Société

[Live] Lycéens fauchés à Saint-André: Des centaines de personnes à la marche blanche

Vendredi 29 Septembre 2017 - 16:15

Ils ont été nombreux à avoir répondu présent ce vendredi après-midi pour la marche blanche en hommage aux deux lycéens renversés par une voiture en début de semaine à Saint-André. 
 
Alicia Grondin et Giovanni Boyer ont perdu la vie à la sortie du lycée Jean Perrin. Le jeune conducteur roulait trop vite. Une troisième victime avait été blessée et hospitalisée.
 
Vêtus de blanc, lycéens, amis, proches et famille des deux jeunes de 16 et 17 ans, ainsi que les proches de Lucille, la jeune fille blessée, ont démarré leur cortège, depuis le lycée Jean-Perrin jusqu'au lieu de l'accident. Entre 800 et 1000 personnes sont venues rendre un dernier hommage aux deux adolescents. Une marche blanche chargée en émotion. 

Jean-Paul Virapoullé, maire de Saint-André était également présent. Il déplore "un drame de l’imprudence de la jeunesse et de l’imprévoyance". Il rappelle que le secteur où s'est produit l'accident était "sécurisé, avec la présence de nombreux gendarmes couchés". 

La tension est par ailleurs quelque peu montée lors de ce moment de recueillement, lorsque le nom de Loïc, le conducteur responsable de l'accident, a été évoqué.

La mère de Giovanni a par la suite tenu à s'exprimer afin de remercier les soutiens lors de cette dure épreuve. Elle souhaite que le conducteur soit lourdement puni et réclame un prise de conscience de la part de tous les Réunionnais quant aux comportements sur les routes.

Samuel Irlepenne sur place


 




Zinfos974
Lu 18638 fois



1.Posté par Dazibao le 29/09/2017 17:24

Bien triste tout cela.....

2.Posté par anonyme le 29/09/2017 18:26

Oui pu de mots. Courage aux familles. Ds ces douleurs bocoup soutient de tt le monde.

3.Posté par missBoudin le 29/09/2017 18:52

Hypocrisie quand tu nous tiens :)

4.Posté par jean claude payet le 29/09/2017 19:20

l'ete un bon marmaille mi comprend,tous les week end y buvait son rhum squatte dehors et chicane les tantines, un jeune qui avait une long vie de rmiste cochon devant lui le triste, mi pense son pied la glissse gars,bin

5.Posté par Gardepasou le 30/09/2017 13:27 (depuis mobile)

Triste dire que ces deux jeunes n avais encore la vie devant zote à code un petit moukate fait l intéressant dans son gros loto mi espère li va pourire derrière les barreaux li sera jamais en paix qui li pense aux deux personne li la tuer la

6.Posté par Brocoli le 30/09/2017 20:29

Démarche infantile et infantilisante comme dirait M. Onfray.
C’est comme quand il y a des attentats on ne cherche pas à savoir qui et quoi et quelles décisions prendre pour éviter que ça recommence.
Au lieu de ça on cherche un nounours pour se rassurer, on allume des bougies, on dessine des cœurs … et pendant ce temps-là les assassins sont tranquilles.
Finalement on peut quasiment qualifier ça de complicité passive.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >