Courrier des lecteurs

Leucose bovine: Le CLCV et l'UFC-Que choisir interpellent le préfet

Les présidents des associations de consommateurs CLCV et UFC-Que choisir interpellent le préfet sur le plan de maîtrise sanitaire globale. Voici le courrier qu'ils ont adressé au représentant de l'Etat :

Mercredi 22 Janvier 2020 - 10:56

Leucose bovine: Le CLCV et l'UFC-Que choisir interpellent le préfet
À Monsieur le Préfet, Représentant du Gouvernement,

Nous avons le 28 octobre 2019 fait part, à Monsieur le directeur de la DAAFR, de notre
satisfaction, suite à l'annonce par le Président de la République d'un plan de sécurité sanitaire globale avec l'objectif d'éradiquer la leucose d'ici 4 ans.

Selon les propos du directeur de la DAAFR ce plan de maîtrise sanitaire (PGMSB : plan
global de maîtrise sanitaire bovine) est engagé depuis 2015 et il y est démontré que l'on peut
techniquement assainir la leucose (sans re-contamination) à la fois dans un cheptel laitier et dans un cheptel viande.

Nous nous permettons de vous rappeler que sur ce même courrier adressé à la DAAFR il y
plus de deux mois (28/10/2019) nous avons exprimé nos souhaits d' être rapidement informés sur les modalités d’application mises en place par les services de l’État pour que l’objectif annoncé par le Président de la La République (éradication en 4 ans) puisse aboutir dans les délais.

Nous souhaitions également être informés régulièrement des résultats des différentes étapes qui conduirons a la réalisation de cet objectif à l'étude...depuis 2015 !

Nous tenons à faire une mise au point qui nous semble importante : les services de l’État
affirment (document qui nous a été remis en aout dernier : "Focus sur la Leucose"):
"Les animaux porteurs ne sont donc pas malades. On parle dans ce cas d’animaux porteurs sains. "

Nous tenons à leur rappeler le règlement (UE) 2016/429 du parlement européen et du Conseil du 9 mars 2016 qui défini le terme "malade" à l'article 4 :
16) «maladie», l'apparition d'infections et d'infestations chez des animaux, accompagnées ou non de signes cliniques ou pathologiques et provoquées par un ou plusieurs agents pathogènes;
17) «agent pathogène», un pathogène transmissible aux animaux ou aux êtres humains susceptible de provoquer une maladie chez les animaux;
En conséquence un bovin infesté par le virus de la leucose est un animal malade.

A ce jour nous n'avons reçu aucune information, aucun calendrier, sur la mise en route de ce plan.

Nous vous faisons part, à nouveau, de notre souci d'une meilleure communication des services de l’État vis-à vis du consommateur.

Dans l'attente de vous lire nous vous prions de croire Monsieur le Préfet, en l'assurance de nos respectueuses salutations.

CLCV REUNION                                                 UFC Que Choisir OI
Le Président  Philippe COURQUET                 Le Président Jean-Pierre LAJOIE
Nicolas Payet
Lu 786 fois




1.Posté par MICHOU le 22/01/2020 11:08

Eh oui ce n'est toujours pas réglé et on trouve en évidence dans toutes les surfaces des produits péi, bien affichés, à un prix attractif , du jamais vu. du boeuf qui coûtait 23e minimum, on passe à des barquettes de carri très joli, sans déchets à 9e le kilo, étonnant non? Tant mieux mais avec cette suspicion de maladie comment faire confiance à des gens qui préfèrent imposer leurs lois plutôt que rassurer vraiment les consommateurs. Prendre les clients pour des débiles qui ne comprennent rien et juste là pour remplir vos poches, c'est très risqué et ça risque de vous retomber sur le nez tôt ou tard. Et on ne montre pas du doigt les agriculteurs pris dans l'engrenage d'une dépendance financière et autres mais de ceux qui tirent volontairement et consciemment les ficelles

2.Posté par IXE le 22/01/2020 12:36

"En conséquence un bovin infesté par le virus de la leucose est un animal malade."

Voilà, tout est dit.

3.Posté par GIRONDIN le 22/01/2020 13:41

l'objectif d'éradiquer la leucose d'ici 4 ans.


Oui c'est comme notre Dame en 5ans!!!!!

Lol relol!


RDV dans 10 ans !

4.Posté par République le 22/01/2020 15:55

Pour donner de la consistance et de l’efficacité à « un plan de sécurité sanitaire » avec l’objectif entre autres d’éradiquer la leucose, il y a un passage obligé : la mise en place d’une structure d’évaluation officielle des travaux de toute nature (et pas seulement constituée de producteurs, de fonctionnaires, d’élus et de techniciens) dans laquelle des citoyens candidats motivés et tirés au sort pour une période donnée apportent une garantie quant au bon fonctionnement dans le temps. Et tous les membres de cette structure s’engagent à veiller à la publication exhaustive et régulière des rapports d’évaluation (presse et sites). Une opération de responsabilité largement partagée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie