Société

Liquidation Apavou: Les locataires exigent des réponses

Lundi 27 Août 2018 - 16:50

Il était déjà difficile de joindre la société Apavou, mais depuis sa liquidation le 22 août dernier, les locataires n'ont plus aucun contact avec le groupe. Le numéro vert est désormais "dans l'impossibilité de répondre". Alors que plus de 2 500 appartements sont pourtant concernés. 

Pour le moment, le mandataire Laurent Hirou affirme que les prestations à la charge de Batipro seront assurées par ses soins, que les contrats actuels seront poursuivis et que les baux de location sont toujours permanents. "C'est-à-dire que l'on a tous signé pour 6 ans, donc on est là jusqu'en 2021 techniquement", souligne un des locataires.

Il a également évoqué la mise en place d'une plateforme pour que les locataires puissent remonter tous les problèmes au sein de leurs logements. Mais pour le moment, alors qu'une semaine s'est déjà écoulée depuis la liquidation du groupe Apavou, aucune action concrète n'a encore été réalisée.

Bien qu'il communique bien par mails avec les locataires des logements anciennement Apavou, ces derniers demandent et exigent des réponses concrètes de la part du mandataire. Il devait rencontrer Apavou ce lundi 27 août pour récupérer les contrats. Les locataires veulent donc "savoir à qui on paye, comment, si on fait des chèques à qui fait-on les chèques, les quittances, les cautions, les contrats, on veut tout savoir". 

Au-delà de ça, les locataires souhaitent que le mandataire reprenne tous les travaux inachevés, voire non commencés, les contrats qui n'ont jamais été signés et les nombreuses insalubrités de leurs immeubles. Ils paient chaque année 8 000 euros pour l'entretien de l'immeuble à une société de nettoyage.

Une régularisation de charges aurait même été demandée aux locataires pour l'année 2017 juste avant le passage au tribunal d'Apavou, alors que les parties communes ont clairement été qualifiées comme insalubres, notamment par la mairie et l'ARS (courriers à l'appui). Saleté, cafards, fuites, et autres nombreux désagréments: les locataires attendent aujourd'hui des actions. 
Charline Bakowski
Lu 4395 fois



1.Posté par l'essentiel le 27/08/2018 19:28 (depuis mobile)

prendre un avocat et faire payer la note au cartel apavou : HONTE !

2.Posté par Paulo le 27/08/2018 19:56 (depuis mobile)

Une plateforme internet c'est une bonne idée. Avec une gestion muli compte en banque connectée aux comptes en banque mauriciens de l ancien propriétaire 😂

3.Posté par pipo le 27/08/2018 20:19

Pourquoi etes vous restez dans des logements APAVOU?
J'ai la réponse! petit loyer
Qui dit petit loyer dit également petite prestation normal!

4.Posté par Le Comte de Monte Cristo le 27/08/2018 23:36

#Post 3
Pipo, petit loyer du dis?
Je pense que tu n'as jamais su le prix d'un loyer Apavou.
C'est pas un bailleur social non plus.

5.Posté par ti kreol le 28/08/2018 01:08

Apavou abandonné par la France...
Le symbol est très fort.

6.Posté par Demerdadis eotum le 28/08/2018 15:57 (depuis mobile)

Que les.locataires achetent de la javel et procedent solidairement au nettoyage des parties communes..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 12:29 ▶️ Le nouvel hélicoptère du Samu dévoilé !