MENU ZINFOS

Limitons la propagation de la dengue, adoptons les bons gestes !

Mercredi 7 Mars 2018

Dans un communiqué du 7 mars 2018, l’ARS confirme que la circulation de la dengue continue de s’intensifier à La Réunion. Au cours de la semaine dernière, 82 nouveaux cas de dengue ont été signalés majoritairement dans la commune de Saint-Paul, confirmant le début d’une épidémie sur la commune. Au total, 193 cas de dengue ont été signalés depuis le début de l’année, 287 depuis le début de la circulation de la dengue en début d’année 2017, dont 20 hospitalisations.

Le risque de diffusion de la dengue dans l’ensemble de l’île est élevé. La mobilisation de tous les acteurs est attendue pour contenir la progression de la maladie.

Plusieurs quartiers sont à présent identifiés comme des zones de circulation active du virus à Saint-Paul (quartiers Gare routière et Etang, Bois-De-Nèfles, La Plaine, rue Jacquot, Le Ruisseau, Boucan-Canot, quartier Carrosse à Saint-Gilles-les-Bains) mais également au Port (quartier Rivière des galets), à Saint-Pierre (Ravine des Cabris-Bois d’Olives et Terre Rouge) et au Tampon (quartier Terrain Fleuri).
Avec le passage de Dumazile près de nos côtes, les conditions météorologiques (fortes pluies et chaleur) sont extrêmement favorables au développement des moustiques infectés par la dengue. Aussi, l’Agence Régionale de Santé rappelle l’importance des gestes de prévention à appliquer par tous :

– éliminer les récipients en eau autour de son habitation
– éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires
– se protéger des piqûres de moustiques et consulter son médecin en cas d’apparition de symptômes de la maladie.
– continuer à se protéger des piqûres de moustiques
Face au risque épidémique, l’ARS Océan Indien a décidé d’activer le 27 février dernier le niveau 2B du plan ORSEC de lutte contre les arboviroses, qui consiste à renforcer les actions avec l’ensemble des acteurs et notamment dans les zones de circulation. La mobilisation de tous est indispensable pour lutter contre les moustiques, vecteurs de la dengue.
  • Les actions de Lutte Anti-Vectorielle
  • Les équipes de Lutte Anti-Vectorielle de l’ARS Océan Indien sont toujours extrêmement mobilisées et procèdent à de très nombreuses interventions dans les quartiers concernés. Actuellement, près de 1000 visites en porte-à-porte sont assurées chaque semaine, jusqu’à 5 interventions successives dans les quartiers les plus touchés.
  • Ces interventions comprennent la recherche de cas de dengue, l’information de la population, l’élimination des gîtes larvaires, les traitements insecticides dans les cours et les jardins des particuliers et sont complétées la nuit, par des traitements de pulvérisation spatiale insecticide.
 
  • Mobilisation et coordination des acteurs 
    Au vue de la situation épidémiologique, dans le cadre du niveau 2B du dispositif spécifique ORSEC, une forte mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés est attendue aux côtés de l’ARS OI. Des réunions de coordination se sont tenues la semaine dernière en sous-préfectures de Saint-Paul et de Saint-Pierre pour sensibiliser et encourager les communes et intercommunalités concernées à renforcer leurs actions sur le terrain, et en priorité dans les quartiers actuellement touchés par la dengue.
    Les actions prévues en niveau 2B concernent notamment : 
    -L’organisation d’actions de nettoyage des quartiers en porte-à-porte,
    -Une gestion renforcée des situations favorables aux développements des moustiques (élimination des dépôts sauvages de déchets et d’encombrants, entretien des cimetières,
    suppression des stagnations d’eau…)
    Un renforcement de la sensibilisation de la population et de la communication…



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 17:18 Des coupures d’eau programmées à Fleurimon

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes