MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Lundi 24 de la Pentecôte nous dansons chez Titi à Grand Bois


- Publié le Mardi 18 Mai 2010 à 10:16 | Lu 1547 fois

Lundi 24 de la Pentecôte nous dansons chez Titi à Grand Bois
Lundi 24 de la Pentecôte nous dansons chez Titi à Grand Bois, chemin la cafrine, ce sera l'orchestre Océan qui va animer.
Pour plus de renseignement:daniel.faivre@yahoo.fr
Tel:0262 34 94 37

Lundi 24 de la Pentecôte nous dansons chez Titi à Grand Bois

Lundi 24 de la Pentecôte nous dansons chez Titi à Grand Bois




1.Posté par Simon Panaïken le 18/05/2010 11:14

Exemple parfait de la tropicalisation du droit national. Pendant que l'on oblige (à juste raison) les discothèques à se mettre dans les normes afin de ne pas troubler le voisinage (bruit, vapeurs de cuisson, urine à la sauvette, stationnement gênant,...), cette salle de festivités cumule toutes les infractions notables. Il est louable de vouloir divertir les autres et d'en faire son outil de travail, mais il est inacceptable que cela se fasse au mépris total de la loi et du respect du voisinage. Il est encore plus inacceptable qu'ayant contacté successivement : commune de St-Pierre, service environnement de la CIVIS (compétente en matière de lutte contre la pollution sonore), service environnement de l'ex-DRASS (aussi compétente en matière de lutte contre le bruit), chacun se renvoie la balle (ou la patate chaude, c'est selon) et pendant ce temps je me demande bien à quoi cela sert de payer des impôts (oui je sais, être le con de service). il me reste qu'à appeler la police municipale (elle aussi compétente en matière de pollution sonore) pour tapage diurne. Au demeurant, je vais solliciter les "cons" du coin pour ester en tant qu'association après constitution de partie civile. On est en France et non en AEF-AOF, certains semblent l'oublier un peu vite (sauf quant il s'agit de réclamer les allocs et autres subsides).

2.Posté par FAIVRE DANIEL le 18/05/2010 12:20

Réponse a post 1, qu'avez vous contre les personnes âgées qui ont enfin trouver un propriétaire de salle honnête, qui nous fais danser avec une musique en cuivre, les personnes âgées qui ne supporte plus de musique trop forte, venez mesurez les décibels
dans les bals que je choisi, et aller mesurer la différence avec une sono lords d'un mariage et de festivité,vous verrez la différence, c'est l'un des rare endroit ou on n'est pas nombreux, salle très bien aéré, aller plutôt râler après les individus qui mette leur sono a font, nous ont ne dérange personne.

3.Posté par Simon Panaïken le 19/05/2010 08:18

Deux possibilités : soit je me suis mal exprimé, soit c'est un problème de compréhension. Dans mon post précédent, il n'est nullement question des personnes âgées : ni directement ( ils ne sont cités d'aucune façon), ni indirectement (par le truchement d'une rhétorique quelconque). Je visais et vise toujours le droit qui est bafoué en toute impunité. J'ai le droit de pouvoir dormir en paix le week-end venu après une semaine de labeur. J'ai le droit de pouvoir sortir de chez moi à toute heure sans devoir chercher le propriétaire d'un véhicule en stationnement gênant, j'ai le droit de pouvoir humer le matin un bon bol d'ais frais exempt des urines fétides, etc. J'ai ces droits de par ma nationalité et mon adhésion à la société de mon pays. En contre-partie de ces droits, je m'acquitte de mes devoirs : respect des règles de vie en groupe. Je sais aussi profiter de la vie et m'amuser avant de finir entre 4 planches de tamarin, mais sans en abuser ( la liberté des uns s'arrête là où... bla-bla-bla). Si mes propos ont porté à confusion , je présente mes excuses à toutes les personnes âgées ( y compris moi-même, ben oui, tôt ou tard j'en serai aussi) qui se sont sentis blessés. Par contre, il existe d'excellents orthophonistes (la science fait des progrès tous les jours) pour adultes qui leur donneront accès à un monde dont les subtilités leur échappait jusqu'à présent : celui de la compréhension de l'expression écrite. C'est vrai que cela demande un peu plus d'effort neuronal que l'écoute passive de radio-perkal.

4.Posté par lim le 22/05/2010 09:45

Comme Simon Panaïken, je n'ai absolument rien contre les personnes âgées. Petite différence, je suis déjà à l'aube du 3ème âge.
Je suis adhérente d'un club 3ème âge de St-Denis présidée par une dame tyranique qui méprise SES adhérents qui n'osent pas s'exprimer. La présidente rage, explose quand j'ose émettre un souhait. Pire, elle tient un langage vulgaire. Elle ignore le respect. Nous devons être derrière elle, accepter tout ce qu'elle nous apporte (presque rien : que de la danse; sono à fond la caisse pour les thés dansants dans notre local situé dans des immeubles d'habitation; sorties à proximité de dancings).
Nous pouvons parler de tout, sauf de la vie du club. Depuis le 25 avril 2010, la tension est forte au sein de notre club.
En résumé, nous sommes MALTRAITES. La responsable de l'ODTAR (Office Départemental du 3ème Age et des Retraités) avait promis (par téléphone hélas) d'être parmi nous, mais elle n'est pas venue. Faut-il une lettre RAR? Lamentable!

5.Posté par FAIVRE DANIEL le 22/05/2010 20:11

Réponse a post 4 lim, je vous propose de me contacter: daniel.faivre@yahoo.fr
Tel: 0692 23 92 49 et je serait demain a la SALINE les HAUTS Vue Belle

6.Posté par FAIVRE DANIEL le 22/05/2010 20:24

Donner le nom de votre club seulement, et je conseil a tous les adhérent d'aller s'inscrire a un autre club.

7.Posté par lim le 23/05/2010 09:18

Daniel Faivre, mon club s'appelle LA COLOMBE.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes