Zot Zinfos

Liberté sociale. Fin du monopole de la Sécurité Sociale et du RSI

Jeudi 3 Décembre 2015 - 09:47

Veuillez trouver ci-joint la lettre d'engagement explicite, signée de M. le Député Patrick LEBRETON concernant la liberté sociale et la fin du monopole de la Sécurité Sociale Française.
 
Le CSAPR (Collectif des Syndicats et Associations Professionnels de la Réunion), après un entretien constructif ce mercredi 2 décembre 2015 avec M. Patrick LEBRETON, député français et candidat à la Région , se félicite d'avoir eu confirmation de ses affirmations concernant la liberté pour tous les Français (commerçants, professions libérales, artisans, mais aussi salariés), de pouvoir s'assurer librement socialement, où ils le souhaitent, sans menace, ni intimidation des caisses de Sécurité Sociale (RSI, CARPIMKO, CIPAV, CGSS). 
Le monopole de la Sécurité sociale n'existe plus grâce à la transposition des directives européennes actées dans le droit interne français.
 
M. Le député Patrick LEBRETON semble être le seul candidat à oser le dire et braver les interdits d'une certaine "nomenklatura française" au pouvoir et qui n'ose prendre les décisions courageuses qui s'imposent.
Il propose, de concert avec le CSAPR, le respect des engagements européens en matière de liberté sociale pour redonner du pouvoir d'achat aux Réunionnais en relançant l'économie.
 
Le CSAPR le salue pour son courage et lui tire son chapeau !
Lu 3861 fois




1.Posté par GIRONDIN le 03/12/2015 09:27 (depuis mobile)

Nous vivons une époque étonnante, un socialiste qui travaille ouvertement à la mort de la SÉCU!

2.Posté par Bizarre le 03/12/2015 10:38

Bizarre... vous avez dit "bizarre" !!

3.Posté par madibastard le 03/12/2015 13:54

Surprenant, ça c'est un virage à 180 degrés ! Grand temps de mettre à bas les caisses pour libéraux, odieusement chères et qui n'offrent quasiment rien comme protections !

4.Posté par Mwa la pa di le 03/12/2015 14:01

Ces directives européennes ne sont pas en faveur de notre solidarité nationale. Il y a un manque certain de réflexion car la proposition de Lebreton va à l'encontre des intérêts de notre pays. Il valait mieux se battre pour un régime amélioré mais pas une fuite chez les autres pays.... C'est une drôle de conception de la "solidarité "entre Français Monsieur le Député.

5.Posté par précurseuse le 03/12/2015 14:05

Un socialiste qui travaille aussi pour le libéralisme !!! Un anti-social autrement dit... Si on continue à appliquer les directives européennes, il ne restera bientôt plus grand chose de la France et de ses services publics, à la grande joie des capitalistes européistes qui s'en mettront plein les poches.

Où allons-nous quand les socialistes se mettent au libéralisme ? Posons-nous la question.

Pour ma part, j'ai trouvé de nombreuses réponses sur www.upr.fr

6.Posté par Patrick le 03/12/2015 15:52

De la pure démagogie! Il n'a jamais été en faveur de cette mesure! Aujourd'hui il entend jouer la carte de soutien aux indépendants!
C'est du gros foutage de gueule! En tant que député, il avait largement la possibilité de faire des interventions pour que le gouvernement modifie le cadre du RSI!

7.Posté par Philippe le 03/12/2015 16:04

Aucun autre candidat? En êtes vous bien sûr? D'après mes recherches, et analyse des programmes, il y a bien un candidat qui a appelé à une évolution du RSI!
À Droite bien sûr, avec Didier Robert!

8.Posté par EKOLO le 04/12/2015 14:42

Rien que ça comme commentaires ?

Perso j'aurais bien aimé lire les réactions de militants PCR, savoir si par exemple ils comptent toujours voter LEBRETON ce dimanche.

Pour le reste, c'est évident que le régime des indépendants est infâme.
J'ai jamais compris pourquoi on ne leur appliquait pas les mêmes taux et couvertures que pour les salariés.
Si quelqu'un a une réponse, ça serait sympa.

L'UE, avec ses directives, finira par transformer l'Europe en USA bis.
Mr LEBRETON ne fait rien d'autre que suivre la politique de son parti : libéraliste et pro-UE.
(Et déjà avant le traité de Maastricht, le PS était ouvertement libéraliste, ça ne date pas d'hier)

9.Posté par couturier le 08/12/2015 11:20

La Liberté Sociale on l'a écrite depuis deux ans avec un rapport sur le RSI et une proposition d'organisation originale de la protection sociale des indépendants. tous les députés et sénateurs ainsi que l'éxécutif français l'ont reçue. on attends la mise en application.

10.Posté par bitoku le 08/12/2015 20:35 (depuis mobile)

Il y a toujours ceux qui confondent "cotisations personnelles" et "solidarité nationale", cette dernière n''ayant aucune définition précise et ayant surtout participé à créer un pays de cassos''...

11.Posté par David le 09/12/2015 23:44 (depuis mobile)

Merciiiiii monsieur lebretonn grand merci enfin un homme politique un vrais qui comprend merciiiiiii

12.Posté par maingraph le 10/12/2015 21:05

Les commentaires qui parlent de libéralisme sont affligeants. Comment peut-on encore parler de ça quand on vit dans un pays avec une fiscalité à 53,4%, soit un taux spoliateur au-dessus des 50% à partir duquel on peut parler de communisme.
Nous sommes classés 70ème en liberté économique, derrière des pays du tiers-monde comme le Rwanda ! Sur 198 nations dans le monde, bravo le pays de la liberté.
Notre économie se casse la gueule, il y a chaque année des milliers d'indépendants en moins (les vrais créateurs d'emplois). Et on continue à penser qu'une mesurette équitable, c'est du libéralisme pur et dur.
Pour info, quand il n'y aura plus que des grands comptes avec des montages offshore qui vous paieront un smic revu à la baisse pour sauver les banques, vous serez encore capable de taper sur les indépendants. C'est triste d'être aussi peu visionnaire. Finalement, vous n'aurez que ce que vous méritez.

Les français sont devenus tellement assistés et incompétents que la moindre notion de responsabilisation les révulse et leur fait crier des absurdités du genre " c'est de l'ultra-libéralisme ". Ultra libre ? Ça me va perso.

Pour info, pour répondre à EKOLO. Je suis en profession libérale. Je n'ai donc pas d'indemnités journalières en cas de maladie, pas de chômage, une retraite proportionnellement plus faible et je continue à cotiser un forfait même si je ne me verse plus d'argent, mais qui ne m'offre aucun droit à la retraite.
Et en plus je dois gérer mes tracasseries avec les organismes sociaux moi-même contre le RSI, en plus de celles pour mes salariés contre l'URSSAF.
Je cotise 32% contre 42% pour vous.
Et encore, si on compte pour vous la part dite patronale et qu'on oublie les exonérations sur les petits salaires. Parce qu'un smic dans une petite entreprise, c'est plus proche des 20% de cotisation que des 40%.
Donc bon, pour un système soit-disant avantageux, on repassera.

Vous voulez vous attaquer au problème du pays ? 5,000,000 de fonctionnaires et 600,000 politiques.
Le taux de cotisation maladie d'un député ? :)
Allez, donnez un chiffre.
Bon, je vous aide : 0.5%.

Regardez votre fiche de paie, vous allez rire. Ou pas.

Quant à la solidarité, ça n'a jamais été et ne sera jamais la Sécu. C'est l'impôt, ciment de toute société depuis l'antiquité. Le reste n'est qu'une assurance et doit le rester. Par définition, une mutuelle est un système solidaire entre ses adhérents.
Toutes les caisses de Sécu sont des mutuelles, légalement parlant. Les imposer au peuple français est totalement illégal. L'assurance doit rester un choix.

Bientôt vous serez obligé de cotiser pour la nourriture.On devra cotiser 20% de son salaire pour que tout le monde puisse manger à sa faim. Et puis si on veut mieux manger parce qu'à un moment la qualité de ne sera plus au rdv, on prendra des mutuelles complémentaires pour mieux manger. Et puis des sur-complémentaires taxées pour financer l'aide aux étrangers pour les nourrir. Et vous ne pourrez plus manger ailleurs que dans les établissements agréés et on sera exactement ce que vous mangez. Et si vous mangez mal, on vous pénalisera.
Ça vous fait rire ? C'est exactement la Sécu actuelle, avec le flicage complet des médecins via le tiers-payant et la fin du secret médical (loi de la Marifolle Tourraine).
Lisez Orwell, ça vous fera du bien. Ensuite, passez à Bastiat, vous comprendrez mieux.

La solidarité est un sentiment, un ressenti. Ça doit le rester, sinon vous pourrez tout essayer, jamais vous ne pourrez arrêter les abus et les dérives, jusqu'à la mort du système par effondrement sur lui-même.

Mais continuez de taper sur le libéralisme en portant haut et fort les couleurs de l'UMPSFN, qui vous entubent avec plaisir et grande rentabilité depuis 60 ans. Moi je m'en réjouis, le pays chutera plus vite et on pourra enfin le reconstruire.
Comme en 1789 quoi. Ah au fait, la révolution était une révolution fiscale, parce que le peuple s'estimait volé. La fiscalité était de.... 10% :)

Bonne nuit les gens et votez bien pour vos maîtres :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >