MENU ZINFOS
Communiqué

Lettre ouverte du parti Croire et Oser : "Pour une nouvelle gouvernance de l'Interco (CINOR)"


Par Zinfos974 - Publié le Mercredi 12 Février 2020 à 14:47 | Lu 565 fois

Les élections municipales seront l’occasion effectivement d’élire le futur Conseil d’Agglomération dont les compétences et l’efficacité de sa gouvernance seront décisives pour la réussite des projets communaux et le bien être de nos concitoyens.

Dans la presse écrite du samedi 8/02/2020, Maurice Gironcel veut nous faire croire qu’il a œuvré dans le passé pour une Communauté de Projets : mais qu’a fait cette communauté durant ses 3 mandats successifs durant lesquels il a été 4 ans Président ?

Si ce n’est, des équipements au coût astronomique sans usagers et qui génèrent des déficits de plus en plus importants. Nous, candidats du Parti sur le territoire Nord, nous interrogeons sur les points suivants :

• le Stade en Eaux Vives (SEVI) dont il est le « grand architecte » et sur lequel il a voulu gardé la main, pour mieux maitriser les embauches et les flux, conduisant cet équipement à sa perte et à une image médiocre ?

Nos plus grands athlètes réunionnais et nationaux, nos clubs attendent encore et toujours que nous puissions réparer les erreurs de conception et de gestion générées par des égos démesurés de réalisation, d’équipements juste là pour laisser sa marque dans l’histoire ! 1 million de déficit annuel qui va en s’accroissant pour quasiment plus d’usagers, et un investissement actualisé de près de 20 millions d’€ réduits à zéro après 7 années, tout juste! Cherchez l’erreur ? Est-ce là, les bienfaits de la « communauté de projets » que Mr. Maurice Gironcel appelle à reformer avec Mr Nirlo et d’autres acolytes dionysiens qui auraient intérêt à le suivre?

• Le Grand centre aqualudique « Aquanor », qui se caractérise lui aussi par une conception et une gestion décalée avec les attentes des usagers et qui génère également 1 M€ de déficit annuel ! C’est chose commune pour les projets de cette gouvernance tournante appelée de ses vœux par Monsieur Gironcel.

• La Cité des Arts, qui a été édifiée sur les fonts baptismaux de l’espace Jeumont, tourne au final le dos aux quartiers, et se dresse comme une tour décalée, tel un ghetto pour la néo bourgeoisie créole ! Là aussi 2,5M€ de déficit annuel, pour 20/25M€ d’investissement !

• Et aussi récemment en « guise de rattrapage » pour Sainte Marie qui était laissée pour compte dans la course exacerbée à l’équipement égocentrique, à la satisfaction du clan LAGOURGUE/ NIRLO/ FERRIERES, l’extension d’un port de plaisance, moyennant au bas mot l’investissement de 25M€ (un trait commun à tous ces projets).

Le port le plus cher de France dont on se targue de sa réalisation en 18 mois après 15 années d’incubation à payer près de 5 millions d’€ d’études à divers bureaux d’études (Artelia, Acoa) Tout cela pour la modique période de... 80 années ! Sans garantie aucune sur les modalités de financement de son déficit d’exploitation, qui se monte déjà à plus de 1 million d’ € !

La somme de ces 4 projets portés par les 2 majorités permanentes des MM. LAGOURGUE/NIRLO et GIRONCEL depuis la création de la CINOR : la bagatelle avoisinant les 100 M€ d’investissement, pour 8M€ de déficit annuel récurrent, qui empêchent la CINOR de dégager de l’épargne nette pour financer ses investissements. Ce qui risque même pour le Port de Ste Marie de mettre la CINOR en difficulté pour équilibrer ses comptes annuels ! Nous aurions, a contrario, de quoi payer amplement les projets en principe engagés par le projet de territoire : des zones d’activité, des maisons des services, des lignes de transport etc.

 In fine, quid du bilan de Mr GIRONCEL à sa participation à la gouvernance directe de la CINOR et ce qu’il souhaite réinstaurer pour notre intercommunalité ?

Nous appelons solennellement à récuser définitivement tous les candidats à devenir conseiller communautaire de la CINOR, ce fonctionnement d’une communauté de projets coûteux et consommateurs de nos budgets, sans cohérence et besoins avec le Territoire et ses grands enjeux.

Nous entendons ici ou là parler de nécessité de faire « Un Projet de Territoire. » Mais un Projet de Territoire a déjà été fait et validé à l’unanimité en avril 2016 par Monsieur Gironcel lui-même. Ce même projet de territoire avec de vraies ambitions pour porter des réponses concrètes :
1. Au coma circulatoire
2. Au chômage et désertion des entreprises du Territoire Nord
3. A la transition écologique, avec une réponse durable à la valorisation de nos déchets.
4. A la fracture sociale de quartiers et espaces coupés des services et biens communs
5. A la déshérence de la jeunesse pour qui des solutions durables d’éducation et d’inclusion
doivent être apportées

Pourquoi le récuser alors qu’il a mis des mois à se profiler puis à se concrétiser dans des projets structurants qui auraient pu être engagés dans une voie opérationnelle si des jeux d’acteurs n’avaient pas persisté à les faire avorter ?

• Nouvelle gouvernance opérante et « Nouvelle Métropole » :
Les futurs élus communautaires du Nord auront des choix importants à faire et peut être une vision complémentaire plus ambitieuse et exigeante à apporter à ces projets.

Quid de leur trajectoire dans la vision d’un grand Territoire (« Nouvelle Métropole ») élargi de la Rivière des pluies à Salazie ?

Quid de la réalité de leur impact sur nos budgets de fonctionnement et la capacité à en assurer la pérennité sans avoir à revenir tendre la main à nos concitoyens ou à un Etat et à une Région manquant de plus en plus de financements ?

Quelques exemples qui caractérisent bien que ce n’est pas une question de gouvernance partagée mais d’une gouvernance opérante, avec des élus engagés et responsables qu’il faut à la CINOR, en capacité de négocier avec l’Etat et la Région les financements nationaux et européens :

1. Mobilités : Transport par câble, Tramway urbain et TCSP Est > objectif : supprimer 150 000 déplacements jour en voiture.
50 000 personnes se sont mobilisées durant la concertation ! Nous y étions, au cœur de nos quartiers, là ou la caravane TAO s’est déplacée et nous avons entendu ce que nos concitoyens nous ont dit : « Arrêtons les projets d’égo ? Pourquoi on a perdu 10 ans avec l’arrêt du Tram train ? Pourquoi un projet de la Région sur le boulevard sud qui ne passe pas par les centres villes, et les quartiers et pourquoi ce lobbying institutionnel pour empêcher de faire ce dont on a grand besoin ? Pourquoi ne pas remédier à la réalité de ces bus qui mettent 3 h pour relier Ste Suzanne / Ste Marie à St Denis ? etc. »

Où était Mr Gironcel pendant la concertation ? Que nous dit-il aujourd’hui ? Un seul projet ferroviaire qui s’ajuste sur la Région ? Mais pour répondre aux besoins de qui ? Va-t on recommencer les mêmes erreurs que les « grands équipements » réalisés sous ses mandats ? Pourquoi a-t-on stoppé ce projet de TAO en plein envol en septembre de cette
année pendant la concertation ?
  
 2. Des espaces économiques et des villages artisanaux pour accueillir l’activité : sur l’Est ou l’espace est disponible, des projets étaient possibles sur La Marine, Bocage et Quartier Français. Mais il aurait fallu que la commune dépêche des élus actifs, en capacité de faire avancer de manière opérationnelle ses projets : négocier le foncier avec les propriétaires, faciliter les interfaces techniques entre services communaux et intercommunaux.

Qu’a fait Maurice Gironcel de tout cela ? RIEN.

Lui-même qui se targue de porter l’écologie, a empêché, une vraie démarche globale, de traitement du risque inondabilité sur ce secteur, nous l’observons encore sur le terrain, auprès des riverains concernés. Lui toujours a organisé les choses de sorte qu’on ne traite pas le grand risque d’une catastrophe naturelle autour du Ruisseau Foutaque. Ce pour mieux masquer ses responsabilités et continuer ses agissements : acheter à la CINOR un terrain sur La Marine pour le revendre à des grandes enseignes, en faisant la culbute et en ne traitant pas le sujet de l’inondabilité, fragilisant la réalisation de la future zone ?

Qu’a-t-il fait pour s’assurer du lancement de l’appel à projet pourtant prêt dans les cartons de la CINOR pour le village artisanal sur la Marine ? Pourquoi a-t-il œuvré pour que tous ces projets étudiés dans le Projet de territoire ne « sortent pas »? Pour mieux accuser la CINOR de ne pas avoir fait et revendiquer une Présidence tournante, qui lui permet pendant 2 ans de mieux réaliser ses forfaits et continuer à dépecer terrain par terrain la Marine en les vendant à ses amis ?

3. Des maisons des services dans chaque quartier :
Chaque commune devait proposer des espaces :
➢ St Denis l’a fait au brûlé en mettant un immobilier communal à disposition,
➢ Ste Marie aussi, mais, elle en faisant acheter par la CINOR fort chère d’ailleurs (aux amis promoteurs), un immeuble, alors que le principe était une mise à disposition par les communes d’immobilier leur appartenant,

Et qu’a fait Monsieur Gironcel ? Il a préféré ne rien faire et dénoncer maintenant la veille des élections, une soit-disant inertie voire malveillance de l’interco, alors qu’il y a lui-même siégé, en tant que vice président ?

De qui se moque t-on ?

Notre grande intercommunalité qui peut être demain encore plus grande avec des élus responsables et engagés dans l’Intérêt public, doit avoir des élus éclairés et portés par une Grande Ambition. Les Projets sont là et déjà bien étudiés selon ce que les services et ingénieurs de la CINOR, qui ont magistralement travaillé, nous fournisssent. Place au courage politique !

Nous proposons en qualité de futurs élus communautaires, de porter une voie d’une nouvelle gouvernance non pas tournante comme par le passé car on voit où cela nous a mené, mais opérante et active avec de vraies vice présidences, des élus actifs garants des résultats et des délais avec des instances à leur service et pas des instances asservies par des intérêts privés !

Le Bureau Politique du Parti Croire & Oser (PCO)
3 candidats du Territoire Nord Vanessa PAYET PIGNOLET Jacky ASSEREMONT Alexandre LAI KANE CHEONG




1.Posté par ds kel monde sa té le 13/02/2020 14:49

le Stade en Eaux Vives (SEVI) dont il est le « grand architecte » et sur lequel il a voulu gardé la main, pour mieux maitriser les embauches et les flux, conduisant cet équipement à sa perte et à une image médiocre ?



qu’a fait Monsieur Gironcel ? Il a préféré ne rien faire la i donne la alé gout

2.Posté par j lauret le 14/02/2020 22:25

ils ont été payés par qui pour raconter de telles conneries ! un projet de territoire à la cinor ? lequel, celui de 2016 a été fait par qui pas par la cinor et sans l'avis de personne c'est un tissu de fantaisie écrit par des gens qui connaissent pas notre ville et notre ile on va se réveiller quand de cette dictature de la cinor

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes