MENU ZINFOS
Société

Liquidation Apavou: Les locataires exigent des réponses


Par - Publié le Lundi 27 Août 2018 à 16:50 | Lu 4458 fois

Il était déjà difficile de joindre la société Apavou, mais depuis sa liquidation le 22 août dernier, les locataires n'ont plus aucun contact avec le groupe. Le numéro vert est désormais "dans l'impossibilité de répondre". Alors que plus de 2 500 appartements sont pourtant concernés. 

Pour le moment, le mandataire Laurent Hirou affirme que les prestations à la charge de Batipro seront assurées par ses soins, que les contrats actuels seront poursuivis et que les baux de location sont toujours permanents. "C'est-à-dire que l'on a tous signé pour 6 ans, donc on est là jusqu'en 2021 techniquement", souligne un des locataires.

Il a également évoqué la mise en place d'une plateforme pour que les locataires puissent remonter tous les problèmes au sein de leurs logements. Mais pour le moment, alors qu'une semaine s'est déjà écoulée depuis la liquidation du groupe Apavou, aucune action concrète n'a encore été réalisée.

Bien qu'il communique bien par mails avec les locataires des logements anciennement Apavou, ces derniers demandent et exigent des réponses concrètes de la part du mandataire. Il devait rencontrer Apavou ce lundi 27 août pour récupérer les contrats. Les locataires veulent donc "savoir à qui on paye, comment, si on fait des chèques à qui fait-on les chèques, les quittances, les cautions, les contrats, on veut tout savoir". 

Au-delà de ça, les locataires souhaitent que le mandataire reprenne tous les travaux inachevés, voire non commencés, les contrats qui n'ont jamais été signés et les nombreuses insalubrités de leurs immeubles. Ils paient chaque année 8 000 euros pour l'entretien de l'immeuble à une société de nettoyage.

Une régularisation de charges aurait même été demandée aux locataires pour l'année 2017 juste avant le passage au tribunal d'Apavou, alors que les parties communes ont clairement été qualifiées comme insalubres, notamment par la mairie et l'ARS (courriers à l'appui). Saleté, cafards, fuites, et autres nombreux désagréments: les locataires attendent aujourd'hui des actions. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par l'essentiel le 27/08/2018 19:28 (depuis mobile)

prendre un avocat et faire payer la note au cartel apavou : HONTE !

2.Posté par Paulo le 27/08/2018 19:56 (depuis mobile)

Une plateforme internet c'est une bonne idée. Avec une gestion muli compte en banque connectée aux comptes en banque mauriciens de l ancien propriétaire 😂

3.Posté par pipo le 27/08/2018 20:19

Pourquoi etes vous restez dans des logements APAVOU?
J'ai la réponse! petit loyer
Qui dit petit loyer dit également petite prestation normal!

4.Posté par Le Comte de Monte Cristo le 27/08/2018 23:36

#Post 3
Pipo, petit loyer du dis?
Je pense que tu n'as jamais su le prix d'un loyer Apavou.
C'est pas un bailleur social non plus.

5.Posté par ti kreol le 28/08/2018 01:08

Apavou abandonné par la France...
Le symbol est très fort.

6.Posté par Demerdadis eotum le 28/08/2018 15:57 (depuis mobile)

Que les.locataires achetent de la javel et procedent solidairement au nettoyage des parties communes..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes