Sport

Ligue 1 : Lyon en barrages de la Ligue des Champions, Nice en Europa League, la L2 pour Troyes

Lundi 27 Mai 2013 - 09:29

La dernière journée de Ligue 1 a été riche en évènements hier. L'Olympique lyonnais disputera le tour préliminaire de la Ligue des Champions grâce à sa victoire sur sa pelouse face à Rennes. Vainqueur à Ajaccio (0-2), Nice se classe quatrième et accède à la Ligue Europa, après la contreperformance de Lille face à Saint-Etienne (1-1). Dans le bas de tableau, Sochaux sauve sa place dans l'élite au détriment de Troyes, défait sur la pelouse de Valenciennes.


Ligue 1 : Lyon en barrages de la Ligue des Champions, Nice en Europa League, la L2 pour Troyes
Les Gones se sont assurés une présence au troisième tour préliminaire de la Ligue des champions en battant Rennes (2-0), dimanche soir, ce qui leur permet de terminer troisième de la Ligue 1 derrière le PSG et Marseille. Les buts lyonnais ont été inscrits par Lisandro Lopez sur pénalty à la 23e et Clément Grenier, qui place un coup franc "juninhesque" à la 68e.

De son côté, l'OGC Nice termine à la quatrième place, synonyme de Ligue Europa, après sa victoire face à l'AC Ajaccio, grâce à deux buts de Cvitanich (49e) et Bauthéac (76e). C'est la première fois depuis 1997 que les Aiglons joueront une coupe d'Europe. "C’est une grande joie pour tout le monde", indique Jean-Pierre Rivère, le président de Nice. "Mais il ne faut surtout pas s’enflammer. On sait d’où on vient. Notre ambition est de stabiliser le club dans le Top 10. On ne s’enflamme donc pas du tout. Il faut grandir petit à petit. On remet les compteurs à zéro au début de la saison prochaine. "

Pour Lille en revanche, la désillusion est terrible. Les Dogues, qui avaient leur destin en main, ne joueront tout simplement pas de coupe européenne. Tenue en échec par Saint-Etienne (1-1), Lille avait pourtant ouvert le score grâce à Salomon Kalou (42e). Mais les Verts sont vite revenus dans le match, et même à dix, ont réussi à faire déjouer le Losc. L'entraîneur lillois, Rudy Garcia, tient malgré tout à relativiser la contreperformance de son équipe. "Ce n’est pas une saison ratée. On aurait pu finir 3e, on termine à la plus mauvaise place. On ne rate pas l’Europe sur ce match-là. L’objectif, l’année prochaine, sera de retrouver l’Europe. C’est un échec pour le club. Notre place, c’est 4e et ce soir, on n’est pas 4e."

Dans le duel des mal classés, un an après son retour dans l’élite, Troyes, après sa défaite à Valenciennes (1-2), redescend en Ligue 2, dans le même wagon que Brest (20e) et Nancy (18e). Sochaux, qui fait match nul à Bastia (0-0), se maintient (15e). Les Troyens ont pourtant cru pendant une heure pouvoir se sauver et ont joué crânement leur chance. Mais avec le but contre-son-camp de Florian Jarjat (68e), puis le but de Grégory Pujol (88e), synonymes de victoire pour VA, la lutte pour le maintien s’est simplifiée. "Ce n'est pas ce soir qu'on perd le maintien mais évidemment durant cette première partie de saison très défavorable pour nous, a déclaré l'entraîneur troyen Jean-Marc Furlan. J'avais dit aux joueurs avant le match que j'étais fier d'eux quoiqu'il arrive. Humainement, cela a été une saison très riche. Il faudra se réhabituer à la L2 pour espérer revenir plus fort en L1. "
S.I
Lu 399 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop