MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Licenciements en vue au Quotidien ?


Par - Publié le Samedi 27 Mai 2017 à 00:12 | Lu 6536 fois

La photo de Thierry Massé sur sa page Linkedin
La photo de Thierry Massé sur sa page Linkedin
Thierry Massé. Ce nom ne vous dit sans doute rien. C'est pourtant le nouveau directeur du pôle presse du groupe Le Quotidien qui comprend Le Quotidien certes, mais aussi Visu, Belle, Le Quotidien des Jeunes, Le Gratuit, etc...

Thierry Massé a été nommé il y a déjà deux mois, et pourtant aucune publicité n'a été faite autour de sa nomination. Il a fallu qu'un internaute un peu plus curieux que les autres tombe par hasard sur sa page Linkedin pour que le pot aux roses soit découvert.

Cette discrétion s'explique dans doute par le fait que Thierry Massé n'est pas un dirigeant comme un autre et que Carole Chane Ki Chune n'est probablement pas très fière de son embauche. Il y a des choses qu'il vaut mieux éviter que les lecteurs sachent...

Sur sa page Linkedin, Thierry Massé se présente comme un directeur général de transition. Vous ne savez pas ce que ça veut dire? Ca tombe bien, il l'explique : "Manageur de transformation, j'accompagne les PME et les start-up dans leurs développements, leurs repositionnements et leurs changements de business model, en conseil et mission de transition".

Si vous n'avez pas compris, la même chose en français de tous les jours : Thierry Massé est un expert en restructuration d'entreprises, souvent avant une vente. Et sa principale mission est de "tailler dans le gras", histoire de rendre la mariée plus belle aux yeux des futurs acheteurs. Avant de repartir exercer ses talents ailleurs, un gros chèque dans la poche, après avoir laissé sur le carreau un tombereau de salariés licenciés.

Il n'est pas dit que Thierry Massé soit là, dans le cas du Quotidien, pour préparer une vente. Encore que... Mais il est clair qu'il a été embauché pour licencier le maximum d'employés.

Il faut dire que la situation du journal n'était plus tenable. Comme nous l'avions révélé ici il y a quelques semaines, le Quotidien a encore perdu plus de 3 millions d'euros l'an dernier. Après une perte à peu près équivalente l'année précédente.

Qui à la Réunion a les reins assez solides pour éponger une telle perte tous les ans? Personne, et notamment pas la famille Chane Ki Chune qui, si elle a certes fait fortune dans le passé grâce au journal et aux sociétés qu'elle a su créer autour, n'a plus les moyens aujourd'hui de continuer longtemps à ce rythme.

Il devenait donc urgent d'agir. Il y a quelques semaines, un des responsables du journal m'avait dit : "2017 sera une année décisive. Ou ça passe, ou ça casse".

40 ans après sa naissance, Le Quotidien s'apprête manifestement à vivre un moment décisif de son histoire...

Licenciements en vue au Quotidien ?


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par une réunionnaise 97410 le 27/05/2017 01:34

meme sur notre ile ils font appel à ce genre de personnes qui est là, tout simplement pour "dégraisser", le travail fait il s'en va vers d'autres entreprises qui lui fait appel.Il y a eu meme des films concernant ce sujet.
Le Quotidien c'est le jeu de la radio locale, non?qui téléphone et qui donne des sous aux gens?il y a des personnes qui gagnent par 3000euros, je crois.

2.Posté par Lf le 27/05/2017 08:36

Le quotidien n'a jamais su prendre le virage numérique. Il impossible de continuer sur le modele papier et garder tout ce personnel. C'est deguelasse pour les employés, mais c'est le progrès la pauvre lucette. Encore un corps de métier qui va disparaître à cause de l'internet/numérique.
Il va falloir réfléchir à un nouveau modele de société. Car au final ces idiots de riches se retrouveront une nouvelle fois la tête sur un pic à un moment donné.

3.Posté par ex-chef d''''entreprise retraité le 27/05/2017 09:02

A Monsieur Pierrot Dupuis, PDG fondateur de Zinfos974,

Si on lit les conclusions de votre article jusqu'au bout, vous reconnaissez que la venue de ce monsieur et son travail supposé par vous, est une nécessité pour la survie de cette vieille entreprise dont le paternalisme des actionnaires a vécu, et que les banques exigent des sociétés privées des bilans qui tiennent la route,...

à l'inverse des Collectivités ( Conseil Régional - Conseil départemental - Mairies - Communautés de communes et leurs nombreuses SPL ) qui jouent au Monopoly avec de l'argent public et dont la responsabilité des dirigeants politiques n'est jamais engagée !!!

Zinfos974 est une entreprise jeune, avec un effectif relativement réduit, qui à la "chance" de récupérer un budget pub conséquent de la Région et des fournisseurs de celle-ci, qui lui permet de dégager de jolies marges...

Pourvu que ça dure encore longtemps pour elle, avant que vous ne soyez obligé d'appliquer les mêmes règles de gestion que Le Quotidien !!!

4.Posté par La vérité vraie... le 27/05/2017 09:15

Je ne me réjouis jamais du licenciement de salariés. Mais...concernant les journalistes papiers de l'île, ils peuvent demander un coup de main à Macron ! Ils ont fait campagne pour lui non ?
Voilà ce que ça coûte de manipuler les opinions.
Gout aster et après, et le plus vite si possible, au tour du JIR ! Vous allez comprendre ce que ça veut dire précarité, allocations chômage régressive, fin du CDI.
Vous vouliez Macron ? Vous l'avez !

5.Posté par KLOD le 27/05/2017 10:22

merci au Quotidien d'assurer chaque jour un journal de qualité ! tout comme le soutien apporté au JIR qui était en difficulté , total soutien !

6.Posté par GIRONDIN le 27/05/2017 10:54

....Il a fallu qu'un internaute un peu plus curieux que les autres tombe par hasard sur sa page Linkedin pour que le pot aux roses soit découvert. ...

Et alors? Quel pot aux roses??

C'est leur problème non?


3.Posté par ex-chef d''''entreprise retraité
Quoi zinfo service communication de la region???

7.Posté par Ma sonnerie le 27/05/2017 11:46

bravo à lui..faut savoir se moderniser..se structurer..Se restructurer...

quand les gens auront marre de la modernité, sans doute le journal papier reviendra au goût du jour..quitte à se torcher avec ensuite...?

8.Posté par Babafigue le 27/05/2017 22:46

Il y a 10 ans Le Quotidien cherchait à embaucher des personnes chargées de procéder à leur "migration numérique" et quelques-uns de mes amis avaient passé un entretien d'embauche. Un d'eux bossait même dans une web agency qui postulait pour la refonte de leur site web.

Quelques entretiens avaient suffi à comprendre que c'était du grand n'importe quoi, que la Direction était à côté de ses pompes refusant de se remettre en question et faire confiance à de jeunes entrepreneurs du web et cultivant un vision jurassique du numérique.

Alors qu'à l'époque ils étaient déjà largement en retard sur Clicanoo et avaient donc impérativement besoin de mettre le paquet sur ce "nouveau" canal. Finalement, à peine quelques semaines après avoir lancé ce projet, les 2 personnes qui avaient été recrutées avaient déjà pris la porte pour divergence de vue (sic!).

Voilà le résultat 10 ans plus tard, le néant numérique. Tristement prévisible.

9.Posté par Jean Luc hoareau le 28/05/2017 14:22 (depuis mobile)

Babafigue, jusqu'à preuve du contraire, c'est le journal qui a pris le virage numérique qui est en redressement judiciaire. Et quand on voit le résultat en France des autres journaux, on se dit que le Quotidien n'avait pas tort.

10.Posté par KUNTA KINTé le 30/05/2017 08:05

Rien d'étonnant que la famille Chane Ki Chune est restée des boutiquiers d'un autre temps avec une gestion de comptoir de 1930 .

On ne va pas se plaindre où celles et ceux qui ont sué dans cette société n'ont jamais eu THE RESPECT !

Tchao pantin !!!

11.Posté par VIEUX CREOLE le 31/05/2017 12:48

ON NE PEUT JAMAIS SE RÉJOUIR DES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES PAR UN JOURNAL D'INFORMATION QUI JOUE SON RÔLE AVEC LE PLUS D' OBJECTIVITÉ POSSIBLE COMME" LE QUOTIDIEN" ....
Je lui apporterai toujours mon soutien , s'il garde la ligne qui est la sienne ET QU' IL CONTINUE A NOUS DIFFUSER DES INFORMATIONS QU'ON NE TROUVE PAS TOUJOURS AILLEURS !!!

12.Posté par Gramoune éveillée le 31/05/2017 16:13

11.Posté par VIEUX CREOLE le 31/05/2017 12:48

Pas d'accord avec vous sur la ligne éditoriale d'un autre temps de ce journal , qui ne dénonce jamais les magouilles ou l'incompétence de nos élus locaux cumulards et démagogiques, se contentant de rapporter avec trop de déférence voir de servilité, au lieu de dénoncer avec sévérité le gaspillage de l'argent public et les embauches de complaisance, tel que le fait "Le JIR" avec Jacques Tillier, ainsi que la majorité des électeurs réunionnais l'exprime dans les urnes en votant pour les partis extrêmistes.

Les lecteurs actuels qui ont désormais accès à internet, ne sont plus les mêmes lecteurs que lors de la création de journal que je n'achète plus pour ma part que le dimanche, pour la page de jeux !!!

13.Posté par KLOD le 02/06/2017 20:26

"ainsi que la majorité des électeurs réunionnais l'exprime dans les urnes en votant pour les partis "

ha bon , voter fn c'est etre éveillé??????????? .................. l'éveil a un sens différent pour d'autres mon vié gramoune .............................. mais bon ..........à chacun son éveil , à chacun son karma . HIN ?

14.Posté par VIEUX CREOLE le 02/06/2017 23:18

A « Gramoune éveillée ».

Nous sommes vraisemblablement , deux « Gramounes » qui portent des lunettes ayant " des verres correcteurs » différents !! J’emploie" cette plaisanterie" pour dire qu’en lisant un même article ,en regardant un même paysage, nous n’éprouvons pas non plus le même « ressenti » : nous sommes tous différents les uns des autres et , cela peut contribuer à un enrichissement réciproque…Je me suis sans doute mal exprimé …
Fut un temps - que vous avez peut-être connu -l’information fournie par la presse locale était" à sens unique" à la dévotion du « pouvoir en place » : deux journalistes ( « M.A.D. » et « J.V.D » ) « faisaient la pluie et le beau temps de l’Information » …Il y avait bien un Journal d’opposition : c’était le Journal d’un Parti politique dont le moins qu’on puisse dire « c’est qu’il ne brillait pas non plus par son objectivité »!!
« Les radios libres » et «la multiplication des chaînes de télé privées» sont arrivés BEAUCOUP PLUS TARD !!! Nous n’avons pas à la Réunion , « une presse d’investigations » libre, qui n’hésite pas ( en Métropole ) à dénoncer publiquement des « Affaires très graves » - impliquant la Droite comme la gauche ) !! Cette "presse d'investigations" nous livre souvent des informations que nous ne connaîtrions pas sans elle… Généralement ELLE A « des sources sûres » ... MAIS , il lui est arrivé d’être condamnée parfois par la Justice pour « publication de fausses nouvelles »…
Les deux principaux Journaux -papier ou en ligne- de l’île , font à MON AVIS , des efforts pour offrir des articles assez objectifs et SURTOUT pour donner la parole aux lecteurs ou internautes : C’EST CELA que j’appelle « conserver la même ligne » …
_ Les « orientations éditoriales » des deux journaux ne sont pas les mêmes bien sûr et les « Rédacteurs ont leur préférences e, leurs empathies comme tous les Citoyens: cela se sent à travers leurs articles et commentaires…. _ J’avais aussi en tête le contenu « d’un Éditorial du Quotidien » - du mois dernier je crois - QUI DÉNONÇAIT « la gestion" ," les gaspillages ", "les embauches de complaisances » de certains Elus d’une commune de l’Ouest et « le jeu de Chaises musicales » entre la commune incriminée e t NOTRE RÉGION ! Cet Article a certainement réconforté les Démocrates er Républicains Réunionnais !!

_ Dommage que des hommes et femmes politiques( et d’autres Journaux ) n'en ont pas parlé et que ce scandale inadmissible risque de tomber dans l’oubli !!!!

15.Posté par La crise de l''''information le 05/06/2017 09:11

"40 ans après sa naissance, Le Quotidien s'apprête manifestement à vivre un moment décisif de son histoire..."

=> Licenciements, vente à un repreneur, fermeture?

Posts 2, 8 et 9: le virage numérique que n'a pas vraiment pris le Quotidien (pas de gratuité) est certainement nécessaire pourtant. On ne peut lutter longtemps contre du numérique gratuit. Et une concurrence numérique qui n'est pas limitée en nombre.

Pour ma part, je n'achète presque plus de journaux papier, surtout locaux, quand je vois la maigreur voire l'inconsistance de "l'information" au sens large (quelques faits divers, peu ou pas d'analyses critiques ou d'enquêtes, ...)..

Ceci étant, le "numérique" et la société du "tout tout de suite gratuitement" ne tue-t-elle pas nécessairement la presse en général, qui a besoin d'un peu de temps et de moyens pour exister et "produire" de l'information avec un minimum de qualité?

Donc, la presse doit se réinventer profondément et largement, tant sur le plan journalistique et éditorial que commercial et économique, voire politique.

Sinon comme le Quotidien, et tant d'autres titres, elle "plongera" définitivement.

Ainsi du Quotidien qui n'a peut-être pas bien compris qu'il est très loin le temps où, dans l'île, régnait en maître, monopolistiquement parlant, la presse papier et qu'on avait que 3 titres dominants (JIR, QDR et Témoignages) C'était il y a 15 ou 20 ans. Depuis, l'eau a bien coulé sous les ponts...

Quant à Clicanoo, il ne suffit pas d'être désormais presque tout en ligne pour intéresser les gens: faut innover, enquêter, .....etc Clicanoo: c'est le QDR en ligne bis avec des articles un peu plus en lignes, mais le principe reste le même.

"Il a fallu qu'un internaute un peu plus curieux que les autres tombe par hasard sur sa page Linkedin pour que le pot aux roses soit découvert."

C'est le monde à l'envers, non? Les lecteurs font l'info? Et les journalistes?

Mais, euh, ça s'appelle la presse "moderne".

Au fait, ça me rappelle un documentaire: "Les nouveaux chiens de garde"... Hélas!

Extrait de wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Nouveaux_Chiens_de_garde

"Les Nouveaux Chiens de garde est un essai de Serge Halimi concernant les médias, paru en 1997 et actualisé en 2005, qui a connu un très fort succès de librairie (250 000 exemplaires) alors même que son auteur a réalisé une promotion très réduite puisqu'il ne l'a pas présenté sur les plateaux de télévision. Le livre a été adapté au cinéma en France en janvier 2012.

Serge Halimi y présente, en quatre chapitres, son analyse de ce qu'il considère comme une collusion entre pouvoirs médiatique, politique et économique, à l'aide d'une étude qui se veut exhaustive sur la télévision et les grands journaux français.

Il prétend aussi démonter le traitement parfois partial et complaisant de certains médias français vis-à-vis des sociétés qui en sont les actionnaires.

Il explique aussi le peu de cas qui est selon lui fait des mouvements sociaux, et la place prépondérante des faits divers dans les journaux télévisés. Il reprend la thèse selon laquelle « le fait divers fait diversion », selon la formule de Pierre Bourdieu, qui a préfacé ce livre. Dans son dernier chapitre, il souligne les connivences dans le milieu journalistique, facilitant les autopromotions.
"

Et si la presse française était en réalité malade de ne plus vraiment informer et d'être manipulée ?

N'est-ce pas cela le vrai problème?

Quand je vois par exemple le silence médiatique sur les anomalies de l'élection Macron et son encensement et son lancement médiatisé pendant des mois précédant son élection....

En tous cas, je plains les salarié(e)s du QDR.

Au fait, pour faire de l'humour "noir": ce Thierry Massé, son surnom, c'est pas le "Nettoyeur"? Et son autre prénom, c'est pas "Léon"? :-)

16.Posté par PAYET Virginie le 06/06/2017 10:28

Parfaitement d'accord avec post 2 le Quotidien n'a jamais su réagir et créer un journal numérique il y avait une brèche dans laquelle a su s'engouffrer Zinfos974 avec succès. Dommage aussi que Clicanoo ne soit pas assez réactif dans sa formule numérique. Par contre je ne suis pas d'accord avec la conclusion de post 2 lorsqu'il affirme " Car au final ces idiots de riches finiront etc.." A savoir que s'ils étaient idiots il ne seraient certainement pas riches de plus être riche n'est pas une tare me semble t 'il...c'était idiot de rajouter ceci alors que le résonnement était juste au départ.

17.Posté par Question bete le 06/06/2017 15:13 (depuis mobile)

À quand le rachat de zinfos par le quotidien?

18.Posté par L''Ordéchaise le 07/06/2017 08:42 (depuis mobile)

C''est fait. La direction devrait annoncer au CE prochainement le départ (évidemment ''"volontaire"'') de 12 personnes dont 4 journalistes et 3 photographes.

19.Posté par Pamphlétaire le 11/06/2017 17:06

En clair et sans détour, c'est le précurseur du liquidateur judiciaire pour fermer la firme, n'est-ce-pas?

20.Posté par Césarius le 30/09/2017 14:29

Voilà c'est fait, la sentence est tombée

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes