Société

Livre blanc de la sécurité intérieure: Donnez votre avis !

le Ministre de l’Intérieur a souhaité le 12 juin 2019 la rédaction collaborative du nouveau Livre Blanc de la sécurité intérieure. Le 16 décembre 2019, Christophe Castaner a demandé aux préfets de départements d’organiser des assises territoriales de la sécurité intérieure au plus près des acteurs de la sécurité. A La Réunion, la concertation se déroulera en quatre phases. Le communiqué de la préfecture :

Samedi 11 Janvier 2020 - 07:06

Livre blanc de la sécurité intérieure: Donnez votre avis !
Face aux nouveaux enjeux de sécurité liés à l’évolution de la société et à la transformation numérique, le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a souhaité le 12 juin 2019 la rédaction collaborative du nouveau Livre Blanc de la sécurité intérieure.

Le 16 décembre 2019, le ministre de l’intérieur a demandé aux préfets de départements d’organiser des assises territoriales de la sécurité intérieure au plus près des acteurs de la sécurité (forces de l’ordre, élus, population, justice…) avec pour objectif la rédaction d’un livre blanc devant traduire les orientations de sécurité intérieure pour les années à venir, dans un contexte de nouveaux modes de vie, nouvelles technologie et de nouvelles attentes de la population.

Cette réflexion repose sur une concertation nationale et sur la tenue d’assises territoriales de la sécurité intérieure dont les résultats devront être remis au ministre le 27 janvier 2020.

L’objectif est d’identifier et de prendre en compte les besoins du territoire, pour formuler des recommandations pertinentes, susceptibles d’enrichir la rédaction du livre blanc.

A La Réunion, la concertation  se déroulera en quatre phases :

Un temps d’échange avec les élus et les collectivités locales

Le Préfet de La Réunion consultera les parlementaires, le président du conseil régional, le président du conseil départemental et les présidents d’établissement public de coopération intercommunale.

Les sous-préfets d’arrondissement, et la directrice de cabinet du préfet pour l’arrondissement Nord, consulteront les maires sur leurs attentes pour la sécurité de demain. Les thématiques abordées seront notamment l’organisation territoriale des forces de sécurité intérieure, les partenariats existants ou à créer dans le cadre du continuum de sécurité, l’adoption des nouvelles technologies au service de la protection de la population.

Un temps de consultation publique 

Afin de veiller à une consultation large de la population, un questionnaire permettra de recueillir l’avis et les propositions des Réunionnaises et des Réunionnais. Ce questionnaire est en ligne sur le site Internet de la préfecture de La Réunion (www.reunion.gouv.fr) et sur nos réseaux sociaux (Twitter et Facebook) et disponible jusqu’au vendredi 24 janvier 2020. Il sera également diffusé largement aux associations, aux élus, aux bailleurs sociaux, aux entreprises, aux syndicats de commerçants et aux chambres consulaires.

Une session d’échange sera par ailleurs organisé en préfecture le jeudi 23 janvier à 17h00 avec des volontaires. Ces citoyens seront les 50 premières personnes à s’être inscrites en envoyant un courriel à l’adresse pref-granddebat@reunion.pref.gouv.fr  en précisant leur nom, prénom, date et lieu de naissance.

Un temps de consultation des acteurs économiques

Des temps d’échange seront organisés en partenariat avec les trois chambres consulaires (la chambre d’agriculture, la chambre de commerce et d’industrie et la chambre des métiers et de l’artisanat), en présence de la directrice de cabinet du préfet de La Réunion, le directeur départemental de la sécurité publique de la Réunion et du colonel commandant la gendarmerie de La Réunion. Ces soirées seront ouvertes sur inscription selon les modalités définies par chacune des trois chambres.

Un temps de consultation avec les professionnels de la sécurité

Le préfet de La Réunion réunira enfin les forces de sécurité, l’autorité judiciaire et le conseil national des activités privées de sécurité. Des panels de policiers, de gendarmes et de pompiers seront par ailleurs associés à ces échanges. Des réunions spécifiques seront organisées avec les représentants syndicaux de la police nationale et des sapeurs-pompiers ainsi qu’avec les acteurs de la chaîne de concertation de la gendarmerie.
Nicolas Payet
Lu 940 fois




1.Posté par Ti Tangue volcan le 11/01/2020 13:16 (depuis mobile)

Les Maires hi hi hi ...les parlementaires..ah ah ah..pour la surpopulation au Tremblet lors des épisodes du volcan avec son cortège de nuisances MERCI A M. LE PRÉFÈT DE LA RÉUNION QUI A PRIS EN CONSIDÉRATION DU DANGER pour les résidents et visiteurs

2.Posté par La vérité vraie... le 11/01/2020 13:36 (depuis mobile)

Première mesure : un vrai ministre de l'intérieur...
Deuxième mesure : une vraie formation des policiers...
Troisième mesure : une vraie IGPN...
Ça sera déjà un bon début.

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 12/01/2020 11:30

*"BLANC" ! - Vraiment ???

4.Posté par Jean Le Monstre le 12/01/2020 14:46

Une façon de détourner l'attention !
"On va vous consulter pour la sécurité" dit le gouvernement.
Et pendant ce temps la retraite, au bénéfice de BlackRock, et la vente du patrimoine dont nous sommes les propriétaires, au bénéfice des milliardaires, nous passent sous le nez.

micro macron MACRO ESCROC

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Janvier 2020 - 17:16 Le radier du Ouaki est rouvert