Société

Leurs enfants adoptés à Madagascar privés de séjour à La Réunion

Lundi 4 Février 2019 - 12:01

Voilà bientôt six ans qu'ils se battent pour emmener leurs enfants avec eux, sur leur île. Installés à Madagascar, Sabine et Yoland Pausé ont adopté des jumeaux. Mais depuis leur prise en charge, en 2013, impossible de partir en vacances à La Réunion avec eux, car les visas des petits sont systématiquement refusés. 

C'est en 2016 que les époux Pausé sont officiellement devenus parents des deux enfants confiés à un orphelinat par leur père, après le décès de leur mère en couche. Ils avaient auparavant obtenu la garde et l'autorité parentale, le juge estimant que les époux offraient "des garanties suffisantes pour procurer à ces enfants un environnement familial stable nécessaire à leur épanouissement et à leur développement harmonieux"

Si les enfants portent depuis leur nom, ils restent de nationalité malgache. Et ne peuvent donc pas voyager vers La Réunion sans le précieux sésame. "On nous dit que nous n’offrons pas suffisamment de garanties de quitter la zone Schengen avant l’expiration des visas", explique Sabine, contrariée. D'autant plus que son père de 87 ans est très malade, et n'a jamais rencontré petits-enfants. 

Colère et incompréhension

"Ça me met en colère car tous les papiers sont en règle, nous avons même une autorisation de sortie pour les enfants du tribunal. On a transmis des billets d'avion aller/retour, des lettres d’engagements. Mon mari est directeur d’une société à Madagascar, on a fourni ses contrats de travail, mais ça ne suffit pas", déplore-t-elle. La demande de visa se transforme en une véritable mésaventure pour la famille.

Déterminée, la famille a engagé une procédure avec un avocat. "Il nous a conseillé de faire une demande d’exéquatur (procédure employée visant à donner  force exécutoire dans un pays à un jugement qui a été rendu dans un autre pays, ndlr) de notre ordonnance de garde et d’autorité parentale. Nous l'avons fait auprès du TGI de Saint-Denis mais avons été débouté au motif que le père biologique ne pourrait plus exercer son droit de visite", raconte la mère de famille. "Alors que nous habitons à Madagascar". 

Des dossiers disparus

Outre le refus, la Réunionnaise dénonce la façon dont sont traités les dossiers. '"Il y a un dossier en 2013, et sinon, à part les refus de visa, il n'y a pas de traces de nos demandes. Je veux bien croire que les dossiers puissent s'égarer, mais pas de manière systématique. Lors de la première demande, les passeports étaient restés trois mois au consulat sans que l'on sache pourquoi".

Exaspérée, elle décide donc de se tourner vers la presse, avec l'espoir de faire bouger (enfin) les choses."On veut juste pouvoir circuler, on ne compte pas s'installer. On leur demande ce qu'il faut comme garanties mais on n'a pas de réponse"

Contacté sur ce point, le consulat a seulement répondu que "les demandes de visas sont examinées en vérifiant la conformité des dossiers fournis aux exigences de la réglementation applicable. En cas de refus de visa, les intéressés ont la possibilité d’exercer un recours administratif (...)". Un recours que la mère de famille indique avoir intenté en 2013, en vain. "Il est resté sans réponse". 
 

L'autorisation de sortie du juge des enfants (tribunal d'Antsirabe)
L'autorisation de sortie du juge des enfants (tribunal d'Antsirabe)
M.A
Lu 13706 fois



1.Posté par PEC-PEC le 04/02/2019 12:22 (depuis mobile)

Aujourd'hui il est plus simple de rentrer comme clandestin que légalement... Clandestin on a droit à tout.! Vous n'êtes que de brave gens ayant effectué un geste d'amour vous êtes donc suspects quel pays avons nous à présent....

2.Posté par Phanérogame de Mada le 04/02/2019 12:27

Les Sayanims de France vont vous mettre des bâtons dans les roues. Ils veulent que leurs maîtres gardent le monopole du trafic d'être humains. Il fallait passer par leurs réseaux.

3.Posté par Marc le 04/02/2019 13:21

Un recours administratif sans réponse, ça n'existe pas. Un recours administratif, c'est un procès donc il peut prendre un peu de temps mais certainement pas 6 ans pour un jugement de première instance. Ce que vous avez fait c'est vraisemblablement ce que l'on appelle un recours gracieux, c'est à dire que vous avez poliment demandé à l'administration de réviser sa demande. Mais ça n'est pas un recours administratif.

Par ailleurs, l'administration française est TRES méfiante vis-à-vis des demandes liées à des adoptions à Madagascar. On dira pudiquement qu'elle a appris de ses erreurs en la matière.

4.Posté par ali le kafhir le 04/02/2019 16:03

@2.Posté par Phanérogame de Mada

bien que les sayanims soient assez actifs à maurice et mada je pense pas que se soient de leur faite mais plutot que les enfants sont mineurs et de nationalité malgache. De plus le père biologique aurait d'après l'article encore des droits sur les enfants

5.Posté par Zoreole le 04/02/2019 16:46 (depuis mobile)

La Presse au-dessus des Lois de la République ? La question mérite d'être posée...

6.Posté par Weldeselassie le 04/02/2019 17:42 (depuis mobile)

Je suis désolé le droit de vie et de circulation des parents adoptifs Avec ses enfants sont pas respectés car le père biologique à donner son accord.Comment ça se passe pour les autres enfants adopter partout en France ??? Refus de visa??? Non😡

7.Posté par klod le 04/02/2019 17:53

il est connu de tous , que les consulats français à mada ( ou ambassade , ca en jette plus , atchoum ............,sic), mettent des conditions exorbitantes , tant financières qu'administratives pour avoir des visas en faveur des ressortissants malgaches , .............. .................... c'est effectivement l'impression qu'"ils " donnent : favoriser l'immigration illégale au lieu de canaliser l'immigration légale temporaire , j'insiste sur le "temporaire ............... triste politique étrangère framçaise ............ il faut l'avoir vécu pour le comprendre .

pour les "natios" de service locaux ou assimilés, il y en a , hélas ................ : oui au contrôle de l'immigration , une évidence, mais à trop empêcher l'immigration légale, c'est à dire temporaire , pour la pluparton cultive une certaine rancœur envers "l"ex métropooooooooooole" ............ ca , la France sait faire .

rien de nouveau .

8.Posté par rnouf le 04/02/2019 17:55

3.Posté par Marc

Un recours administratif .... peut prendre un peu de temps mais certainement pas 6 ans pour un jugement de première instance


Si si, c'est possible, d'autant plus si la personne qui est mise en cause est parfaitement consciente de sa mauvaise fois. Elle va jouer le chrono bien trop souvent pour organiser son insolvabilité ...

9.Posté par klod le 04/02/2019 18:31

pour mettre les points sur le "i" sur la vague" natio" et "identitaires " avec la complicité des consulats framçais chez nos frères de l'Océan Indien : oui à un contrôle de l'immigration , c'est l'évidence ................

mais empêcher des "cousins" , et oui , mes frères de l'Océan indien restent des "cousins" , n'en déplaisent aux "natios endémiques" , de venir en vacances , avec des billets retours assurés et un hébergement assuré , sous prétexte que " les "consulats framçais " demandent des sommes exorbitantes par jour sur le compte bancaire d'origine ......................... : de la condescendance ou arrogance de la politique étrangère framçaise envers les "vacanciers" des péi "povres de la zone" ,

et pourtant , avec un "certificat d'hébergement " + " un billet retour"
, les gens de la "PAF" peuvent faire leur boulot ou autres "organismes préfectorales framçais de contrôles de l'immigration"................. triste et affligeant pour des "cousins" ............... NAN , HIN ? que fait "la commission de l'océan indien" sur ce sujet : les échanges entres vacanciers dans l'océan indien ................. ha , la reugion préfèrent privilégier les "échanges" aves les vacanciers chinois , rapportent plus de fric .............

une réalité , les échanges entre êtres humains sont conditionnées par "le fric" , et la RUN et ses "politicos" jouent le jeux .......coooooooool l'Océan Indien §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ ben . et on parle de "fraternité avec les "jeux des isles" .................. hypocrisie .............. rien de nouveau . entre "les discours officiels" et la réalité .............


je ne parle que des vacanciers , pour arrêter , par avance, tous commentaires insipides et insultants, sur autre chose : l'immigration illégale , qui est un autre sujet !


ce n'est pas le "fond de l'article" ..................... mais de façon plus générale.............

triste monde , ou les "natios" de comptoir et la "politique framçaise étrangère de comptoir EGALEMENT " ; prolifèrent ..............

la revanche des" duponts la joie" ???????????????

passer des "vacances" sur un "territoire français" avec un retour assuré au "péi" est difficie pour nos cousins ..............

l'IRT, la framce et les "autres " privilégient les "vacanciers" très riches , et je ne parle que des "vacanciers" et oui ............. je le précise , pour ceux , qui n'auront pas compris ce dont je parle, encore une fois , les malcomprenants sur ce sujet sensible étant "légion" ................. c'est un choix de la "poltique étrangère framcaise" , suintant l'arrogance , mais rien de nouveau, choix qui amplifient le ressentiment LEGITIME sur ce point face à l'arrogance occidentale ..................

vive la République ?

10.Posté par reve le 04/02/2019 18:45

oui il faudrait aussi interdire les reunionnais de sejour en france...

11.Posté par Tamoule le 04/02/2019 19:33 (depuis mobile)

Il y a un nouveau raffiot chargé de Sri lankais qui nous arrive dès le 2ème mois de l'année...Ils seront chouchoutés et accueillis à bras ouverts...Quant aux Réunionnais, ils resteront toujours sur les ronds points ! N'est-ce pas Ratenon ?

12.Posté par bob le 04/02/2019 21:28

C'est l'ambassade de france a tananarive qui refuse les visas mais garde les frais de dossier qui s'élévent a plus de 100 euros ..Ce sont des français qui travaillent a l'ambassade et qui escroquent les pauvres malgaches qui ont du mal a trouver l'argent ..Je parle en connaissance de cause car un visa vient d étre refusé a une amie malgache qui voulait venir passer quelques jours de vacances et découvrir la réunion..Visa refusé sans aucun motif et pas de remboursement des frais de dossier...L'ambassade de FRANCE a madagascar s'enrichit sur le dos des malgaches...Honte a vous représentants de la france a Madagascar !!!

13.Posté par LAGASSE JJ le 04/02/2019 22:12 (depuis mobile)

Et l’affaire #Karama l’orphelin adopté légalement à Djibouti - Il ne peut rejoindre ses parents suite à 3 refus de visa dont le dernier qu’à 2ans il pourrait mener en France des activités illicites
Mon compte Tweeter @Lagassejj

14.Posté par klod le 04/02/2019 23:54

exact bob , post 12 .............. je confirme vos dires ...........pas de quoi etre fier de "cette représentation française" à Mada............. une certaine politique française étrangère sur le dos des malgaches qui ne souhaitent , dans les cas cités, que venir en vacances quelques jours avec "certificat d'hébergement " et billets retours prépayés ..............

15.Posté par Cloclo le 05/02/2019 06:53 (depuis mobile)

D''accord avec post 9. C''est pareil pour faire venir un Thaï à la Réunion. Un dossier énorme et des garanties exagérées. (Je suis favorable à certaines conditions pour garantir la sécurité de la personne). Nous aucune formalité est nécessaire pour pa

16.Posté par Henri MANDREA le 05/02/2019 09:27

Bonjour, à ces parents adoptifs je dirai : Avez-vous fait le nécessaire auprès de la France pour que ces enfants obtiennent la nationalité française ? Est-ce que le jugement d'adoption a été reconnu par la France ? Sinon, effectivement le refus de visa est quasi systématique. J'en ai eu la preuve pour la venue de mon épouse à la Réunion, un "oubli" d'adresse de la Préfecture et il a fallu que je me batte pour qu'elle arrive ici alors que nous sommes mariés depuis ' ans et que notre fils de - ans m'avait rejoint(il a la double nationalité).
Avant de faire une demande de visa, essayez de voir avec l'Ambassade pour la légalisation (si ce n'est déjà fait) de l'adoption et l'inscription de vos enfants sur l'état civil français.
Quand au père naturel, a-t-il renoncé à ses droits parentaux ? Il vous faudrait obtenir son accord pour celà (n'oubliez pas que tout se monnaye à Madagascar malheureusement ET MËME SI JE NE DEVRAIS PAS LE DIRE).
Enfin BON COURAGE ET PERSEVEREZ

17.Posté par Dorian le 05/02/2019 13:47

C'est toute l’aberration du système. Nous sommes incapables de faire appliquer nos lois à ceux qui les bafouent ouvertement. du coup les seuls qui pâtissent de ces dernières sont les gens qui respectent la loi

18.Posté par Mimi le 05/02/2019 22:14 (depuis mobile)

Tout le combat qu ils mènent depuis 6 ans, pour un visa pour rendre visite à leur famille. C est scandaleux comment ils sont traités sous prétexte que la France a peur que les enfants de cet age deviennent des clandestins sans papiers !!!.

19.Posté par Inel Agi le 07/02/2019 14:09

Bonjour, Serait-il possible d'entrer en contact avec ces personnes, je connais les démarches qu'il faut effectuer.L Je pourrais peux être les conseillers merci

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Février 2019 - 17:35 Le Collectif Citoyen dit "non" à l'incinérateur