MENU ZINFOS
Economie

Litige avec Jumbo Duparc: Des associés de Sports et Loisirs mettent en doute la parole d'Adam Ravate


Des associés de la société Sports et Loisirs mettent en doute le rôle de l'un des leurs dans le contentieux ouvert contre le groupe Casino (Vindémia). En tant que président de la société en 2010, Adam Ravate aurait donné un accord verbal au groupe Casino pour passer sur une parcelle appartenant évidemment à tous les associés. Adam Ravate dément formellement. Depuis, une bretelle d'accès vers le Jumbo Duparc a été créée mais une partie des associés demande des comptes.

Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 20 Février 2020 à 14:34 | Lu 9245 fois

La parcelle AY 565 est située dans l'angle en haut à gauche. On y voit le tracé du shunt vers le centre commercial Duparc
La parcelle AY 565 est située dans l'angle en haut à gauche. On y voit le tracé du shunt vers le centre commercial Duparc
Il y a du nouveau dans le dossier à 2 millions d’euros de ce terrain empiété pour la réalisation d’une voie d’accès vers le Jumbo Score Sainte-Marie. Une partie des associés de la société propriétaire du terrain a des doutes sur la double attitude supposée d’Adam Ravate dans le dossier.

En novembre dernier, nous vous exposions le litige opposant la société anonyme Sports et Loisirs au Jumbo Duparc Sainte-Marie. Depuis, les langues se sont déliées et les documents d’époque sortent des tiroirs.

Rappelons tout d’abord le noeud de ce conflit de voisinage à, potentiellement, deux millions d'euros. En 2010, la galerie commerciale Jumbo Duparc s'agrandit et souhaite faciliter l’accès de ses clients à son espace de vente. La construction d’un "shunt" (une bretelle de sortie depuis la quatre voies) est envisagée. Problème : le shunt passe sur la parcelle AY 565, propriété de la société anonyme "Sports et Loisirs" qui regroupe de nombreux associés parmi lesquels des familles de commerçants bien connues de Saint-Denis et de La Réunion.

En 2016, les associés s'aperçoivent que leur parcelle AY 565 a été utilisée pour la réalisation d'une bretelle d'accès vers le centre commercial Jumbo Duparc. Mais qui donc a pu donner l'accord au groupe Casino ? Les associés prennent la décision d'envoyer à chaque actionnaire de Sports et Loisirs un courrier faisant état de la situation: 

Notre article de novembre a accéléré le tempo de ce dossier. Sur la base de nouveaux documents, une partie des associés de la SA Sports et Loisirs est de plus en plus confortée dans l’idée que l’un des leurs a pris la décision d'autoriser l'empiètement de la parcelle sans prendre la peine de convoquer une assemblée générale. C'est ainsi que des associés mettent en doute le rôle d’Adam Ravate dans ce litige. 

Les associés qui s'estiment lésés tiennent pour preuve un échange de mails dans lequel un responsable du groupe Casino dialogue avec Adam Ravate. Dans ce mail, ce responsable du groupe Casino rappelle à Adam Ravate que ce dernier lui avait donné sa parole en guise d'accord pour occuper le terrain. 

Une version que conteste Adam Ravate qui répond à son tour qu'il n'a jamais donné d'autorisation. À la lumière de cet échange, certains associés de Sports et Loisirs que nous avons pu rencontrer, s'interrogent sur l'existence d'un arrangement conclu par Adam Ravate en dehors de toute convocation de l'assemblée générale de la SA Sports et Loisirs.

Dans ce mail, le représentant du groupe Casino indique aux autres associés qu’il a "eu l’accord verbal en 2010 de Monsieur Adam Ravate, président de la SA Sports et Loisirs. (...) Monsieur Adam Ravate nous a alors fait cette réponse : vous avez la parole d’Adam Ravate, cela ne vous suffit pas !" :

Estimant n'avoir jamais donné d'accord verbal, Adam Ravate répond au responsable du groupe Casino : 

Mis en doute par une partie des associés, Adam Ravate s'en défend en montrant son activisme pour faire valoir les droits de tous les associés de la société Sports et Loisirs. Adam Ravate retrace les courriers de mise en demeure qu'il a envoyés au groupe Casino en 2018 afin de faire cesser l'occupation illégale :  

Un dernier épisode en date de ce début d'année 2020 vient alourdir un peu plus la défiance qui prévaut entre les deux camps de la SA Sports et Loisirs.

Une partie des actionnaires a décidé de contester le procès verbal de l'AG de Sports et Loisirs qui s'est tenue en novembre dernier sous l'égide d'un mandataire judiciaire. Ces actionnaires font ainsi remarquer que, malgré les oppositions formulées de vive voix ce jour-là durant le conseil d'administration, le PV ne comporte aucune mention des prises de parole des opposants.

Ils ont donc décidé de ne pas en rester là en adressant un courrier de contestation au mandataire judiciaire désigné par le tribunal de grande instance pour piloter temporairement la SA Sports et Loisirs : 


Interrogé sur la suite de ce contentieux portant sur une somme estimée à 1,9 million d’euros tout de même, le responsable du groupe Casino - Mercialys qui est intervenu directement dans ce dossier avec SA Sports et Loisirs nous indique : "nous avons confié ce dossier à nos avocats parisiens". Pas un mot de plus ne sera dit en attendant une éventuelle judiciarisation de ce litige.

Contacté, Adam Ravate réfute les accusations d'avoir autorisé le groupe Casino à empiéter sur la fameuse parcelle : "C’est totalement faux. C’est bien de m'appeler et ne pas laisser parler les rumeurs. Je n’ai jamais donné un terrain à qui que ce soit. D’une part, je sais quelles sont les règles des sociétés. D’autre part, j’ai déjà effectivement écrit  à plusieurs reprises là-dessus. J’ai même fait faire des constats d’huissier comme quoi il y a une occupation illégale du terrain. Et j’ai demandé des pièces. Celui qui dit ça : qu'il me donne les pièces, un écrit comme quoi j’ai donné l’autorisation. Comment peut-on donner un terrain verbalement ? Ce n’est pas possible, il faut un acte notarié. Je n’ai jamais dit ça. Apportez-moi la preuve ! Et surtout concernant un terrain qui appartient à une S.A., je le rappelle, il faut le vote de l’assemblée générale ! Les personnes qui racontent ça, je les connais. Elles ne sont même pas actionnaires de la société."

Concernant la contestation de l’assemblée générale de la SA Sports et Loisirs de novembre 2019, Adam Ravate explique qu’il n’était pas présent : "Je n’étais pas à l’assemblée générale. L’assemblée s’est exprimée. Il existe des règles. Il n’y a pas grand chose à dire. Une majorité a voté, moi je n’étais pas là, l’assemblée générale a voté de façon réglementaire. Ce sont plutôt ceux qui contestent qui se trouvent dans la m..... Je rappelle que Sports et Loisirs est une société privée, vous n’avez pas mis d’argent là-dedans, je ne comprends pas pourquoi vous vous exprimez" , ajoute-t-il en s’adressant à ceux qu'il pense être ses accusateurs.

Voici l'emplacement qui pose problème. Comment et qui a donné l'autorisation au centre commercial Duparc l'autorisation d'empiéter sur la parcelle AY 565 appartenant aux associés de la SA Sports et Loisirs ?
Voici l'emplacement qui pose problème. Comment et qui a donné l'autorisation au centre commercial Duparc l'autorisation d'empiéter sur la parcelle AY 565 appartenant aux associés de la SA Sports et Loisirs ?




1.Posté par Meneno le 20/02/2020 14:45 (depuis mobile)

Putain on s'en fout..

2.Posté par IXE le 20/02/2020 14:55

"Les paroles s'envolent, mais les écrits restent".

3.Posté par Qualité ou défaut ? le 20/02/2020 15:30 (depuis mobile)

Outre le contentieux, tous les moyens, même inimaginables, sont bons pour gagner de l argent, leurs raisons de vivre. N est ce pas AR ?

4.Posté par chapPaGa le 20/02/2020 15:37

Comment peut-on faire ce genre de travaux avec juste un accord verbal? Aucune vérification des services de l'état ou de la mairie?

5.Posté par GIRONDIN le 20/02/2020 16:48

Pour ce genre de travaux, il y a un permis de construire déclaration de travaux..... Bref, n'importe qui peut faire n'importe quoi n'importe où ?

6.Posté par MôveLang le 20/02/2020 18:11 (depuis mobile)

A mon avis, vous devez appeler Mme Aude, elle est sur freedom tous les soirs , il faut insister et insister pour avoir la ligne, elle vous dira de faire une lettre avec accusée réception etc, etc sinon, zot kanar lé noir .

7.Posté par Lionnel Devillier le 20/02/2020 18:30

Dire que ces gens-là travaillent bénévolement pour la communauté

8.Posté par LadiLafé le 20/02/2020 18:39 (depuis mobile)

''''''5. GIRONDIN le 20/02/2020 16:48''''''
Non, on ne fait pas n''importe quoi, il y a tout simplement ce qu''on appelle ''''les passe-droits'''' c''est légal, c''est réservé à ceux qui ont les moyens de graisser les pattes, ce sont des élus, gros zozos etc.

9.Posté par Coralie Terrier le 20/02/2020 20:06

C'est vraiment dommage que les jeunes de la communauté musulmane ne soient pas unis. Les ainés ont travaillé durs pour cette même communauté de façon bénévole et volontaire. Quelles bandes d'ingrats!

10.Posté par DIDIER NAZE le 20/02/2020 20:57

Je partage l avis du post 1...OUI ON S EN FOUT !!😠😈😤....Je dirais même mieux on s en b.....les C......grave !!😕😨😱😶.....franchement en quoi ça nous intéresse !!!.....qu' ils s entre tue entre eux.....on n en rien à foutre !!😈😈.....

11.Posté par dimitry le 20/02/2020 21:02

a la base qui se demerde on sans fou

12.Posté par GIRONDIN le 20/02/2020 21:33

8.Posté par LadiLafé
Salut, Ok, merci pour les informations..... La vie est belle sous les tropiques....

13.Posté par Dédélaminette le 20/02/2020 21:42 (depuis mobile)

@1 : complètement !!

14.Posté par olive le 20/02/2020 21:54

je suis ému, j'ai failli pleurer....sniffffffff

en résumé, un mec plein de fric essaie d'en prendre un max à un autre plein de fric, c'est ça ?

15.Posté par païpaï le 20/02/2020 22:33

après on ose se chier dessus a cause du groupe hayot qui veux acheter....oui acheter pas voler....des magasin dont personne ne veut.......

16.Posté par Jambalac le 21/02/2020 03:14

Ce sont plutôt ceux qui contestent qui se trouvent dans la m..... Je rappelle que Sports et Loisirs est une société privée, vous n’avez pas mis d’argent là-dedans, je ne comprends pas pourquoi vous vous exprimez"
..............................................
Chez ravate y vende pas un manuel de savoir vivre ?

17.Posté par Jambalac le 21/02/2020 03:28

Leroy merlin ste marie qui appartient à Ravate s'est construit en 2008.

Le shunt Jumbo score s'est construit en 2010.

Nombre d'habitants de St Denis va à Leroy merlin (et forcément les propriétaires) et à Jumbo score mais c'est seulement en 2016, que l'on découvre que le shunt à été construit "illégalement".

Na un problème. C'est des mauvais bricoleurs. Faut passe chez Afflelou.

18.Posté par Jambalac le 21/02/2020 03:29

Je médite sur les mots "homme d'honneur, n'a qu'une parole"......

19.Posté par JEANE le 21/02/2020 06:37 (depuis mobile)

En droit administratif un accord verbal vaut accord c''est donc pour ça que les travaux ont pu être réalisés. Ravate un peu dcouilles oui!

20.Posté par ZembroKaf le 21/02/2020 08:47

je ne suis pas actionnaire de cette société "sports et loisirs"...un "conflit d'ordre privé"...qui se réglera autour d'une bonne table "entre gros zozos"...et pas dans la presse !!!
@"ladilafé"
💪💪💪...et "nous" on allonge une varangue...le service urbanisme de tombe dessus...😡😡😡

21.Posté par polo974 le 22/02/2020 09:41

En passant, Ravate a un magasin dans l'extension du Jumbo...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes