAMPON ferait bien de s'en occuper et récupérer ainsi le terrain pour agrandir le Parc des Palmiers ;

3.Posté par DINGO le 15/02/2019 12:18

L INTERVENTION DE L ARS EST NUL CAR APRÈS LEUR PASSAGE LES MOUSTIQUE SONT TOUJOURS LA A QUOI BON LE TRAITEMENT C EST UN EFFET PLACEBO OU C EST DE L ARGENT DU CONTRIBUABLE DILAPIDE OU EST L EFFICACITÉ ?

4.Posté par aulet le 15/02/2019 16:57

le pire du pire:c'est les mécanos marrons en ville!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie