Société

Loyers des étudiants du Sud : "Le Crous de La Réunion tente un nouveau passage en force", dénonce l'Unef

Mardi 16 Avril 2019 - 15:52

Suite au nouveau conseil d'administration du Crous programmé ce jeudi 18 avril et en "l'absence d'accord sur les tarifs du logement étudiant", l'Unef, syndicat étudiant, réagit via un communiqué :


Le mois dernier, le Conseil d'Administration du CROUS de La Réunion, initialement prévu le 18 Mars 2019, a été annulé sous la pression de l'UNEF Réunion qui a relayé le fort mécontentement des étudiant.e.s sur la fixation des prix du logement en cité universitaire.

Ce premier camouflet pour la direction du CROUS de La Réunion aurait du être l'occasion d'ouvrir de réelles négociations avec les représentants étudiants. Si M. le Recteur a dépêché M. le secrétaire général adjoint de l'académie pour présider deux nouvelles séances de négociations avec les représentants étudiants, la direction du CROUS de La Réunion a, quant à elle, fait preuve d'une absence totale de bonne volonté qui aurait pu permettre l'émergence d'un consensus.

La direction du CROUS de La Réunion n'a d'ailleurs eu aucun respect pour les représentants étudiants dans la mesure où elle est même revenue sur certains tarifs, de façon unilatérale, alors même que ces tarifs avaient déjà fait l'objet d'un accord entre le CROUS et les étudiants qui sacrifient des heures de cours pour assister à ces réunions.

Ce jeudi 18 Avril 2019, le CROUS de La Réunion devrait tenir son conseil d'administration avec un point lié à la hausse des tarifs du logement étudiant. La direction du CROUS de La Réunion proposera des chambres de 16m2 pour 316 € à St-Pierre et à 340 € au Tampon.

Même si des tarifs moins élevés que ceux-là permettraient l'équilibre financier du service d'hébergement, le CROUS de La Réunion préfère faire la poche aux étudiants précaires pour dégager des marges honteuses avec plus de 234 609.92 € d'excédent annuel en 2020.

L'UNEF condamne que le fait que l'argent des étudiant.e.s précaires soit utilisé à des fins purement comptables dans un soi-disant service public où l'État se désengage au détriment des plus faibles.

Par ailleurs, l'application de ces tarifs serait une profonde rupture d'égalité entre les étudiant.e.s du SUD et ceux du NORD car le même type de logement est à 302 € à St-Denis.

L'UNEF dénonce cette situation inadmissible où les étudiant.e.s du SUD, déjà pénalisé.e.s par le manque de logement, doivent payer plus cher que dans le NORD pour le même type de chambre.

Le logement est la première dépense dans le budget d'un.e étudiant.e, si les tarifs proposés par le CROUS sont adoptés, le message adressé aux étudiants de l'île sera le suivant : payez-vous moins à manger, n'ayez plus d'activité culturelle, ne vous prenez pas de mutuelle : c'est le prix du sacrifice pour équilibrer le CROUS de La Réunion !
Zinfos 974
Lu 2705 fois



1.Posté par Rive Sud le 17/04/2019 06:55 (depuis mobile)

C''est quoi ce texte bourré de fautes ?

L''UNEF, c''est aussi ceux qui ont pour représentante officielle Hafsa Askar, raciste notoire appelant au génocide des Blancs et se moquant du "délire de petits blancs" suite au désastre de Notre-Dame.

2.Posté par ZembroKaf le 17/04/2019 09:37

Cher "UNEF"...les logements étudiants du Nord...sont plus ancien que ceux du Sud...récemment...construit !!!

3.Posté par Quote part le 17/04/2019 14:59 (depuis mobile)

Il faut bien payer la future fonctionnarisation d''une partie des personnels du CROUS. À l''UNEF on veut devenir fonctionnaire (les exemples ne manquent pas) et sur rémunéré mais surtout ne pas payer. Cette petite augmentation sera votre quote-part.

4.Posté par Estelle le 17/04/2019 15:32

Ces chiffres sont faux !

Au tampon les logements sont de 158€ pour un 9m et 255€ pour un 20m. Idem pour les logements de St Pierre.
Sur st Dénis les logements varient entre 140€ et 422€ ! Il n’y aucune discrimination.
Le CA du crous de demain portera sur une augmentation de 1€ à 2€ par mois sur les résidences pour l’année 2019-2020. Tous ça dans l’optique d’aménager des nouvelles résidences.

Il n’y a qu’avec un statut non étudiant que ces logements coûtent 40€ à 70€ plus chers.

J’ai des preuves de ce constat. Je suis également élu étudiante dans le conseil d’administration du CROUS mais pour la liste FAGE.

Attention aux fack News surtout avec ce syndicat !

5.Posté par NOTRE DAME de PARIS ! le 17/04/2019 17:09 (depuis mobile)

L''UNEF, c''est cet espèce de syndicat d''étudiants "professionnels" ?
Elle n''est pas de l'' UNEF cette fameuse Hafsa Askar raciste et ce Edouard Le Bert qui se moquent du drame de la Notre-Dame de Paris ?
Une condamnation peut être ? On peut rêver...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter